Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 novembre 2009 7 01 /11 /novembre /2009 07:58
Il y a quelques jours, après avoir fini de travailler jusqu’à tard le soir, je décidai d’aller manger un petit bout chez Shiho, au comptoir de ChoiChoiYa. Les clients n’étaient pas nombreux ce soir là, et Shiho fit les présentations avec la cliente assise à moi droite.

Commence alors une de ses discussions laborieuses dont je me serai bien passé, étant venu pour me détendre plutôt que pour faire la causette avec une inconnue.
La fatigue et le manque de motivation n’aidant pas, je peinais à suivre l’interrogatoire en Keigo (language très poli japonais) que me faisais subir ma voisine. J’en profite au passage pour remercier Robert Patrick et sa petite leçon sur le sujet, sans laquelle j’aurais eut encore plus de mal (ça m’a d’ailleurs aussi bien aidée lors de ma dernière visite à la banque).
Oui parce que quand on te demande « Que vous fait-on faire ? » au lieu de « Tu fais comme boulot ? », ça peut destabiliser un peu. (par exemple en Keigo, on passe les verbes à la forme passive).

Et après cette petite introduction tout en courbettes et manières, alors qu’on ne se connait que depuis 2 minutes, revirement, passage à l’attitude que je trouve personnellement sans gêne..
« Sinon, vous parlez anglais, hein ? » d’un ton péremptoire..
_ heu, ben un peu, quoi, je me débrouille, pourquoi ?
_ Ha ben chouette alors, quand vous aurez du temps libre, vous me donnerez des cours ?

Nan mais c’est quoi ça ?!!! C’est pas la 1ère fois qu’on me la fait celle-là en plus !
Qu’est-ce qui te dit que je suis capable de donner des cours, puis SURTOUT que j’ai que ça à fouttre de mon temps libre ?!!
Parce que le truc vicieux, c’est que vu la manière dont la question est posée, ça me laisse pas vraiment le choix.

En France, je ne me serais jamais imaginée gratter des cours comme ça à un étranger, mais si j’avais vraiment voulu le faire, j’aurais d’abord demander au gars si ça le branche ou pas du tout.
Le pire c’est que par la suite, je me suis encore plus enfoncée dans le piège :

_ Ha non ! mais je ne suis pas capable de donner des cours d’anglais, je parle un peu, mais je fais pleins de fautes »
Prenant ça pour de la fausse modéstie, mon interlocutrice insiste de plus belle
_ Mais non, mais non ! ça ira très bien, ne vous inquiétez pas !!
Je voyais écrit en gros sur son front « Nan, mais tu me prends pour une buse ou quoi toi ? T’es française DONC tu parles anglais c’est évident, tu vas pas me la faire à moi ! »
Puis insistant à nouveau sur mon faible niveau « mon accent est vraiment mauvais en plus » nouvelle inscription sur le front de ma voisine :
« Ha ouai, je vois, c’est donc bien vrai ce qu’on dit, les français sont trop fiers pour daigner parler une autre langue que le français... »
La prochaine fois je sens que je vais tenter des nouveaux trucs :
« T’en penserais quoi si un coréen ou un chinois parlant un peu japonais se mettait à donner des cours de japonais ? »
Ou tout simplement « Mais j’ai pas du tout envie de donner des cours de quoi que ce soit moi ».
Ca éviterait peut-être de perdre tout ce temps...

Dans le même genre de comportement super gonflé, je crois que la palme revient à l’une des assistantes de mon dentiste :
Un matin, alors que j’étais à moitié dans le coltard, et venais de me prendre une grosse dose d’anesthésiant dans la dent, qui m’avait à moitié endormi le cerveau et engourdi la bouche, m’empêchant quasiment d’articuler, une assistante du dentiste commence à me poser des tas de questions.
Dans cet état, j’avais vraiment, mais vraiment aucune envie de taper la discut’, mais en plus l’assistante était adossée contre un meuble derrière moi, ce qui m’obligeait à me contorsionner sur le fauteuil pour lui répondre.

Et voilà TADAAAM on finit par y arriver, elle me demande si je ne donne pas des cours d’anglais « NON ! » j’avais été un peu plus directe cette-fois ci, puis si je ne connaissais pas des anglais ou des américains, si je ne connaissais pas un certain John ou je ne sais qui, puis si y ‘en avaient pas qui seraient dispos pour donner des cours pas trop chers..pfffffffff.. puis un moment, croyant qu’elle allait enfin me laisser tranquille « On fait une conversation en anglais ? là, maintenant » J’ai cru que j’allais me lever pour l’étrangler, mais c’était pas tout !
Le ponpon c’est quand, alors qu’elle me traffiquait dans la bouche pleine de cotons avec je ne sais quel outil, elle me demande « En japonais, « ne bougez-pas » ça se dit « ugokanaide » mais en anglais si je dis « DONTTO MOUBU » c’est juste ? »
Mais bon sang comment tu veux que je te réponde LAAA ?????!!!!!!

2 ans plus tôt :
Ma 1ère année au Japon, alors que je vivais en colocation, une amie à mes colocs venait souvent nous rendre visite avec ses 2 gamines. Elle essayait souvent de me parler dans un anglais incompréhensible, d’autant plus pénible à cette époque que je me concentrais un max pour apprendre le japonais.

Puis un jour, comme une fleur
« __ Tu pourras donner des cours d’anglais à mes filles ?
__ Mais, heu, je sais pas faire ça moi !!
__ Ouai, ho hé, c’est bon .. bon je sais pas pour 3000 yens ça irait ?
__ Nan mais même pour 3000 yens, je peux pas faire ça moi !!
__ Plus !? mais je peux pas donner plus.. »

Puis ma coloc s’en mêle
« T’es vraiment pas sympa, pourquoi tu veux pas le faire ?
__ mais des cours de français à la rigueur je veux bien, mais des cours d’anglais, je sais pas faire, je parle pas assez bien anglais !!! »

Et la mère des 2 gamines, qui ne doute de rien
« __ Comment ça tu parles pas bien anglais ? c’est pas ta langue ??
__ Ben non, c’est le français ! je suis française
__ ha bon ?? »

Genre ça faisait plusieurs mois qu’elle passait à la maison, et ça ne lui était jamais venu à l’esprit de me demander d’où je venais...

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Robert Patrick 05/11/2009 22:17


Oh putain, l'insight !!!
Jud', tu viens de nous révéler un pan de sociologie non négligeable !

La nana te dit :" alors c'est vrai que les Français vous êtes trop fiers pour parler une autre langue que le français ?"

Mais la voilà, la putain de raison pour laquelle les Japonais sont INFOUTUS de parler une autre langue : ils sont trop fiers !!!

Sinon j'ai mon ami Américain qui dit maintenant cash qu'il est Français et qu'il ne parle donc pas anglais, quand on l'aborde.

A titre personnel j'aurais des réponses plus cinglante, puisque je connais bien le milieu scolaire japonais : je leur mettrais dans la gueule que c'est bien gentil de venir emmerder les gaijins
pour des leçons gratos (ou pas) quand on a passé toute sa scolarité à pas en foutre une en cours d'anglais.
Parce que ÇA, c'est un peu le truc qui calme quand t'es prof du JET : des élèves qui font les morts en cours pendant toute la journée, mais qui viennent te dire "bye bye" ou "hello" quand tu passes
dans la rue.


jud3030 06/11/2009 05:15


Ben d'après ce que j'ai compris, ils ne font pas d'oral du tout, je sais pas comment c'est maintenant mais les gens de plus de 30 ans que je connais me disent tous qu'ils n'ont fait que de l'écrit,
et ceux qui savent le parler l'ont soit appris en cours extérieurs ou en voyage.

Tiens d'ailleurs, à propos de la soit-disant fierté des français, ça me fait bien rire quand ils te disent ça alors que justement t'es en train de parler avec eux en japonais, mais je suis sûre que
si on leur faisait remarquer ils répondraient "ouai, mais toi t'es pas pareil, d'ailleurs la preuve tu vis au Japon"


pchan 03/11/2009 07:45


Oh la la, je ne compte même plus combien de fois je me suis fait abordé dans la rue quand j'habitais à Osaka.
C'était bien là la pire des façon de prendre contact avec moi, je te les envoyais bouler sur le champ avec en prime une petite leçon de géographie (eh oui, entre le Japon et les USA, il y a une
foultitude de pays^^).


jud3030 04/11/2009 09:35


Pour te demander des cours d'anglais ou juste pour discuter?? C'est vrai que les gens d'Osaka ont la réputation d'être bavards et d'accoster facilement dans la rue..
Moi bizarrement quand je suis seule ça arrive rarement (les mecs qui accostent dans la rue pour bavarder) et la plupart du temps ils le font en japonais, mais par contre quand j'ai reçu des copines
françaises ici, ou les quelques fois où je me balade avec une autre française qui vit à Hiroshima, ça arrive plus souvent.
La dernière fois d'ailleurs c'était marrant, 4 mecs de 25 ans environ l'air ahurits : "Hallo, sorry don't speak engrish, doko from?"


David 01/11/2009 15:03


J'avais remarqué ça lors de mon voyage au Printemps dernier: je suis occidental, donc je parle forcément anglais (genre on visite un truc, à l'entrée, ils me filent d'office le plan en
anglais).
Par contre le truc, c'est qu'effectivement, je suis bilingue et... prof d'anglais à mes heures perdues!!! Donc comme je n'exclus pas de vivre au Japon quelque temps, il va falloir que j'arrive à
trouver une façon de m'esquiver si je me fais aborder ainsi par des inconnus...
D'un autre côté, ne parlant pas japonais, je sais pas trop quel boulot je pourrais faire sinon prof d'anglais... ;-)


jud3030 04/11/2009 09:29


ça en même temps en tant que touriste ça reste compréhensible (la plupart du temps les prospectus sont en anglais / chinois / coréen et parfois espagnol), bon par contre n'exagérons rien, les gens
qui te demandent des cours d'anglais c'est quand même au cours d'une discussion puis c'est pas tous les jours, on ne va pas t'aborder comme ça dans la rue, du moins ça ne m'est jamais arrivé.


n 01/11/2009 10:55


Ah ah, j'eus droit à ces questionnaires à Nara, la semaine dernière avec la famille, de passage... La première fois on rigole, la dixième un peu moins... Aucun Do you speak English ? au passage, là
non plus... D'autant plus qu'il n'y avait pas même D'où venez-vous ? mais Où habitez-vous ? Comme tu dis, le Blanc parle anglais d'office, c'est bien connu. D'où le complexe jap' à ce propos ?Je me
demande ce qui passe par la tête des profs, quand ils décident d'organiser ces choses. Les Japonais riraient peut-être moins si on leur parlait d'office en Chinois... Bah, pas très important ! ; )


jud3030 01/11/2009 11:03


Ben y a pas longtemps, j'ai demandé ça a qqun :
"Mais pourquoi on devrait forcément parler anglais? La Chine c'est bien votre pays voisin, et pourtant les japonais ne parlent pas tous le chinois couramment ?"
"Oui mais nous y a la mer au milieu, on est un pays insulaire*"
(*Le super joker pour toute question embarassante)
"Ben, l'angleterre aussi !! c'est pas collé à la France"
"Oui mais c'est quand même plus près, et les cultures se brassent plus en Europe qu'ici, nous on a été fermé pendant longtemps"

Enfin bref, vaut mieux s'y habituer vite et le prendre à la rigolade et à la cool en effet, sinon on a pas fini de s'arracher les cheveux!


n 01/11/2009 10:14


Tu oubliais les parents dans la rue ou le métro, qui envoient leur gamin pratiquer l'anglais sur le gaijin le plus proche... Ça lasse un peu.


jud3030 01/11/2009 10:40


Ha d'inconnus complets ça ne m'est encore jamais arrivé, mais par contre récemment je faisais visiter Peace Park à une amie en voyage au Japon, et on a dû répondre 4 ou 5 fois à des collégiens
venus d'une autre préfécture, qui devaient faire une enquête en anglais. Bien que la 1ère question était "Where are you from?", aucun ne nous a demandé si on comprenait l'anglais.
Si mes parents viennent me rendre visite un jour, ils risquent d'être bien embêtés n'ayant pas pratiqué depuis le Lycée !!


Présentation

  • : Jud à Hiroshima
  • Jud à Hiroshima
  • : Ma vie quotidienne à Hiroshima depuis le 28 Juin 2007
  • Contact

C'est quoi ce blog ?

Ce blog n'est pas un site informatif sur le Japon, ce n'est pas un blog sur les mangas ni la J-Pop... C'est un roman-photo. Il s'adresse avant-tout à mes amis (la communauté Hiroshimarseille) et ma famille, c'est juste ma vie quotidienne à Hiroshima et quelques réflexions et anecdotes à propos de ce que j'observe ici mais WELCOME, ne vous gênez pas pour venir jeter un coup d'oeil ou laisser un commentaire.

Rechercher

LIENS

BLOGS / SITES HIROSHIMA


(JP) CARAT HIROSHIMA WEB MAGAZINE / BLOGS
(JP) Chapeaux SANSO (by Hide)
(EN / JP) DIRTY GENTLEMAN'S CLUB (by Susu)
(EN / JP) GET HIROSHIMA (Infos / Petites annonces)
(JP) HIROMAG (Mag / Portail / Blog)
(JP) KAIKO'S (By Eiji)
(EN) LITTLE FOREIGNER
(EN) WINDCHEATER
(JP) CHERRY

 

BLOGS JAPON


(Tokyo / FR) BAKAPULU
(Tokyo / EN) Benoa in Japan
(Japon / FR) Bulles de Japon
(FR) Clarence Boddicker's nasty diary
(Tokyo / FR) De peu pour faire un monde
(FR) DRINCK COLD
(Tokyo) FLO A TOKYO
(Tokyo - Fukuoka / FR) Fujijana
(Fukuoka / FR) Fuji la canaille

(Tokyo / FR) Issekinicho (BD/Photo)
(Tokyo / FR) Japan Through Blue Eyes
(Japon / FR) Japon : 2 ou 3 choses...
(Osaka / FR) JAPONWEIRD
(Tokyo / FR-JP) Julie Blanchin (BD)
(Tokyo / FR) KED-O-KILL
(Kyoto / FR) LA RIVIERE AUX CANARDS
(Tokyo / FR) L'écureuil volant dans l'espace
(Tokyo / FR) Le Japon
(Sapporo / FR) LE JAPON DE LA LICORNE
(FR) LE JAPON DE ROBERT PATRICK
(Japon / FR) Les autres japonais
Methodes de Japonais pour gaijins
(Nagoya / FR) Nagoya en français
(Shikoku / FR) OGI JIMA
(Tokyo / FR) PETIT QUOTIDIEN NIPPON Route 254
(Nagano / FR) Sakana
(Tokyo / FR) Sucre (BD)
(Tokyo / FR) Tokyo Blog
(Tokyo / FR) TOKYO MON AMOUR
(Tokyo / FR) Tokyo Obsession
(Kyoto / FR) Un bayashi au Japon
(Tokyo / FR) YOUR HERO DIES TODAY

BLOGS ECRITS PAR DES JAPONAIS


(Hiroshima / JP) CARAT HIROSHIMA WEB MAGAZINE
(Hiroshima /EN / JP) DIRTY GENTLEMAN'S CLUB (by Susu)
(Tokyo / JP) DUMB WITH YOU (by Yoshi)
(Japon / France / FR) France et Japon vus par une japonaise
(Hiroshima /JP) HIROMAG
(Hiroshima /JP) KAIKO'S (By Eiji)
(Nantes / Hiroshima) Rié Chocolat
(Algérie / FR) Réflexions sur le Japon
(Japon / FR) Tu m'empêches de dormir !

 

BLOGS COREE

 

Entre Tobu et Soju
Les petites coréanneries de Marie
Madame Choi
Valeuf Corée

 

DIVERS

 

Blogs expatriés (Portail) PAS POUR DES PRUNES
Delikts aka Dee JB (Music)
La Dame Noir (Music)
La revanche du site
Leslie Plée (BD)
Radio Grenouille 888 Marseille
VIRGO MUSIC (Music)
www.anaisetpedro.com (blog, bijoux, resto Marseille)
Dzzing (Alcaline / Marseille)
Disco Outcasts (Manchester)

 

 


MES AUTRES SITES


Ju-co.com, mon portfolio graphisme / webdesign
Hiroshimarseille (Mon 1er voyage au Japon, 2006)
Mon portfolio sur portfolio-graphiste.com

 

expatriation

Archives