Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 février 2011 6 26 /02 /février /2011 09:16

Je vais vous faire le compte rendu d’une discussion plutôt intéressante qu’on a eut hier soir et qui risque de surprendre les gens qui ne connaissent le Japon que de loin.

 

Bon, je vais utiliser des pseudos parce que c’ était un sujet un peu « délicat » et personnel.

Présentation des personnages :

Mr Z est japonais, environ 45 ans, marié, 2 enfants, a beaucoup voyagé à l’étranger et parle très bien anglais, de ce fait ou peut-être simplement de par sa personnalité, il est ouvert pour s’exprimer sans tabou et sans pudeur sur des tas de sujets.

Mlle B est américaine, elle approche de la quarantaine, vit depuis plus de 10 ans au Japon, a un bon niveau de Japonais, sa mère est japonaise mais vit et a presque toujours vécu aux Etats-Unis, et comme Mr Z, elle est très ouverte et a beaucoup d’humour.

 

Quand on discute tous les 3, on passe sans cesse de l’Anglais au Japonais, parfois même au milieu d’une phrase.

 

Donc hier Mr Z me demande comment j’étais tombé amoureuse de mon mari, ou plutôt pour quelles raisons, je lui réponds assez succintement puis lui retourne la question.

Il explose de rire et prend une mine un peu gênée.

Avec Mlle B, on se regarde, perplexes, amusées. « Ben quoi ? qu’est-ce qui vous gêne ? vous l’avez choisie parce qu’elle avait des gros nénés ? » lui fait Mlle B.

« Non, non, mais je suis sûr que si je vous réponds, vous allez me tomber dessus »

« Mais non, allez-y ! »

« Bon, d’accord mais par pitié, ne m’attaquez pas sur mes opinions !! Promis, hein ? »

 

Il nous explique donc qu’il a choisi sa femme parce qu’il estimait qu’elle serait une bonne épouse et une bonne mère pour ses enfants, point.

Qu’il avait eut des petites copines, qu’il avait déjà été amoureux, qu’il lui arrivait encore d’être amoureux, mais que l’amour n’avait absolument pas été un critère pour choisir la femme avec qui il allait se marier et fonder une famille, et que choisir sur ce critère c'était selon lui courir à la catastrophe.

Que la famille et les sentiments amoureux, ce n’était pas compatible, que c’était 2 choses distinctes qui n’avaient pas vraiment de raison de se mélanger.

« Ca me serait jamais venu à l’esprit de me marier avec l’une de mes petites amies.  Oui, nous les Japonais, on est assez nombreux à réfléchir de cette manière, je sais que ça vous paraît bizarre à vous les occidentaux. Vous, vous avez une vision romantique du mariage. Et puis je ne supporte pas l'échec, si je m'étais marié avec une femme que j'aimais, on aurait pu finir par ne plus s'aimer et se séparer. »

 

On lui répond qu’en effet, on aurait du mal à passer notre vie avec une personne pour qui l’on n’éprouvait pas de sentiments. Il me pose à son tour une question :

« Et toi ? tu t’en fous que ton mari soit un mauvais père ou un mauvais mari ? »

« C’est pas ça, mais c’est vrai que le critère le plus important c’est d’être amoureux et de penser qu’on peut passer sa vie ensemble. Et puis c’est pas tout blanc, ou tout noir, c'est pas parce que c’est un bon « lover » qu’il ne peut pas être un bon père ou un bon mari aussi. »

« Moi, ça me semble impossible qu’une même personne puisse réunir toutes ces qualités à la fois, c’est complèment idéaliste ! Ca n’existe pas une personne comme ça ! Y a des femmes qui sont de bonnes mères, d’autres qui sont de bonnes amantes. »

« Personne n'est parfait ! On peut avoir des qualités un peu dans chacun de ces rôles.», lui a répondu Mlle B.

 

En effet, je crois que la polyvalence n’est pas un concept très japonais.

 

Je lui explique qu’en France dans les magazines, les livres, à la télé, sur internet, de nombreux sujets sont consacrés à : « comment être mère mais rester femme », « être une bonne amante, et une bonne épouse », « comment maintenir les sentiments même après des années de mariage »

« Et les gens y arrivent ???! » me demande-t-il.

« Ben je sais pas, pas toujours en tous cas.. »

« Et quand ils échouent ? »

« Ben.. les gens divorcent, se séparent, certains vont consulter des conseillers, vous pensez jamais au divorce, vous ? »

« Jamais, on a fondé une famille, on doit rester unis pour les enfants, on doit rester ensemble jusqu’à la fin. »

 

On lui demande alors si ça ne lui manque pas d’éprouver des sentiments pour une femme, d’avoir des relations sexuelles, des gestes tendres. S’il n’est pas malheureux comme ça.

« Et bien pour la famille, il y a ma femme, pour le reste il y a d’autres femmes. Je ne regrette pas mon choix, ma femme est une excellente épouse, une mère qui s'occupe bien de nos enfants. Et puis bon, l’amour c’est un peu comme une maladie, ça ne dure pas longtemps, puis on guérit, puis on peut tomber amoureux plusieurs fois dans sa vie, non ? alors on fait quoi ? à chaque fois on va se marier et divorcer puis recommencer ?»

« Vous voulez dire que vous trompez votre femme ? »

« Biensûr ! comme beaucoup de gens ! »

 

Je lui demande s’il elle le sait ou si elle l’ignore, s’il elle s’en fiche.

« Elle le sait et elle s’en fiche totalement, comme beaucoup de femmes mariées. »

« Et elle ? elle fait pareil ? »

« Mmmmh.. Je pense pas, je ne sais pas.Vous savez il y a des femmes qui aiment le sexe et d’autres qui ne s’en préoccupent pas vraiment et préfèrent élever des enfants. Et vous ? comment ça se passe si vous rencontrez quelqu’un d’autre ? Vous divorcez ?»

« Oui ! enfin si on s’aperçoit que c’est vraiment sérieux. Que cette personne est vraiment faite pour nous. Pas juste sur un petit coup de foudre passager. »

« Et si vous avez des enfants ?? »

« Oui, là c’est plus délicat, enfin si les parents passent leur temps à se disputer et que ça rend les enfants encore plus malheureux... »

« Nous on remplit chacun notre mission, moi celui de mari, elle de mère et d’épouse, donc on n’a pas de raison de divorcer, ni de se disputer, c’était clair dès le départ. C'est simple. »

 

C’est vrai d’un côté que ça se tient son truc, du moins ça fonctionne dans la société japonaise, avec la culture qui lui est propre.

 

J’ai l’impression qu’au final, le mariage, la famille ici, c'est plus un contrat dans le vrai sens du terme, une petite entreprise.

Chacun remplit sa fonction, son rôle, un point c’est tout.

D'ailleurs ça me rappelle la réponse d'une fille, récemment, à qui j'ai demandé la raison de son divorce, qui a eut lieu très peu de temps après le mariage : "Pour raison économique". J'avais aussi demandé à une copine, divorcée et vivant avec son fils lycéen, pourquoi elle ne se mariait pas avec son petit copain. Elle m'avait répondu que son fils allait bientôt rentrer à l'Université et que ça coûterait très cher, qu'elle avait les moyens mais que son petit copain n'avait pas un rond et que s'ils se mariaient, il devrait participer, en tant que père, aux frais d'Université de son fils, ce qu'elle ne voulait pas lui imposer. Bon, oui, j'ai trouvé cette histoire un peu bancale mais bon. Pourquoi, serait-il obliger de payer une fois marié ? mystère.

 

J’ai une amie ici qui me dit souvent qu’elle pense que le mariage d’amour, c’est le plus casse-gueule et que depuis que les nouvelles générations se sont mises à se marier « par amour », les divorces avaient explosé.

 

Avec cette vue d’ensemble on comprend mieux pourquoi les femmes de leur côté cherchent des maris avec de bons revenus, une bonne situation, sans s’en cacher, ce qui a tendance à nous choquer.

Pourquoi on entend souvent des filles clamer qu’elles cherchent un « mari » et non pas un « petit copain », qu’elles veulent se marier rapidement alors qu’elles sont célibataires.

Pourquoi les gens organisent des rencontres entre célibataires en vue de se marier, sans forcément passer par la case « relation amoureuse ».

Et pourquoi le Japon apparaît comme le pays où il y a le plus grand nombre de couples mariés sans relations sexuelles, en tous cas après la naissance des enfants. Ce qui ne veut pas dire que les Japonais n'ont PAS de relations sexuelles du tout, mais simplement qu'elles ont lieu en dehors du lit conjugal.

Ca explique aussi pourquoi il y a encore peu, les mariages arrangés (o-miai) étaient si nombreux. Je crois bien d’ailleurs qu’ils n’ont pas totalement disparus.

 

Enfin, malgré tout, cette vision des choses (qui tout de même je pense a tendance à s’estomper parmi les jeunes générations), ne les aide pas à régler leur problème démographique

Partager cet article

Repost 0

commentaires

N 28/02/2011 04:02


En vrac...

Il suffit de n'être pas trop bonne en classe, et ça commence à 15 ans et est vécu à la fois comme rêve et seule porte de sortie, d'épouser un homme riche. (J'entends ça tous les deux jours.)

Un nombre non négligeable de couples, après mariage et achat de la maison, dorment en chambres séparées.

Depuis quand une situation financière enviable n'est, chez les femmes, jamais source de sentiments amoureux ? M'est avis que les femmes ont un sens inné de la survie bien plus développé que les
hommes. Qui, semble-t-il par ailleurs, tombent souvent du matérialisme à l'idéalisme, quand ça discute femme (la dichotomie : les femmes / ma femme).

Rien à voir avec le mariage bourgeois au XIXe en Europe (mis à part le cas exact où il n'y a pas de mâle pour reprendre l'entreprise familiale, auquel cas omiai pour l'aînée, et adoption du mari
dans la famille pour continuer le nom), car ce sont les femmes qui choisissent. Et ne se vendent pas peu cher (cf. les souhaits de revenu dans les formulaires des entreprise de rencontre). La barre
(du revenu annuel) est encore plus haute à Taïwan, semble-t-il.

Intéressant que personne ici ne remette en question l'institution du mariage, et que ça néglige les alternatives. Encore faut-il pouvoir pouvoir les envisager ("pouvoir pouvoir" n'est pas une
typo). Reproduire le modèle, et ne se poser pas de question : position confortable, ne pas penser.

Au fond, les Japonais n'ont peut-être que remis un peu de nature là-dedans (préservation de l'espèce : les époux continuent la distribution de sperme, les épouses élèvent les enfants sans inconfort
matériel).

Amusant aussi que le mariage, instrument de domination patriarcale, soit ainsi retourné par les femmes en instrument de domination matriarcale (voyez qui dicte ses termes dans le choix de l'époux,
qui fait la loi dans les foyers japonais, et qui gère le salaire du mari, etc.).

Enfin bref, d'autres choses encore, probablement, mais 'faut aller bosser.


Cyril 28/02/2011 03:05


Ca ne semble pas gener mr Z d'aller se taper des filles a l'exterieur du mariage, mais imagine-t-il que Madame Z puisse aussi aller de son coter se taper le facteur ou le maitre nageur de ses
enfants ? C'est ca l'egalite des sexes non ?


jud3030 28/02/2011 06:27



Effectivement, quand je lui ai posé la question, il était un peu gêné, fierté masculine j'imagine. J'ai l'impression qu'il ne préférait pas y penser mais concevait que c'était possible.


Je crois bien que les femmes n'attendent pas l'autorisation de leur mari pour aller voir ailleurs de toute façon !



David 27/02/2011 10:30


On en a déjà discuté ensemble elle et moi. Elle pense que c'est un truc générationnel. Depuis l'après-guerre on se marie de plus en plus par amour (encore un truc importé par les Américains et que
l'on croit a posteriori être une évolution naturelle japonaise, comme les conbini), même si certains sont plus traditionalistes que d'autres dans le domaine.
D'ailleurs (et ça c'est mon interprétation personnelle pas la sienne) s'il y a tant de célibataires au Japon (qu'ils soient des Otakus associaux mâles, des femmes ayant des carrières et toutes les
autres variantes) c'est aussi je pense parce que soit ils ne savent pas comment rencontrer l'âme soeur (ou s'il la rencontre ils ne savent pas que faire) parce que ce n'est pas dans leur
culture/éducation, ou les femmes qui n'ont pas de mec parce qu'avoir une carrière et être mariée, c'est incompatible (que ce soit de leur point de vue ou de celui du mec).
Un exemple intéressant est celui de la meilleure amie de Y, belle, intelligente, cadre dans sa boite... et donc célibataire... Sauf que dernièrement elle s'est dit qu'à 33 ans, c'était un peu sa
dernière chance d'être avec quelqu'un donc elle a commencé à sortir avec un mec dont elle n'est pas amoureuse, histoire d'en avoir eu sous la main au cas où avant qu'il ne soit trop tard.
Aussi n'oublions pas comme je faisais allusion plus tôt que le concept d'amour est très culturel, et qu'on pense souvent que l'amour à l'Occidentale est universel, mais que nenni, il a été répandu
partout après guerre par les Américains avec le coca et les chewing-gums (en gros) et il s'applique et s'adapte plus ou moins bien selon les cultures


Robert Patrick 27/02/2011 08:29


Ma femme ne lira pas cet article pour bien des raisons, mais son point de vue je te le donne : elle ne se mariera JAMAIS avec une personne qu'elle n'aime pas. D'abord parce que son passif familial
est composé de gens qui se sont mariés par amour et qui ont su préserver leur couple et ménager le temps et l'attention nécessaires à la famille. C'est un cas assez rare, j'imagine, mais même mon
beau-frère qui bosse énormément travaille souvent de chez lui (bon, il est directeur commercial, aussi, donc pas au niveau zéro de l'entreprise non plus) passe tout son temps libre avec sa
famille.
Ensuite parce que ma femme a l'expérience de la France, est déjà sortie avec plusieurs Français et n'envisage donc pas une relation où elle prend sa cartouche 1 fois tous les 3 mois pendant que
monsieur se purge régulièrement.


David 26/02/2011 20:27


@Robert: si mes beaux parents veulent me payer une baraque, c'est quand ils veulent... (bon maintenant s'ils emménagent avec nous dedans, c'est une autre histoire)


jud3030 27/02/2011 06:49



d'ailleurs ça serait intéressant que tu fasses lire cet article à ta femme pour qu'elle nous donne son opinion, ou qu'elle nous dise si elle a connu des personnes qui raisonnaient ou
fonctionnaient comme ça.


Tiens, aussi j'ai oublié d'en parler dans l'article, mais le même soir y avait une fille encore célibataire mais qui nous semblait faite pour être l'épouse parfaite, et elle disait qu'elle a
allait chercher un mari dans un secteur précis, un secteur porteur, je crois que c'était la metallurgie (せいこう mais y a pleins d'homonymes)



Présentation

  • : Jud à Hiroshima
  • Jud à Hiroshima
  • : Ma vie quotidienne à Hiroshima depuis le 28 Juin 2007
  • Contact

C'est quoi ce blog ?

Ce blog n'est pas un site informatif sur le Japon, ce n'est pas un blog sur les mangas ni la J-Pop... C'est un roman-photo. Il s'adresse avant-tout à mes amis (la communauté Hiroshimarseille) et ma famille, c'est juste ma vie quotidienne à Hiroshima et quelques réflexions et anecdotes à propos de ce que j'observe ici mais WELCOME, ne vous gênez pas pour venir jeter un coup d'oeil ou laisser un commentaire.

Rechercher

LIENS

BLOGS / SITES HIROSHIMA


(JP) CARAT HIROSHIMA WEB MAGAZINE / BLOGS
(JP) Chapeaux SANSO (by Hide)
(EN / JP) DIRTY GENTLEMAN'S CLUB (by Susu)
(EN / JP) GET HIROSHIMA (Infos / Petites annonces)
(JP) HIROMAG (Mag / Portail / Blog)
(JP) KAIKO'S (By Eiji)
(EN) LITTLE FOREIGNER
(EN) WINDCHEATER
(JP) CHERRY

 

BLOGS JAPON


(Tokyo / FR) BAKAPULU
(Tokyo / EN) Benoa in Japan
(Japon / FR) Bulles de Japon
(FR) Clarence Boddicker's nasty diary
(Tokyo / FR) De peu pour faire un monde
(FR) DRINCK COLD
(Tokyo) FLO A TOKYO
(Tokyo - Fukuoka / FR) Fujijana
(Fukuoka / FR) Fuji la canaille

(Tokyo / FR) Issekinicho (BD/Photo)
(Tokyo / FR) Japan Through Blue Eyes
(Japon / FR) Japon : 2 ou 3 choses...
(Osaka / FR) JAPONWEIRD
(Tokyo / FR-JP) Julie Blanchin (BD)
(Tokyo / FR) KED-O-KILL
(Kyoto / FR) LA RIVIERE AUX CANARDS
(Tokyo / FR) L'écureuil volant dans l'espace
(Tokyo / FR) Le Japon
(Sapporo / FR) LE JAPON DE LA LICORNE
(FR) LE JAPON DE ROBERT PATRICK
(Japon / FR) Les autres japonais
Methodes de Japonais pour gaijins
(Nagoya / FR) Nagoya en français
(Shikoku / FR) OGI JIMA
(Tokyo / FR) PETIT QUOTIDIEN NIPPON Route 254
(Nagano / FR) Sakana
(Tokyo / FR) Sucre (BD)
(Tokyo / FR) Tokyo Blog
(Tokyo / FR) TOKYO MON AMOUR
(Tokyo / FR) Tokyo Obsession
(Kyoto / FR) Un bayashi au Japon
(Tokyo / FR) YOUR HERO DIES TODAY

BLOGS ECRITS PAR DES JAPONAIS


(Hiroshima / JP) CARAT HIROSHIMA WEB MAGAZINE
(Hiroshima /EN / JP) DIRTY GENTLEMAN'S CLUB (by Susu)
(Tokyo / JP) DUMB WITH YOU (by Yoshi)
(Japon / France / FR) France et Japon vus par une japonaise
(Hiroshima /JP) HIROMAG
(Hiroshima /JP) KAIKO'S (By Eiji)
(Nantes / Hiroshima) Rié Chocolat
(Algérie / FR) Réflexions sur le Japon
(Japon / FR) Tu m'empêches de dormir !

 

BLOGS COREE

 

Entre Tobu et Soju
Les petites coréanneries de Marie
Madame Choi
Valeuf Corée

 

DIVERS

 

Blogs expatriés (Portail) PAS POUR DES PRUNES
Delikts aka Dee JB (Music)
La Dame Noir (Music)
La revanche du site
Leslie Plée (BD)
Radio Grenouille 888 Marseille
VIRGO MUSIC (Music)
www.anaisetpedro.com (blog, bijoux, resto Marseille)
Dzzing (Alcaline / Marseille)
Disco Outcasts (Manchester)

 

 


MES AUTRES SITES


Ju-co.com, mon portfolio graphisme / webdesign
Hiroshimarseille (Mon 1er voyage au Japon, 2006)
Mon portfolio sur portfolio-graphiste.com

 

expatriation

Archives