Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
30 mai 2010 7 30 /05 /mai /2010 14:52
Voilà un bar sympa sur Nagarekawa qui a été ouvert récemment par des personnes que l'on connaissait déjà, un bar sur 3 petits étages, assez cosy (malheureusement gachés par d'infâmes croutes* sur les murs), avec musique années 30-40, un service classe et des bonnes petites choses à grignotter.
* au moins avec ce mot si l'auteur venait à passer par là et faire un trad dans Google...
jud à Hiroshima
Les talons (NUDE) de Shiho
jud à Hiroshima
Teppei le patron et Satoshi, qui malgré leurs looks ne sont pas des hosts (d'ailleurs les costumes d'host sont beaucoup plus cheaps et beaucoup moins chics) et sont plutôt rigolos.Ca n'a pas empêché une copine de se fouttre de leur gueule et de leur dire d'arrêter de se déguiser en hosts...
jud à Hiroshima jud à Hiroshima jud à Hiroshima
Repost 0
30 mai 2010 7 30 /05 /mai /2010 14:39
Premier repas en soirée de la saison sur ma terrasse. Cet année l'été arrive très timidement. Alors qu'on sera bientôt en juin, les soirées sont encore fraîches et on n'a toujours pas besoin ni de ventilo, ni de clim contrairement aux années précédentes.
jud à Hiroshima
Miwa, Mami, Junn, Tae et Yuuko.
Dans la journée j'étais allée acheter pleins de bonnes choses à l'Italian Fair, dont une boite d'artichauts marinés dans l'huile d'olive. Tae qui n'en avait jamais vu me demande :
- c'est de la viande ?
- non c'est des légumes, des artichokes
- des KOOOOOOAAAAA? archich... achitok?.... (même après 25 essais, ça n'a pas réussi à rentrer..)
après avoir goûté :
- c'est quoi? des mini-choux ?
- ben non, des artichauts
- .. ha c'est des sortes de pousses de bambou ?
- non, non, .. des artichauts..
(Toujours pas satisfaite par mes réponses, elle a fini par demandé à ses copines, qui moins patientes que moi, lui ont répondu que c'était des artichauts un point c'est tout et que ça poussait pas au Japon mais qu'on pouvait parfois en voir dans les supermarchés)
J'avais aussi préparé une salade de quinoa :
- haa c'est quoi? une sorte de riz
- non c'est du quinoa
-.. ha c'est du couscous ?
- non,  non du quinoa..
- ha c'est pas de la polenta ?!
- non, du quinoa, une sorte de graine / céréale qui vient du Mexique
-.. mais.. c'est pas comme du riz un peu?..
- heu ben si vous voulez...
jud à Hiroshima jud à Hiroshima jud à Hiroshima
de retour à l'intérieur
jud à Hiroshima
Daijijud à Hiroshima
Pon
jud à Hiroshima
Miwa, Naoki et Mami
Repost 0
Published by jud3030 - dans A la maison
commenter cet article
30 mai 2010 7 30 /05 /mai /2010 14:26
Toujours la même formule : des bons cocktails, un staff choisi par Sleepy Eyey et des Dj's derrière le comptoir du SleepyBar.
jud à Hiroshima
Dai aka DJ Diet
jud à Hiroshima
Ittsu
jud à Hiroshima
Shimomura, un excellent DJ tant au niveau technique qu'au niveau de la sélection et qui gagnerait à être connu non seulement en dehors d'Hiroshima mais aussi en dehors du Japon.
jud à Hiroshima
Dai
jud à Hiroshima
Junpei, Daiji, moi et Saori
jud à Hiroshima
Un anglais qui trainait dans le coin (ce soir près de la moitié du public était d'origine étrangère, du jamais vu : on n'en croise que très rarement et toujours en petit nombre 2 ou 3 dans les clubs qui ne sont pas estampillés club à gaijin à Hiroshima),  et Shin-chan
jud à Hiroshima
Susu, qui doit certainement en train d'être dire des "yes people" dans le micro
jud à Hiroshima
Bobby (qui a emprunté l'appareil photo et dit "délicatement" au photographe de se pousser de là)
jud à Hiroshima jud à Hiroshima
Saori et Usshi
Improvisation Hip-Hop à l'entrée du club
Repost 0
30 mai 2010 7 30 /05 /mai /2010 14:19
jud à Hiroshima
Un grapheur, Bobby et Eiji
jud à Hiroshima
Suiko et sa fresque à l'extérieur de Mugen
jud à Hiroshima jud à Hiroshima jud à Hiroshima jud à Hiroshima jud à Hiroshima jud à Hiroshima
Le concert de Jun-Kuma & The Worriers - ici Bom aux claviers
jud à Hiroshima
Jun-Kuma, Shiho et Kento au chant. On a aussi Kenta de Koba et Bobby aux percus, Naoki à la batterie, Ittsu à la basse, Ya-chan à la guitare et Kumi au pianica et clavier.
jud à Hiroshima jud à Hiroshima jud à Hiroshima
L'onigiri d'anniversaire pour Sakuma qui faisait ses 3x12 ans
jud à Hiroshima
Pon, Shiho, Daiji et Sakuma
jud à Hiroshima jud à Hiroshima
Repost 0
22 mai 2010 6 22 /05 /mai /2010 09:41

http://s3.archive-host.com/membres/images/429357406/2010MARS-MAI/vacances.jpg

 

Ca aussi (malgré l'image trompeuse ci-dessus) vous êtes au courant, les vacances et les japonais sont 2 mots qui ne vont pas bien ensemble.

Je refais tout de même un petit topo pour ceux qui ne seraient pas bien au courant :
Pour les gens qui travaillent en entreprise, en bureau, les employés ont généralement leur week-end samedi-dimanche (c’est assez récent, si je me souviens d’après ce que j’avais lu dans mes cours à Kumon, jusqu’aux années 80, on travaillait encore le samedi, à partir des années 90, une 1/2 journée le samedi puis ce jour a fini par devenir dans la plupart des cas un jour de congé, cependant il semble encore assez courant d’avoir un samedi travaillé dans le mois, c’est le cas de ma seule amie qui travaille dans ce secteur, en tant que commerciale vendant de la formation aux entreprises)
Ces mêmes employés bénéficient également des vacances de la Golden Week en Mai, de quelques jours pour Obon en Aôut et d’environ 3 jours pour Shôgatsu début Janvier.
(Ce que je me demande, c’est comment ils gèrent les transports et l’hôtellerie durant ces periodes, sachant que chez nous on a déjà 3 zones de vacances et qu’en plus les gens qui n’ont pas d’enfants à charge choisissent librement leurs jours de congés ?)
Il  y a pas mal de jours fériés dans l’année également (j’ai même cru comprendre qu’il y en avait plus que chez nous, à vérifier).
Dans l’année les employés ont normalement droit à poser environ 10 ou 12 jours de congés (je ne sais pas si Golden Week, Obon et Shôgatsu sont déjà inclus dedans), mais ils n’osent ni les prendre d’un seul coup, ni même tous les utiliser parce que c’est assez mal vu et qu’ils pensent mettre l’entreprise ou leurs collègues dans l’embarras..

Et ça c’était pour les mieux lôtis....
Maintenant pour les gens qui travaillent dans le commerce et les services (restauration, boutiques, coiffure...), le concept de vacances (連休 renkyuu : jours de congés consécutifs) est quasi inexistant.

Mes amis coiffeurs et coiffeuses n’ont que leur lundi, parfois un jour supplémentaire 1 semaine / mois (les plus chanceux ont 2 jours consécutifs) et doivent trimer pendant Golden, Obon et parfois même Shôgatsu pour servir les employés de bureau qui sont en congé. (D’ailleurs pendant ces périodes de vacances, il arrive même qu’ils fassent des semaines de 7 jours sans repos !)
Ceux qui travaillent dans de grandes entreprises de ce type s’en sortent tout de même un peu mieux : une de mes amies travaille dans une boutique de luxe d’origine française (non, pas Vuitton, ni Chanel !) et a en général 2 jours par semaine, parfois 3, parfois consécutifs et a environ 1 fois par an 5 jours d’affilée. Elle m’a expliqué qu’en principe elle pourrait aussi demander jusqu’à 1 semaine entière et que le jour où elle désirerait un enfant, elle avait droit à 1 an de congé maternité.

Bon c’était un gros topo du coup, désolée pour ceux qui sont déjà au courant de tout ça (d’ailleurs si vous avez des corrections à apporter n’ hésitez pas), mais ce que je voulais rapporter aujourd’hui, ce sont toutes les petites réfléxions que j’ai entendu ici à propos des congés :

-    « Pff, finalement, les jours de congés ça me gonfle plus qu’autre chose, pour moi c'est synonyme de jour des corvées : faut faire le ménage, la lessive... » (Un garçon célibataire)

 

-    « Ca me fait flipper les journées de congé unique, c’est trop court pour partir, et c’est trop long les jours où on n’a personne avec qui s’amuser » (Une fille célibataire)

 

-    « Les périodes avec trop de jour de congés, c’est le pire en fait, ça me démotive, ça me donne encore plus envie d’être en congé et c’est encore plus dur de retourner travailler après. »

 

-    « _ ho lala comme je suis occupé en ce moment !
         _ Tant mieux, c’est bon signe non ?
         _ Ouai, c’est vrai puis au moins je gamberge pas, je pense pas aux autres soucis quand je bosse »

 

-    « Avant je partais tous les ans 1 semaine en France, mais depuis 3 ans, je suis seule à l’accueil donc je ne peux plus prendre de vacances. » (Une élève de français à l'époque où je donnais des cours)

 

-    « Oui en principe je pourrai prendre 1 semaine voire 10 jours mais là ça commence à faire beaucoup quand même, mais qui fera mon travail si je m’en vais ? Si à un moment je sens une période propice, j’essaierai» (Plus ou moins ce qu’ont dit 2 copines qui rêvent de venir à Marseille)

 

-    Une copine coiffeuse, à propos de la copine qui travaille dans la boutique de luxe « Elle est encore en congé aujourd’hui ? mais elle est tout le temps en congé celle-là !! Elle travaille jamais ou quoi ?? » (On a pas vraiment la même conception de « ne jamais travailler »...)


Ca vous fait pas froid dans le dos ? (J’imagine qu’au contraire ça doit faire baver d’envie les gens du MEDEF..)
En tous cas ce n’est pas près de s’améliorer vu que les employés eux-mêmes ne se plaignent pas particulièrement de ce sort..


Malgré tout ça, je connais des tas de gens qui se sont fait de longs voyages à l’ étranger, des mini tour du monde etc.. (la plupart c’ était pendant la vingtaine ou au début de la trentaine) : la technique : bosser comme un porc en accumulant des tas de petits boulots et en économisant pour partir. Evidemment pour les gens qui ont des plans de carrière dans les grandes entreprise c’est difficilement imaginable.

 

(Photos prises en 2007, 2008 et 2009 à Hamada, Tsunoshima et Okinawa)

Repost 0
19 mai 2010 3 19 /05 /mai /2010 11:54

Les gens qui visitent ce pays pour la 1ère fois sont souvent éblouis par la grâââce et la politesse dont font preuve en toute circonstance les japonais.


Sujet à débat : Mur d’illusions derrière lequel se cachent les fourberies les plus honteuses pour certains, comble de raffinement et d’harmonie inégalé pour d’autres..


Sans rentrer dans ce débat puisque ce n’est pas le sujet du jour, pour ce qui est de la politesse qui s'exprime à travers le langage, il est vrai qu’on peut être un peu surpris lorsque l’on se rend compte que celle-ci ne va que dans un sens : des personnes inférieures vers les personnes supérieures hiérarchiquement, du commerçant vers le client (qui lui en revanche se passe bien souvent de « merci », « s’il vous plait », d’autant plus si c’est une supérette, un magazin bas de gamme..), et qu’avec l’âge il tend à y avoir un sacré relâchement limite grolandesque.. (du genre, l’obasan qui balance un « ‘nee-chan, choudai ! » d’une manière très « distahinguée » pour réclamer quelque chose en tendant le bras pour être prem’s et que l’on pourrait vaguement traduire par « hé toi, aboule ton truc ! »).


[ note : On s’adresse en général aussi très poliment aux étrangers qui d’une part sont hors-catégorie socialement parlant, et d’autre part certainement considérés comme des invités et/ou clients (on emploie le même mot « o-kyaku-san » dans les 2 cas) auxquels on souhaite naturellement  laisser une bonne impression du pays, je suppose. ]

Mais ce dont je voulais parler aujourd’hui (j’aurais aimé le faire en illustration, mais le temps me manque), ce sont les « excès » de politesse, les « réflexes pavloviens » de politesse, je ne sais pas bien comment qualifier ça, mais vous comprendrez certainement en lisant les descriptions de ces scènes cocasses auxquelles j’ai assisté de nombreuses fois :

-    Un classique pour commencer : les gens qui font des courbettes à travers le téléphone. EN même temps c'est un peu comme quand on fait des grand signes de la main pour expliquer un itinéraire à la personne à l’autre bout du fil. « A droite je te dis ! Voilà comme ça.., comme ça.., par-là..et hop, là t’y es.. »


-    Les gens qui marchent en se courbant, et en s’enfonçant la tête tout en marchant à pas de loup et en plissant les yeux, comme pour ne pas nous gâcher la vue sur l'écran de télé virtuel (c’est là qu’une illustration aurait été nécéssaire), mais dans une situation où cela n’a a priori pas grande utilité :
J’ai répertorié dans cette catégorie 3 cas de figures donnant lieu à cette démarche un peu loufoque:

  1. Figure a) Quand vous faites la queue quelque part et que quelqu’un a besoin de traverser la file. « Bordel ! ton père était pas vitrier du con !, t'as pas vu que j’étais en train d’admirer les pélicules de mon voisin de d’vant ! »
    Ou lorsqu’un employé de magasin (j’ai remarqué ça en particulier à Wants, une droguerie, je reviendrai dessus) vous passe devant à la perpendiculaire tandis que vous êtes face à un rayon et ce même si vous n’êtes pas spécialement en train d’y regarder quelque chose.
  2. Figure b) Quand quelqu’un est appelé dans une salle d’attente alors que tout le monde a les yeux rivés sur son magazine. J’ai l’impression que ça signifie « Faites comme si je n’étais pas là » ou « Désolé de perturber la tranquilité de ces lieux», « C’est pas parce qu’on m’a appelé par mon nom et que je me lève que je me prends pour une star, regardez je me fais tout petit » à moins que ce ne soit juste une manière d’avancer à reculons en direction du cabinet du boucher-dentiste..
  3. Figure c) Quand quelqu’un arrive en retard quelque part. Les filles qui arrivent en retard au cours de yoga ne peuvent s’en empêcher. Alors là, je traduirais plus ça comme une manière de s’abaisser vers le sol pour marquer sa honte « misérable petit lombrique pitoyable que je suis, voyez je rampe à terre » et également une manière de se faire le plus discret possible.

-    Les vendeuses qui dans l’impossibilité de pouvoir servir correctement leur client (rupture de stock, etc..) et qui se mettent à réciter une litanie interminable d’excuses en prenant un ton et un visage larmoyant  (un peu sur le ton des nanas dans le métro "Je n'ai pas de travaaaail ! Je n'ai pas à mangeeer !"). Dans ces cas on attend qu’elle sorte le fouet de dessous le comptoir et commence à s’autoflageller.


-    Les vendeuses de chez Wants donc (les règles doivent être serrées dans cette chaîne de droguerie..) qui en signe de remerciement se courbent de manière à avoir quasiment le front qui touche le comptoir, et continuent leur longue prière alors qu’on a déjà tourné les talons depuis belle lurette et qu’on sifflote dans la rue en regardant d’autres vitrines...

 

-    Les inconnues au comptoir de bar qui se tortillent 1/4 d’heure sur leur tabouret, se retournent 20 fois avec un sourire avant de vous dire « haaa... j’aimerais trop qu’on discute ensemble... mais je sais pas de quoi parler.... ...heu... heu... alors tu aimes l’alcool ? » et qui au bout de 3 banalités échangées se confondent en remerciement « ho lala mais c’est vraiment trop gentil d’accepter de me parler.. merci.. merci... haaa merci !!!! » C’est une situation plutôt gênante. (Bon j’avoue celle-là elle est un peu hors-sujet mais je voulais la caser quelque part..)


-    Les maris ou petits copains qui lorsqu’on les complimente sur la beauté de leur épouse/compagne répondent dans un élan raté de modestie « non, non, non, pas du tout, pas du tout ....» en secouant la main.

D’un, c’est vachement sympa pour la fille, qui a bien des chances d’être à ces côtés à ce moment là, de deux, niveau modestie, moyen : le mec a en fait cru entendre ou librement interprêté « Mais quel séducteur hors-pair vous êtes ! Quel tombeur de femme ! Quel étalon ! ô-Vous qui êtes beau comme un Dieu grec !!!»

-    D’autres cas plus isolés :
-    Une femme qui sortait d’un supermarché avec ses gros sacs de courses et qui avait donné par inadvertance un coup dans un poteau et se retourne en disant « Gomen nasai !!! » (pardon !!!) - un retour aux traditions animistes? un excès de zèle?


-    Vu ce midi : je mangeais dans un self-service du quartier, une fille seule à sa table avait quasiment fini son repas et se lève pour aller se chercher un verre d’eau à la fontaine. Elle revient, s’assoit, joint ses mains devant sa poitrine, baisse la tête et dit « Itadakimasu» - et elle était tout seule, hein -  (vague équivalent de notre « Merci petit jésus pour ce repas que..bla bla ») avant de boire son verre. O_o’ Je sais pas si elle a fait ça avant chaque plat, ni comment interprêter ce comportement ? Pure réflexe incontôlé ? une forcenée de la politesse ?

 

Et pour terminer cette petite ébauche d'illustration que j'avais entrepris :

 

http://s3.archive-host.com/membres/images/429357406/2010MARS-MAI/politesse.jpg

Repost 0
11 mai 2010 2 11 /05 /mai /2010 18:28
Pendant les 3 jours du FLOWER FESTIVAL d'Hiroshima qui a lieu pendant la Golden Week, la ville est assiégée par les yatai (stands de nourriture et de boisson), mais Dai (patron de la boutique Routine) en profite aussi pour installer ses platines et son bar sur un petit parking à côté de son magasin. Une vraie mini fête de quartier, avec les gamins qui viennent jouer autour.

 

jud à Hiroshima
Daiji et notre enfant-star de ces 3 jours, 12 ans, écolier d'école primaire, la classe...

 

jud à Hiroshima jud à Hiroshima
Shi

 

jud à Hiroshima
Dai

 

jud à Hiroshima
Ya-chan

 

jud à Hiroshima

 

Le lendemain, Shiho ouvrait aussi exceptionnellement sa boutique CHOI-CHOI de jour

 

jud à Hiroshima
Sami avec sa fille

 

jud à Hiroshima jud à Hiroshima
la maman de Shiho, au vin rouge dès le milieu d'après-m

 

jud à Hiroshima

 

Susu et Daiji aux platines, le 2ème jour

 

jud à Hiroshima
Miwa et Achico

 

jud à Hiroshima
les gamins du quartier
la vraie bonne ambiance d'été

 

jud à Hiroshima
et toujours le petit boss

 

jud à Hiroshima jud à Hiroshima
Usshi

 

 

 

3e jour, du côté du skate-park éphémèren à Peace Park

 

Pendant que les skaters faisaient des cabrioles (oui je sais, les skaters ne font pas des cabrioles), leurs épouses papotaient à l'ombre avec les poucettes et les petits nenfants. Je sais pas pourquoi j'aurais du mal à imaginer le même tableau en France...

 

Ce jour-là, ça commençait vraiment à sentir l'été : chaleur, odeurs de barbecue, retour des serviettes nouées sur la tête et des gants de bricolage blanc à liseré jaune....

 

jud à Hiroshima
Airi qui nous mijote pleins de bonne choses, juste pour le plaisir (elle ne tenait pas de stand)

 

jud à Hiroshima
une marmite de curry, des pommes de terre, du poulet et des saucisses, des tomates marinées dans l'huile d'olive et le basilic et des clovisses arosées de vin blanc qu'elle a couvert de cresson et que l'on a mangé avec du pain toasté sur la grille.... hmmmm:!!!

 

jud à Hiroshima jud à Hiroshima
les origamis géants dans Peace Park
Repost 0
Published by jud3030 - dans Matsuri
commenter cet article
11 mai 2010 2 11 /05 /mai /2010 18:15
jud à Hiroshima jud à Hiroshima jud à Hiroshima jud à Hiroshima jud à Hiroshima jud à Hiroshima jud à Hiroshima jud à Hiroshima
Le groupe de Tabi

 

jud à Hiroshima
Ray Paloma contre le catcheur gay

 

jud à Hiroshima
la "prise par derrière" sur fond de musique mélo et lumière tamisée

 

jud à Hiroshima
Vitch, Ray Paloma (Jiro), Airi et les 2 danseuses Hamasaki Roxie

 

jud à Hiroshima

la planche à barbelés

 

 

jud à Hiroshima jud à Hiroshima
je pensais que c'était du plastoc mais je l'ai vu de près et j'ai touché, ce sont de vrais barbelés en fer....

 

jud à Hiroshima
Susu qui passait de la musique avec Daiji, Ittsu et Kohki

 

jud à Hiroshima
Hamasaki Roxie et SleepyEye

 

Le combat / strip-tease

 

Les danseuses Hamasaki Roxie : intro

 

Hamasaki Roxie font le poirier en short à paillettes
Repost 0
Published by jud3030 - dans Catch - boxe
commenter cet article
11 mai 2010 2 11 /05 /mai /2010 17:55
jud à Hiroshima
Jef et Shun au comptoir de Koba avec Bom et Kenta (après la plonge pour éponger leur dette d'alcool)

 

 

IN DA DINING @ LOTUS

 

jud à Hiroshima
Tama, moi, Junn et Susu

 

jud à Hiroshima
Asuka

 

jud à Hiroshima jud à Hiroshima
Tama qui donne l'impression d'avoir fait un bon coup à quelqu'un, de l'avoir roulé dans la farine, tout ça, tout ça...

 

jud à Hiroshima jud à Hiroshima
La bonne rencontre : Bobby (qui ne parle pas anglais) qui en racontait des tartines en japonais à Jef (qui ne parle pas japonais) qui lui répondait en anglais et ainsi de suite...

 

jud à Hiroshima
Kô-kun et Manabu

 

jud à Hiroshima jud à Hiroshima jud à Hiroshima
le retour de Minyako

 

jud à Hiroshima jud à Hiroshima
Eiji et Calamity-Shun

 

 

Suite à Mugen pour la fameuse soirée DJ HARVEY (le dj barbu) : un long set de 4h avec des passages complètement hallucinants : solos de contrebasse, espèce de hardrock psyché au ralenti au milieu des tracks disco...(par contre on a été décus par sa barbe...bien plus courte que celle promise sur les photos

 

jud à Hiroshima
Junpei et Bom qui faisait du air-guitar devant les platines

 

 

Matinée pyjama chez Shiho

 

jud à Hiroshima
(on assume, tout le monde ! y a pas de photo supprimée qui tienne, c'est le jeu ma pauv' lucette)

 

jud à Hiroshima
jud à Hiroshima

 

Apres-midi sur mon toit-terrasse

 

jud à Hiroshima jud à Hiroshima
Réanimation de Shiho par Susu et Daiji : massage cardiaque et paille-à-bouche au whisky...

 

jud à Hiroshima jud à Hiroshima

 

Soirée Tako-yaki

 

jud à Hiroshima jud à Hiroshima

 

Choi-Choi-ya

 

jud à Hiroshima
jud à Hiroshima jud à Hiroshima jud à Hiroshima
Chuck Norris à Choi-Choi
Repost 0
11 mai 2010 2 11 /05 /mai /2010 17:35
Après avoir semé la terreur à Séoul et à Tokyo, Jef et Shun ont finalement décidé de conquérir les terres d'Hiroshima pour 3 jours....

 

jud à Hiroshima
jud à Hiroshima
La guerrière Shun enfile son masque

 

jud à Hiroshima
La prise de Kaiko's : Daiji, moi, Jef, Shun et Don Shin-chano

 

jud à Hiroshima jud à Hiroshima
Susu qui tente tant bien que mal de s'accrocher à son comptoir pour résister

 

jud à Hiroshima
mais ils l'auront !

 

jud à Hiroshima
Des forces pour la suite...

 

jud à Hiroshima
Et le petit geste irréfléchi de trop qui a allait nous faire déraper et transformer une simple soirée "calme-on-rentre-tôt-ce-soir-on-est-mort-demain-on-veut-visiter-Miyajima"....

 

jud à Hiroshima
...en ça !! : tadaaaaa !

 

Black Out* jusqu'au petit matin (*c'est le nom de ce karaoké-bar qui le porte très bien)

 

jud à Hiroshima jud à Hiroshima jud à Hiroshima
Prestation endiablée de Shun (bon j'avoue : quand je prenais pas les photos on était 2 au micro, enfin pendant les 2 ou 3 premières heures)

 

jud à Hiroshima
La technique du double-micro (parade servant à tenir éloigné tout ennemi tentant de s'emparer du micro)

 

jud à Hiroshima
Daiji

 

jud à Hiroshima
Shin-chan

 

jud à Hiroshima
Jef nous chante la rétrospective des meilleurs moments de l'intégrale de Nana Mouskouri

 

jud à Hiroshima jud à Hiroshima
Ils ont quand même réussi à aller visiter Miyajima le lendemain, bel exploit
Repost 0

Présentation

  • : Jud à Hiroshima
  • Jud à Hiroshima
  • : Ma vie quotidienne à Hiroshima depuis le 28 Juin 2007
  • Contact

C'est quoi ce blog ?

Ce blog n'est pas un site informatif sur le Japon, ce n'est pas un blog sur les mangas ni la J-Pop... C'est un roman-photo. Il s'adresse avant-tout à mes amis (la communauté Hiroshimarseille) et ma famille, c'est juste ma vie quotidienne à Hiroshima et quelques réflexions et anecdotes à propos de ce que j'observe ici mais WELCOME, ne vous gênez pas pour venir jeter un coup d'oeil ou laisser un commentaire.

Rechercher

LIENS

BLOGS / SITES HIROSHIMA


(JP) CARAT HIROSHIMA WEB MAGAZINE / BLOGS
(JP) Chapeaux SANSO (by Hide)
(EN / JP) DIRTY GENTLEMAN'S CLUB (by Susu)
(EN / JP) GET HIROSHIMA (Infos / Petites annonces)
(JP) HIROMAG (Mag / Portail / Blog)
(JP) KAIKO'S (By Eiji)
(EN) LITTLE FOREIGNER
(EN) WINDCHEATER
(JP) CHERRY

 

BLOGS JAPON


(Tokyo / FR) BAKAPULU
(Tokyo / EN) Benoa in Japan
(Japon / FR) Bulles de Japon
(FR) Clarence Boddicker's nasty diary
(Tokyo / FR) De peu pour faire un monde
(FR) DRINCK COLD
(Tokyo) FLO A TOKYO
(Tokyo - Fukuoka / FR) Fujijana
(Fukuoka / FR) Fuji la canaille

(Tokyo / FR) Issekinicho (BD/Photo)
(Tokyo / FR) Japan Through Blue Eyes
(Japon / FR) Japon : 2 ou 3 choses...
(Osaka / FR) JAPONWEIRD
(Tokyo / FR-JP) Julie Blanchin (BD)
(Tokyo / FR) KED-O-KILL
(Kyoto / FR) LA RIVIERE AUX CANARDS
(Tokyo / FR) L'écureuil volant dans l'espace
(Tokyo / FR) Le Japon
(Sapporo / FR) LE JAPON DE LA LICORNE
(FR) LE JAPON DE ROBERT PATRICK
(Japon / FR) Les autres japonais
Methodes de Japonais pour gaijins
(Nagoya / FR) Nagoya en français
(Shikoku / FR) OGI JIMA
(Tokyo / FR) PETIT QUOTIDIEN NIPPON Route 254
(Nagano / FR) Sakana
(Tokyo / FR) Sucre (BD)
(Tokyo / FR) Tokyo Blog
(Tokyo / FR) TOKYO MON AMOUR
(Tokyo / FR) Tokyo Obsession
(Kyoto / FR) Un bayashi au Japon
(Tokyo / FR) YOUR HERO DIES TODAY

BLOGS ECRITS PAR DES JAPONAIS


(Hiroshima / JP) CARAT HIROSHIMA WEB MAGAZINE
(Hiroshima /EN / JP) DIRTY GENTLEMAN'S CLUB (by Susu)
(Tokyo / JP) DUMB WITH YOU (by Yoshi)
(Japon / France / FR) France et Japon vus par une japonaise
(Hiroshima /JP) HIROMAG
(Hiroshima /JP) KAIKO'S (By Eiji)
(Nantes / Hiroshima) Rié Chocolat
(Algérie / FR) Réflexions sur le Japon
(Japon / FR) Tu m'empêches de dormir !

 

BLOGS COREE

 

Entre Tobu et Soju
Les petites coréanneries de Marie
Madame Choi
Valeuf Corée

 

DIVERS

 

Blogs expatriés (Portail) PAS POUR DES PRUNES
Delikts aka Dee JB (Music)
La Dame Noir (Music)
La revanche du site
Leslie Plée (BD)
Radio Grenouille 888 Marseille
VIRGO MUSIC (Music)
www.anaisetpedro.com (blog, bijoux, resto Marseille)
Dzzing (Alcaline / Marseille)
Disco Outcasts (Manchester)

 

 


MES AUTRES SITES


Ju-co.com, mon portfolio graphisme / webdesign
Hiroshimarseille (Mon 1er voyage au Japon, 2006)
Mon portfolio sur portfolio-graphiste.com

 

expatriation

Archives