Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 janvier 2011 4 06 /01 /janvier /2011 07:35
Bon oui je sais c'est plein de toiles d'araignées, ça sent le renfermé ici, je repasse donc pour donner un petit coup de balai et arroser les plantes.
Y a 2 mois à rattraper, mais je vais tout faire dans le désordre. Ha oui et bonne année.

J'ai donc décidé de commencer par du croustillant, du gore, un vrai boulot d'investigation, au coeur de la petite ville de Kure, dans la Préfecture d'Hiroshima.

Le 26 Décembre avait lieu la 1ère édition du KURE LOVE FES (bien que ça sonne un peu salon de l'érotisme et de la fessée, ne vous emballez pas trop vite, FES n'est que le raccourci de FEStival. Le résultat des découpages de mots anglais à la machette n'est pas toujours très heureux, vous connaissez sans doute l'AIR CON, diminutif d'AIR CONditioning, la clim' quoi.)

En fin d'après-m', Yuki est passé nous récupérer en ville, Bobby, Shiho, Mamako (la maman de Shiho), les autres membres du groupe Saibaiman et moi avec son car scolaire équipé télé. Le temps qu'ils fassent les balances, les ventres commençaient à gargouiller.

Vers 19h on se dirige avec toute la petite équipe en route vers un Izakaya appelé 今乃屋 (Imano-ya). On ne m'avait pas prévenu de ce qui nous attendait...

jud à Hiroshima

Ho des grosses tortues sur le comptoir !
Des すっぽん (Suppon), appelées Tortues Trionyx en français, une espèce unique de tortue à carapace molle. Elles sont carnivores et extrêmement agressives, il parait qu'elles peuvent couper un doigt. (J'ai pas été vérifier, cependant) En tous cas, le vieux qui tenait le lieu nous a raconté s'être fait mordre 2 fois et nous a confirmé que c'était très douloureux parce qu'elles arrachent de gros bouts de chair. C'est lui qui pêche ces bêtes de 3kg.

jud à Hiroshima

Et c'est là que Bobby m'a annoncé que c'était notre repas de ce soir, en soupe. Il m'a aussi montré une petite boîte en verre un peu plus loin sur le comptoir, remplie d'espèces de petits lézards noirs; "Et eux aussi on va les manger !! T'es prête ?"
Je sais pas pourquoi mais "soupe de tortue" j'avais toujours naïvement pensé que c'était une expression imagée ou un truc qu'on entend dans les contes pour enfants ou dans les séries des années 80, genre "bave de crapaud" et compagnie...


jud à Hiroshima"Vous nous invitez pas à votre petite sauterie ?"

jud à Hiroshima
Voilà donc le 1er amuse-gueule : ce petit lézard (je dis lézard mais je ne sais pas exactement de quel genre d'espèce il s'agit..) qu'on met au fond d'un verre d'eau et qu'on avale tout rond encore vivant.. j'ai pas testé..

jud à Hiroshima
Pendant ce temps, le pépé était derrière son comptoir en train d'égorger l'une des tortues et de la vider de son sang. Il est venu nous déposer le trophée sur la table : la tête décapitée.
Tout le monde avait les yeux pétillants, comme s'ils s'apprétaient à pariciper à une orgie. On m'a expliqué que ces tortues avaient des vertues incroyables, que c'était extrêmement bon pour la santé et que ça donnait une pêche d'enfer.

jud à Hiroshima
Une p'tite Suze Nicole ?
Voilà le truc tant attendu : le sang de tortue frais avec un peu de vin, à boire cul-sec, encore mieux que le "V juice" y paraît. Comme je m'étais déjà défilée pour le lézard, j'ai pris mon courage à 2 mains. C'est pas franchement appétissant, c'est d'un rouge opaque pas très engageant. Je n'ai réussi à boire que la moitié. Pas que ce soit si mauvais au final, un peu sucré, fruité, mais mon imagination a pris le dessus et m'a gorge n'a pas voulu laisser passer, j'ai failli vomir.

jud à Hiroshima
Pour continuer, une petite vésicule biliaire de tortue.. C'est Bobby qui a eut le "privilège" de la manger, et vu la tête qu'il a fait en criant que c'était amer, j'étais bien contente qu'on ne m'ait pas fait cet honneur.
Vous savez Bobby, celui qui mange des poissons vivants, qui tue des poulpes à dent nue, tout ça.

jud à Hiroshima
Ensuite les oeufs de tortue. S'ils n'ont que du jaune et pas de coquille c'est qu'on les extirpé du ventre de la tortue. J'ai eut du mal, mais c'était pas mauvais. On dirait du jaune d'oeuf à la coque.

jud à Hiroshima
Sashimis et foie cru. J'ai goûté un tout petit bout de sashimi. Mon voisin de table s'est moqué d'ailleurs "mais jusqu'où elle va couper ?? il est pas assez petit ton morceau là ?"

jud à Hiroshima
Puis la carapace (oui c'est comme dans le cochon-tout-est-bon, on ne laisse rien). Tout le monde s'est jeté sur le collagène et les bouts de chair accrochés, ils ont même grignotté les bords de la carapace.

Alors je sais pas si vous savez, mais au Japon et paraît-il un peu partout en Asie, les gens (les filles surtout) se goinfrent de collagène, soit disant bon pour la peau, contre les rides etc.. boissons au collagène, suppléments alimentaires au collagène, collagène de poisson, de porc.. les restos ont tous leur plat riche en collagène au menu, c'est un vrai bizness.
J'ai cherché un peu sur le net des études scientifiques prouvant l'efficacité de la consommation de collagène mais je n'ai pas trouvé de sources vraiment fiables, seulement des études menées par des laboratoires fabriquant et vendant des pilules au collagène, des sites de parapharmacie ou des sites genre new age / baba cool.
En voici une sur le journal de la santé et une autre sur santé-découverte qui m'a l'air un peu fiable.
Je suis sceptique parce que j'ai l'impression que c'est comme si on disait "mangez du coeur pour lutter contre les maladies cardio-vasculaires" ou "mangez des os pour lutter contre l'arthroporose", et pourquoi pas des yeux pour la cataracte et du foie pour la cirrhose...

jud à Hiroshima
Et voilà la fameuse soupe de tortue. Soit disant un délice. (C'est un plat de luxe au Japon). Alors l'aspect déjà, je ne trouve pas ça très engageant, c'est "guroi" (je suis contente d'avoir appris ce mot qui me faisait souvent défaut, au passage). Plein de tendons, d'os, d'espèces de bouts de plastic gris. Au goût, un peu entre le porc et le poulet. La chair de la tête avait vraiment le goût de poulet très moêlleux, c'était la meilleure partie au final.

jud à Hiroshima
Le pépé nous a ensuite déballé tous ces trésors, intarrissable en explications en tout genre. Il pratique le "kanpo", pharmacopée chinoise.
Il nous a sorti des tas de racines, plantes, champignons séchés du Tibet, de Corée, de Chine, de Taïwan.. des vésicules biliaires de sanglier et d'ours.

jud à Hiroshima

Mamako qui brandit un pénis (pas sûre que ce soit le terme exact pour un animal ?) de tigre séché. D'ailleurs, j'étais contente qu'elle soit là parce qu'elle hallucinait autant que moi sur le défilement de plats qu'elle goûtait elle aussi pour la 1ère fois, avec le même air répugné. On s'est soutenu tout au long de la soirée.

jud à Hiroshima jud à Hiroshima
Du quartz du Mexique et d'Arabie Saoudite.

jud à Hiroshima
Le pépé qui a passé la soirée à nous raconter des histoires extraordinaires dans son cadre de télé imaginaire. On était tellement pris au jeu qu'on s'attendait à tout moment à des révélations incroyables.
- Et vous avez quel âge ? (150 ? 200 ans ?)
- 73..
- ..ha...
- et ça fait combien de temps que vous tenez ce resto ?
- hooo... ça doit bien faire.. 5 ans
- ... ha

jud à Hiroshima
Voilà de la poudre de "mamushi" (serpent) qu'on a ajouté au bouillon de la soupe, soit disant aussi ravigorant. On y a aussi ajouter des petits cubes de corne de cerf pour épicer. (C'est rouge)

jud à Hiroshima
Certains ont bu de cet alcool d'abeilles, ils les ont même mangées. Je trouve les japonais tout de même très téméraires question bouffe. Il y avait aussi une énorme bouteille d'alcool avec un gros serpent à l'intérieur. Ca fouettait le bouc.
Pour terminer la soupe, on y a ajouté du riz et de l'oeuf. Quand le récipiant avec les oeufs est arrivé :
- C'est des oeufs normaux ??
- oui
- hooo (presque déçus)


jud à Hiroshima
L'heure tournait, et ça allait bientôt être le tour de Saibaiman de jouer, mais le vieux n'avait toujours pas l'air prêt à nous laisser partir, c'est à ce moment que l'un d'entre nous a sorti son joker : "Hé papy ? C'est pas tout mais ça vous dirait pas d'aller faire un tour dans votre futon par hasard ?"

jud à Hiroshima
Voilà le souvenir que j'ai ramené : un champignon エビの目玉 (oeil de crevette) qui pousse à 3 ou 4000m d'altitude ce qui expliquerait qu'il n'ait pas de tige. Ca sent le bouillon-cube. Le vieux m'a dit de le raper et d'en mettre dans les plats pour assaisonner et donner de l'énergie.

Mais passons maintenant au festival de la fesse...

jud à Hiroshima jud à Hiroshima
Moi j'ai passé des disques pendant 1h au Doll's Café, vers 22H et y 'avait déjà pas mal de monde. J'ai au moins réussi à faire danser la mère de Shiho pendant 1h. Elle a joué le fan-club à elle toute seule. Sasuga !

jud à Hiroshima
A gauche, Yuki, le didgeridoo de Saibaiman.

jud à Hiroshima
Danse endiablée sur les percus, djembe et didgeridoo chez "Sam Merlotte's", au Papas.



jud à Hiroshima jud à Hiroshima
Un peu plus tard dans la soirée, au Doll's.

jud à Hiroshima
La 3ème salle, la plus petite, au ES Café & Bar.

jud à Hiroshima
Sleepyeye

jud à Hiroshima
Taishô, le parrain l'organisateur (c'est celui qui nous fait faire des tours sur son bateau l'été, vous pouvez aussi suivre son blog ici)

jud à Hiroshima
Sourire ultra-bright et tenue de gala, avec Shiho. Pour moi, c'est un peu le "Carlos" japonais. En tous cas, c'est quelqu'un dont la compagnie est vraiment agréable. Il est toujours de bonne humeur et sait mettre l'ambiance n'importe où.

jud à Hiroshima jud à Hiroshima
Avec Tsun

jud à Hiroshima jud à Hiroshima
Yoshiko, la collègue de Taishô qui nous démontre que le nom du festival a été bien choisi.
Au final une très bonne soirée dans cette petite ville très dynamique. C'était dimanche soir et pourtant le public était bien là, dansant et criant jusqu'à la fin. (Bon finalement, j'ai du censurer une photo, parce que.. enfin voilà quoi..)

C'était la 2ème fois que je me rendais dans cette ville et ce que j'en retiens et qui m'a surpris, c'est qu'on s'y sent moins "étranger" (gaijin) qu'ailleurs. Que ce soit les vieux ou les jeunes qui me rencontraient pour la 1ère fois, personne ne m'a abordé en anglais (ça n'arrive pas non plus dans la majorité des cas à Hiroshima mais dans une ville de cette taille où les étrangers doivent être encore plus rares, je m'attendais à ce que ce soit plus souvent le cas). On ne m'a jamais posé de question sur mes capacités à manipuler les baguettes, à lire les kanjis ou à manger des sashimis, du natto ou des ume boshi. (Je caricature, mais ça arrive quand même quelques fois à Hiroshima). Le vieux de l'Izakaya n'a pas été surpris de voir une étrangère boire du sang de tortue ou manger de la poudre de serpent.
A Kure, on se sentirait presque invisible ou transparent tellement on est habitué à être "particulier" le reste du temps, et ce n'est pas désagréable.
Le centre ville est sympa, pleins de petites rues remplies de restos et de bars. Une bonne ambiance en général. Les gens ont la réputation d'y être un peu rustres. C'est d'ailleurs l'un des lieux principaux de l'action du film "Yakuza's Papers" dont je vous parlais il y a quelques temps ici. Et l'été on peut manger dans des yatai au bord de la rivière. Les plages des alentours de Kure sont aussi réputées pour leur beauté.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

David 10/01/2011 10:26


C'est effectivement très probable. :)


David 10/01/2011 10:06


Pour les caparapaces molles, il y en a au moins deux espèces en Floride (et ni l'une ni l'autre ne sont l'espèce japonaise).

Pour la bouffe, je me suis mal exprimé : c'est la première fois que de la bouffe japonaise ne me fait pas envie... (le sang, ça doit aller, la soupe aussi, le reste, je sais vraiment pas si
j'aurais pu)


jud3030 10/01/2011 10:18



Pour la bouffe, je crois que j'avais bien compris, ce que je voulais dire c'est que si tu n'avais jamais vu de plats qui ne te font pas envie, c'est que peut-être tu n'avais pas tout vu !



HTC 07/01/2011 22:10


yeah big up Jud ! ça fait plaisir de te lire à nouveau !

ÉPIQUE cette phase gastronomie !

Je suis curieux, surtout, en gastronomie, et si le foie, et les œufs je pense que j'aurai essayé, j'imagine que ça peut être intéressant comme saveur,

Autant la vésicule biliaire cru de tortue j'aurai jamais pu ! ça a l'air trop dégueulasse ! On dirait une petite tumeur ... Enfin c'est la représentation que je m'en étais fait .

Big up from Lyon !


jud3030 10/01/2011 07:57



Si tu es curieux y'a encore pleins de choses étonnantes au Japon niveu gastronomie : les yeux de poissons, le cartilage en brochette, les intestins de calamar cru ou la méduse..


(la méduse c'est bon, c'est le seul truc de cette liste que je mange)


Big UP d'Hiroshima !



Robert Patrick 07/01/2011 00:13


Yo,
tout d'abord BONNE ANNÉE à toi, ça fait plaisir de te lire à nouveau.
Plusieurs choses :
1) "soi-disant" s'écrit ainsi, puisque le sens est "qui prétend soi-même".
2) tu auras remarqué qu'au Japon, dès qu'on a envie de se goinfrer, toutes les excuses sont bonnes, notamment celle que "c'est bon pour la santé". Je suis sûr que tu trouveras des Japonais pour te
dire que bouffer du dauphin c'est "bon pour la santé", même si le taux de mercure relevé dans le sang des gros bouffeurs de dauphin fait juste flipper ("flipper"/"dauphin", oh oh oh. Je ris)
3) tu as bien fait de soupçonner l'astuce du collagène. En fait beaucoup de gens croient qu'il suffit d'ingérer un aliment pour que ses constituants se transmettent directement au milieu intérieur,
ce qui est une grosse blague. learn2biology, people !
4) Enfin, Kure est une ville de sinistre mémoire : ils ont un musée de la marine, le Yamato, tout ça, sauf qu'on y parle aussi de 回転/回天, c'est-à-dire de torpilles humaines (la version sous-marine
des kamikazes).


jud3030 10/01/2011 07:54



Akeome !


Et merci pour toutes ces corrections et précisions.


(Je crois bien que j'ai toujours écrit "soi-disant" "soit-disant", honte à moi, c'est pas trop tôt pour me corriger !)


Sinon on m'a parlé d'un nouveau truc hier, un médicament pour "aider le corps à produire plus d'oxigène" acheté au Space World à Fukuoka.. ça doit être un peu comme les boissons et les appareils
pour les ions ou contre les ions, je sais plus, j'ai jamais bien compris cette obsession au Japon..


 



David 06/01/2011 12:10


Effectivement, ça commençait un peu à sentir le renfermé ici...
Mais bon, maintenant, je te dis pas les odeurs de cuisine... ;-)

J'avoue, je pensais pas qu'un jour un plat japonais ne me ferait pas envie, mais là, je sais pas trop ce que j'aurais fait si j'avais été sur place (j'aurais bien goûté deux trois trucs, les mêmes
que toi, je pense)

Pour les tortues à carapace molle, en fait, il en existe plusieurs espèces, mais peut-être pas au Japon.


"en Asie, les gens (les filles surtout) se goinfrent de collagène, (...) je n'ai pas trouvé de sources vraiment fiables"

Et tu es surprise ? ;-)

Bon en tout cas, content que tu sois passée par ici un peu...


jud3030 10/01/2011 07:49



On m'aurait menti sur les tortues à carapace molle ?


Sinon, sache qu'en plus de penser que manger de collagène c'est bon pour la peau, certains font l'amalgame avec "manger de la viande", et comme on a une copine qui a une belle peau blanche ET qui
mange beaucoup de viande et à tous les repas, la viande c'est bon pour la peau, CQFD.


Bon faudrait que je publie un peu la suite quand même...


PS : t'es sûr que tout te fait envie ? yeux de poissons, intestins et tripes, intestins de calamar cru, brochette de cartilage... mmh



Présentation

  • : Jud à Hiroshima
  • Jud à Hiroshima
  • : Ma vie quotidienne à Hiroshima depuis le 28 Juin 2007
  • Contact

C'est quoi ce blog ?

Ce blog n'est pas un site informatif sur le Japon, ce n'est pas un blog sur les mangas ni la J-Pop... C'est un roman-photo. Il s'adresse avant-tout à mes amis (la communauté Hiroshimarseille) et ma famille, c'est juste ma vie quotidienne à Hiroshima et quelques réflexions et anecdotes à propos de ce que j'observe ici mais WELCOME, ne vous gênez pas pour venir jeter un coup d'oeil ou laisser un commentaire.

Rechercher

LIENS

BLOGS / SITES HIROSHIMA


(JP) CARAT HIROSHIMA WEB MAGAZINE / BLOGS
(JP) Chapeaux SANSO (by Hide)
(EN / JP) DIRTY GENTLEMAN'S CLUB (by Susu)
(EN / JP) GET HIROSHIMA (Infos / Petites annonces)
(JP) HIROMAG (Mag / Portail / Blog)
(JP) KAIKO'S (By Eiji)
(EN) LITTLE FOREIGNER
(EN) WINDCHEATER
(JP) CHERRY

 

BLOGS JAPON


(Tokyo / FR) BAKAPULU
(Tokyo / EN) Benoa in Japan
(Japon / FR) Bulles de Japon
(FR) Clarence Boddicker's nasty diary
(Tokyo / FR) De peu pour faire un monde
(FR) DRINCK COLD
(Tokyo) FLO A TOKYO
(Tokyo - Fukuoka / FR) Fujijana
(Fukuoka / FR) Fuji la canaille

(Tokyo / FR) Issekinicho (BD/Photo)
(Tokyo / FR) Japan Through Blue Eyes
(Japon / FR) Japon : 2 ou 3 choses...
(Osaka / FR) JAPONWEIRD
(Tokyo / FR-JP) Julie Blanchin (BD)
(Tokyo / FR) KED-O-KILL
(Kyoto / FR) LA RIVIERE AUX CANARDS
(Tokyo / FR) L'écureuil volant dans l'espace
(Tokyo / FR) Le Japon
(Sapporo / FR) LE JAPON DE LA LICORNE
(FR) LE JAPON DE ROBERT PATRICK
(Japon / FR) Les autres japonais
Methodes de Japonais pour gaijins
(Nagoya / FR) Nagoya en français
(Shikoku / FR) OGI JIMA
(Tokyo / FR) PETIT QUOTIDIEN NIPPON Route 254
(Nagano / FR) Sakana
(Tokyo / FR) Sucre (BD)
(Tokyo / FR) Tokyo Blog
(Tokyo / FR) TOKYO MON AMOUR
(Tokyo / FR) Tokyo Obsession
(Kyoto / FR) Un bayashi au Japon
(Tokyo / FR) YOUR HERO DIES TODAY

BLOGS ECRITS PAR DES JAPONAIS


(Hiroshima / JP) CARAT HIROSHIMA WEB MAGAZINE
(Hiroshima /EN / JP) DIRTY GENTLEMAN'S CLUB (by Susu)
(Tokyo / JP) DUMB WITH YOU (by Yoshi)
(Japon / France / FR) France et Japon vus par une japonaise
(Hiroshima /JP) HIROMAG
(Hiroshima /JP) KAIKO'S (By Eiji)
(Nantes / Hiroshima) Rié Chocolat
(Algérie / FR) Réflexions sur le Japon
(Japon / FR) Tu m'empêches de dormir !

 

BLOGS COREE

 

Entre Tobu et Soju
Les petites coréanneries de Marie
Madame Choi
Valeuf Corée

 

DIVERS

 

Blogs expatriés (Portail) PAS POUR DES PRUNES
Delikts aka Dee JB (Music)
La Dame Noir (Music)
La revanche du site
Leslie Plée (BD)
Radio Grenouille 888 Marseille
VIRGO MUSIC (Music)
www.anaisetpedro.com (blog, bijoux, resto Marseille)
Dzzing (Alcaline / Marseille)
Disco Outcasts (Manchester)

 

 


MES AUTRES SITES


Ju-co.com, mon portfolio graphisme / webdesign
Hiroshimarseille (Mon 1er voyage au Japon, 2006)
Mon portfolio sur portfolio-graphiste.com

 

expatriation

Archives