Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 décembre 2008 4 11 /12 /décembre /2008 13:39
Aujourd’hui je du me rendre (une seconde fois) au pressing.

Y a 2 semaines environ, un inconnu.. ne m’a pas offert de fleurs, non, mais m’a vomie une énorme platrée de soba sur ma veste qui était tombée de la chaise sur laquelle je l’avais posée, désolée pour les détails si vous êtes en train de manger (en même ça vous apprendra, à manger au-dessus du clavier..) mais c’est pour replacer le contexte.

Donc le lendemain, je me précipitai vers le 1er pressing.
Après m’être plusieurs fois plantée avec des cliniques (oui en katakana ça se ressemble : クリーニング / クリニック) je finis par trouver mon eldorado , MAIS-VOI-LA...
La dame, une « charmante » petite naine pourvue d’une seule dent et d’yeux qui louchent vers le ciel (ça fait beaucoup pour une seule femme mais en contrepartie, elle est très gentille), me refuse le paquet en se confondant en excuses : la veste était encore humide (ben oui j’avais quand même pris soin de la rincer dans la baignoire avant), et comme c’est une veste qui ne passe pas en machine, elle avait peur qu’elle rétrecisse et que je l’accuse de l’avoir abîmée et que je la traîne par les cheveux jusqu'à l'autre bout d'Heiwa Dori.
S’en suivirent 20 minutes d’explications, de recommandations (c’est là que j’ai réalisé mes progrès en japonais) et d’une courbette à 90°, le front quasiment posé sur le comptoir. (Ils me font flipper quand ils font ça)

Après avoir scrupuleusement suivi ses conseils, et quelques jours de flemme à retourner là-bas, la veste enfin sèche je repars voir la petite bonne femme qui me reconnaît immédiatement et m’accueille chaleureusement. Comme dans 99% des commerces, il me faut remplir une carte de membre (youhouu, la classe je suis membre du Cleaning de Fukuromachi, à côté de mes cartes de Wants, Rosemary ,Yamadadenki , Hôpital et compagnie, ça va péter).
Le Japon c’est LE pays de la carte, de la carte de membre et de la carte de visite. L’autre jour, à la recherche d’un coupon de réduction, j’ai réalisée que mon portefeuille était pleins à rabord de cartes de visites qui ne me servent à rien.
Là je fais remarquer à la copine avec qui je mangeais « c’est fou ce que vous aimez les cartes de visite ici ! En France à moins d’être graphiste freelance, journaliste, ou encore commercial, plombier, haut-placé d’une entreprise, on ne possède de pas de carte de visite personnelle, et on les distribue encore moins en dehors du cadre du travail. Ca donnerait un genre « je me la pête » ou « j’ai pris mon entreprise pour ma famille alors que je n’en suis qu’un pion ».
Je disais aussi ça parce qu’une amie qui travaille dans un Barber Shop du cul du loup d’Hiroshima m’a demandé de lui en faire une.
Et ben vlan ! elle m’a trouvé l’explication en 3 secondes « oui, parce qu’on est un pays de SERVICES, donc si je vais voir tartenpion dans un grand magasin et que je n’ai pas pu avoir ce que je voulais la 1ère fois, je serai bien contente de retomber sur ce même tartenpion la prochaine fois et de pouvoir compter sur ce qu’il m’a promis. »
Ahh ouai, vu sous cet angle.

Bon revenons à la brave bonne femme du pressing, elle me tend ma carte et me demande si je peux la remplir en katakana « oui, c’est possible », elle me montre du doigt les cases « là le nom, là le numero de tel, et la l’adresse « juusho » vous comprenez ? » « Oui, je comprends »
Et là elle c'est reparti pour 3 couplets d'excuses :
- « hooo, pardon, mais oui vous comprenez trop bien le japonais ! qu’est-ce que je suis bête moi de vous demander ça, koteru-san, pardon pardon ».
- « Non, non ! relevez-vous, lâchez ce fouet madame !! lààà , on se calme ».
J’ai donc eut droit ensuite à des ribembelles de « nihongo umaaaaai ! » , je me demande si c’est pas la version plus honnête de « nihongo ga jouzu » dont je vous parlais la dernière fois, depuis que je sens que je me suis un peu améliorée, j’entends plus souvent ça, même venant d’amis qui me connaissent bien...

Enfin voilà, tout est bien qui finit bien.

... Sauf qu'on entre en période de boonenkai 忘年会, vous vous souvenez ?
Littéralement "réunion pour oublier l'année" : le jeu consiste à se réunir avec chacun des groupes auxquels on appartient (ce qui au Japon veut dire beaucoup) : collègues de bureau, copains du club d'échec, anciens camarades d'école, amicale des amateurs de caniche nain, anciens du.. enfin bref, et de se retrouver dans un bar, un izakaya, un restau, n'importe quel lieu proposant de l'alcool pour en consommer à outrance afin d'oublier ensemble l'année passée.
Vu que beaucoup pratiquent déjà ce jeu tout au long de l'année, on se demande bien l'intérêt d'en rajouter une telle couche, mais les japonais sont des gens scrupuleux, alors dès fois qu'il resterait quelques souvenirs d'y à moins de 3 semaines, hop, on fait dans le super efficace en fin d'année histoire de régler ça une bonne fois pour toute.
Les rues se peuplent donc le soir de gens ahuris, titubant, se vomissant sur les pieds, de salaryman rattrapant leurs potes par les cheveux, d'autres étalés dormant à même la rue, ça braille, ça beugle dans tous les sens. Dans les bars on voit des gens s'effronder et se faire transporter (l'année dernière 3 dans la même soirée), les ambulances croisent les taxis, c'est pas très brillant quoi. On peut aussi faire dans le soft (notre bounenkai entre filles de l'année dernière)

Tout ça pour dire qu'en cette période je tâcherai (tâche - pressing...) de garder ma veste à porter de main ou au locker.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

xeen 12/12/2008 23:11

Et une occasion de plus pour faire la fête !

Tiens.. me fait penser qu'on doit organiser le bounenkai de la boîte. Quel étrange idée ; imaginer les collègues saouls au point de répandre leur bol alimentaire pré-digéré sur la veste en croûte de cuir du patron.
Hips et bleurk. Puis ahaha.

Hé, Judith, aucun rapport avec le nabe ; vous avez un carnaval à Hiroshima ?
Noté que vous aimiez les soirées déguisées - mais un "vrai" défilé dans la rue, avec gamins fanfreluchés, poupounes aprêtées, chars kitsch, loubards endimanchés - et pour le "final" un holocauste de totem d'hiver ?
Halloween s'est bien propagée dans presque tous les pays du monde... (Le libéralisme comme vecteur de contagion - bien plus efficace que la curiosité candide ou l'empathie festive)
Grumph.

On a dit, pas de politique d'accord d'accord.
Mais.
Voilà une nouvelle question qui s'enchaîne : tes amis sont-ils adeptes de conversations politico-socio-métaphysiques ?
Comment "refait-on le monde" dans ton entourage du Japon ?

(puis, pouf pouf, finito - pardon pour toutes ces questions !)

jud3030 15/12/2008 07:16


Carnaval comme on l'entend nous, non je ne pense pas, il y a de nombreux "matsuri", la fête de commémoration du 6 Août, quoique je ne sais pas si on peut vraiment mettre ça dans le même sac, et
l'énorme Flower Festival qui dure qques jours début mai, il y a des chars, le public ne se déguise pas, mais les danseurs et musiciens portent des costumes traditionnels, on y croise donc toutes
les franges de la population, toutes les générations, et à la place des merguez / frites, des stands de yakitori, poulpe grillé et compagnie, donc comme chez nous, ces manifestations semblent
surtout être l'occasion de se balader dans la foule et se remplir la panse.
Les conversations, un vaste sujet ! La politique est assez rarement abordée, ce qui ne veut pas dire jamais. Je ne sais pas ce qu'il en est lorsqu'ils sont entre eux, mais ce serait difficile pour
moi de prendre part à ce genre de discussion pour le moment, ne connaissant pas encore suffisamment le sujet et le vocabulaire approprié. (à propos, dans cet article du blog "Ougl" http://ougl.over-blog.com/article-20813844.html, en n°9, il parle d'une
emission politique que je n'ai jamais vue mais qui donne une autre image que celle que l'on se fait des japonais à l'égard de la politique)
Sinon je pense que l'on a plus ou moins le même genre de conversations qu'avec mes amis en France, ça tourne évidemment souvent de par ma présence aux différences entre nos cultures, nos habitudes,
notre manière de vivre, de penser, d'être en couple, de vivre les relations sociales, et de se les expliquer (ou interpréter) mutuellement. Je pose beaucoup de questions. Je remarque une chose
cependant, contrairement à ce qui se fait chez nous, les conversations ne virent jamais à la dispute, même lorsque nous avons des opinions différentes, j'ai toujours l'impression que chacun peut
exposer la sienne assez calmement, j'ai tendance aussi à couper sans le vouloir la parole (je pense que cela vient de la structure même de la langue japonaise, dans laquelle les "ma" : pauses /
intervalle, jouent une grande importance mais que j'interprête souvent à tort comme la fin d'une phrase, et du fait que la syntaxe soit inversée). C'est sûrement pour ces 2 raisons que beaucoup
d'étrangers se sentent déconcerter par les conversation avec les japonais et ont l'impression qu'il n'y a pas de débat. Mes amis "garçons" semblent plus avoir de distance avec leur propre pays et
leur propre culture, plus ouverts à l'auto-critique, certainement parce qu'ils ont vécu plus longtemps à l'étranger. Parmi mes amis "filles" une seule à pas mal voyagé en Europe et aux Etats-Unis,
mais elle "défend" continuellement le Japon, en même temps je trouve toujours ses argumentations assez intéressantes et fondées. Cela ne veut pas dire que seuls ceux qui sont sortis du pays aient
l'esprit "ouvert" (selon mes critères), Bom que tu as du apercevoir sur mon blog n'a jamais pu voyagé et pourtant on peut aborder avec lui des tas de sujets sur lesquels il a un regard
intéressant.
Voilà, je ne sais pas si j'ai vraiment répondu à ta question.

J'oubliais un truc, c'est dur de se faire une opinion sur la conversation japonaise tant qu'on ne maîtrise pas bien la langue, en effet l'opinion, l'argumentation se fait plus par les choix
grammaticaux que lexicaux (voir la "méthode de japonais pour gaijin"), on peut donc comprendre
tous les mots d'une phrase en en loupant totalement le sens si on ne comprend pas bien cela, et avoir l'impression que la personne ne donne pas réellement son opinion, mon niveau est encore très
faible mais en m'améliorant, je me suis rendue compte par exemple que 2 filles que je pensais un peu idiotes ou sans intérêt sont en fait bourées d'auto-dérision et aux contraire très originales et
intéressantes.


Présentation

  • : Jud à Hiroshima
  • Jud à Hiroshima
  • : Ma vie quotidienne à Hiroshima depuis le 28 Juin 2007
  • Contact

C'est quoi ce blog ?

Ce blog n'est pas un site informatif sur le Japon, ce n'est pas un blog sur les mangas ni la J-Pop... C'est un roman-photo. Il s'adresse avant-tout à mes amis (la communauté Hiroshimarseille) et ma famille, c'est juste ma vie quotidienne à Hiroshima et quelques réflexions et anecdotes à propos de ce que j'observe ici mais WELCOME, ne vous gênez pas pour venir jeter un coup d'oeil ou laisser un commentaire.

Rechercher

LIENS

BLOGS / SITES HIROSHIMA


(JP) CARAT HIROSHIMA WEB MAGAZINE / BLOGS
(JP) Chapeaux SANSO (by Hide)
(EN / JP) DIRTY GENTLEMAN'S CLUB (by Susu)
(EN / JP) GET HIROSHIMA (Infos / Petites annonces)
(JP) HIROMAG (Mag / Portail / Blog)
(JP) KAIKO'S (By Eiji)
(EN) LITTLE FOREIGNER
(EN) WINDCHEATER
(JP) CHERRY

 

BLOGS JAPON


(Tokyo / FR) BAKAPULU
(Tokyo / EN) Benoa in Japan
(Japon / FR) Bulles de Japon
(FR) Clarence Boddicker's nasty diary
(Tokyo / FR) De peu pour faire un monde
(FR) DRINCK COLD
(Tokyo) FLO A TOKYO
(Tokyo - Fukuoka / FR) Fujijana
(Fukuoka / FR) Fuji la canaille

(Tokyo / FR) Issekinicho (BD/Photo)
(Tokyo / FR) Japan Through Blue Eyes
(Japon / FR) Japon : 2 ou 3 choses...
(Osaka / FR) JAPONWEIRD
(Tokyo / FR-JP) Julie Blanchin (BD)
(Tokyo / FR) KED-O-KILL
(Kyoto / FR) LA RIVIERE AUX CANARDS
(Tokyo / FR) L'écureuil volant dans l'espace
(Tokyo / FR) Le Japon
(Sapporo / FR) LE JAPON DE LA LICORNE
(FR) LE JAPON DE ROBERT PATRICK
(Japon / FR) Les autres japonais
Methodes de Japonais pour gaijins
(Nagoya / FR) Nagoya en français
(Shikoku / FR) OGI JIMA
(Tokyo / FR) PETIT QUOTIDIEN NIPPON Route 254
(Nagano / FR) Sakana
(Tokyo / FR) Sucre (BD)
(Tokyo / FR) Tokyo Blog
(Tokyo / FR) TOKYO MON AMOUR
(Tokyo / FR) Tokyo Obsession
(Kyoto / FR) Un bayashi au Japon
(Tokyo / FR) YOUR HERO DIES TODAY

BLOGS ECRITS PAR DES JAPONAIS


(Hiroshima / JP) CARAT HIROSHIMA WEB MAGAZINE
(Hiroshima /EN / JP) DIRTY GENTLEMAN'S CLUB (by Susu)
(Tokyo / JP) DUMB WITH YOU (by Yoshi)
(Japon / France / FR) France et Japon vus par une japonaise
(Hiroshima /JP) HIROMAG
(Hiroshima /JP) KAIKO'S (By Eiji)
(Nantes / Hiroshima) Rié Chocolat
(Algérie / FR) Réflexions sur le Japon
(Japon / FR) Tu m'empêches de dormir !

 

BLOGS COREE

 

Entre Tobu et Soju
Les petites coréanneries de Marie
Madame Choi
Valeuf Corée

 

DIVERS

 

Blogs expatriés (Portail) PAS POUR DES PRUNES
Delikts aka Dee JB (Music)
La Dame Noir (Music)
La revanche du site
Leslie Plée (BD)
Radio Grenouille 888 Marseille
VIRGO MUSIC (Music)
www.anaisetpedro.com (blog, bijoux, resto Marseille)
Dzzing (Alcaline / Marseille)
Disco Outcasts (Manchester)

 

 


MES AUTRES SITES


Ju-co.com, mon portfolio graphisme / webdesign
Hiroshimarseille (Mon 1er voyage au Japon, 2006)
Mon portfolio sur portfolio-graphiste.com

 

expatriation

Archives