Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
5 janvier 2010 2 05 /01 /janvier /2010 09:47
On a quand même été s'aérer un peu au milieu de toutes ces fêtes. J'ai accompagné Ralph, Flo et Ryan à Miyajima, et suis monté pour la 1ère fois au sommet du Mont Misen.
On a fait la 1ère partie en téléphérique, puis on a grimpé le reste à pied, même en ne faisant que la dernière partie, c'est bien crevant (j'ai redécouvert le plaisir des courbatures aux mollets les jours suivant..)

jud à Hiroshima jud à Hiroshima jud à Hiroshima jud à Hiroshima jud à Hiroshima jud à Hiroshima
D'en haut, on a une vue à 380° sur toutes les îles qui entourent Miyajima.

jud à Hiroshima
Ambiance planète des singes, ça court et jacasse dans tous les sens, ça s'épouille...

jud à Hiroshima jud à Hiroshima jud à Hiroshima
Il faisait tellement froid que je n'ai pas eut le courage de prendre des photos sur le chemin et au sommet, mais de partout il y a de curieux petits monticules de cailloux (comme dans Blair Witch Project, bonjour les références..), je n'avais jamais vu ça auparavant au Japon. Avec la brume, le froid, les cris des singes et des corbeaux, le côté sacré de l'Ile, ça crée une drôle d'atmosphère (sans doute l'influence du film de sorcière encore..) je me suis demandé si c'était les hommes ou les singes qui montaient ces petits tas... on doit pouvoir trouver des renseignements quelque part (par contre on cherche chacun de son côté, excusez-moi, vous connaissez Google, Wikipédia..)
Repost 0
4 janvier 2010 1 04 /01 /janvier /2010 18:49
Bonne année, Akemashite omedetô gozaimasu, kotoshi mo yoroshiku onegaishimasu !

Cette année, c'est l'année du Tigre, et Daiji est né en 1974, l'année du Tigre.
On a passé, comme il se doit, les 3 premiers jours de Janvier, en pension complète chez les parents de Daiji.

jud à HiroshimaOn s'est réveillé (tôt) à 11h (couchés vers 7h) avec un paysage légèrement enneigé, il a neigé le 31 et le 1er.

Le plus long repas de ma vie : de 11h du matin à minuit passée à table !!! Soit 13h d'affilée à boire et manger... enfin moi j'ai abandonné la bataille en cours de route pour dormir sur le sofa, c'est qyand ils ont sorti le jeu de home-karaoké..

jud à HiroshimaLes crevettes-éventail (うちわエビ uchiwa-ebi)

jud à Hiroshimales petites nièces : Shion et Neiro

jud à HiroshimaTake, le grand frère de Daiji et son père

jud à HiroshimaWaka-chan, la femme de Take, et Shion qui mange sa soupe au mochi (pâte de riz qui font dans la soupe Zôni), plat typique de Shôgatsu. Je me suis vraiment régalée avec cette année, moi qui trouvait ça insipide avant, c'est peut-être celle de la belle-mère qui est meilleure ?

jud à HiroshimaMorgane, qui est venu passer la journée du 1er avec nous.

jud à HiroshimaLes enfants reçoivent de l'argent et parfois des cadeaux, un p'tit air de Noël quoi. Comme tout le Japon est en vacances, tout le monde peut rentrer en famille pour cette occasion.

jud à HiroshimaShiho et sa mère, qui quand elles rigolent se ressemblent vraiment comme 2 gouttes d'eau.

jud à HiroshimaKana, la grande soeur de Daiji, qui a encore roulé sous la table (au sens propre et figuré) toute la journée...

jud à Hiroshima jud à HiroshimaC'était encore assez tôt dans la journée, mais du monde a encore débarqué après, une bonne dizaine de potes en plus des 8 membres de la famille sont venu le passer chez Daiji. Pon et Shiho sont venues en pyjama.. ça m'étonnera toujours cette habitude, nous qui nous mettons sur notre 31 pour ce genre d'occas' en France...

jud à HiroshimaBobby. La télé évidemment allumée en continu, avec des émissions encore plus débiles et plus longues que d'habitude.

jud à Hiroshima jud à Hiroshima jud à HiroshimaLa mère de Daiji version 2010

jud à Hiroshima jud à Hiroshima
La journée s'est bien déroulée à part 2 petits incidents (auxquels je n'ai pas assisté parce que je dormais déjà) : une copine qui a du aller torcher son copain aux chiottes, parce qu'il s'était écroulé bourré en... heu ben je vous laisse imaginer. Un copain qui a mis un pain dans la gueule à Daiji qui lui interdisait de prendre sa voiture bourré pour rentrer. Mais bon ça en vallait bien la peine...
Tout ça n'a pas perturbé la bonne humeur des parents à recevoir tant de monde à la maison. La mère de Daiji a du restée éveillée jusqu'à 4h du mat avec 2 copines qui voulaient continuer à boire, malgré une journée éreintante pour elle..

Le lendemain, le 2,  un repas chez le grand-père et la tante de Daiji. Le grand-père va sur ses 95 ans et malgré des problèmes de vue, est frais comme un gardon. On lui a dit récemment à l'hopital qu'il avait des poumons de bébé, alors qu'il a fumé la pipe jusqu'à 70 ans.. il marche super à l'aise, n'est pas courbé, très peu ridé (un visage très agréable), de belles dents, pas de tremblements ni de problèmes d'oreille. Il n'a pas une voix abîmée de vieillard. Il peut encore tout faire lui même, y compris ses repas, ou de la calligraphie (il est maître de calligraphie), il a toute sa tête, et a bu de la bière et du saké à table avec nous !!
En plus des plats traditionnels (3 jolies boîtes à bento empilée), nous avons aussi mangé des Fortune Cookies chinois, les gâteaux secs qu'on casse avec un message à l'intérieur.

Ensuite direction le Sanctuaire Gokoku. J'ai été impressionnée par cette foule (40min de queue au moment où nous y sommes allés). Alors que la messe de minuit n'est plus suivie par grand monde en France, la visite au temple reste très encrée au Japon.
En même temps c'est moins contraignant : 3 jours pour y aller n'importe quand, pas de longue messe, il faut seulement jeter une pièce, se courber 2 fois, frapper 2 fois dans les mains et refaire une courbette, et hop, c'est pesé emballé.
Leur pragmatisme, ou pingrerie, c'est selon m'a fait rire "Tu crois que 50 yens ça suffit ?... Ho pis c'est bon 60 ça ira très bien... 500yens?!! mais t'es fou, c'est du gâchis!!.."
En faisant la queue on peut se goinfrer de frittes, hot dog et autres cochonneries vendues sur place, tout en se rafraîchissant avec une bonne binouse.

Avouez que c'est moins rebutant qu'aller voir le curé avec tata.

jud à Hiroshima jud à Hiroshima jud à Hiroshima
Les parents de Daiji ont ramené au temple leur babiole à l'éffigie de la vache (2009 c'était l'année de la vache), pour en racheter une ornée d'un tigre 寅. Excusez mon ignorannce, ce que j'appelle "babiole", c'est une sorte de flêche avec des grelots et une plaque en bois sur laquelle est dessiné l'animal de l'année... et qu'on dépose dans la pièce japonaise de la maison, avec tous les accessoires à caractère sacré et traditionnel, l'autel etc... (Chez eux, c'est une pièce entière mais habituellement, c'est un Tokonoma, une renfoncement dans un mur)
Ils ont bu un truc servi par les moines. Puis tiré un papier dans une urne, prédisant la chance de l'année.

jud à Hiroshima
Les cartes de voeux, une grosse insitution au Japon. Le père de Daiji en a envoyé.... 1600 cette année !!! (c'est un homme mondain, cela explique peut-être ce chiffre... mais bon pour la plupart des gens c'est quand même environ la centaine)
Bon même si le message est déjà imprimé, il faut quand même écrire toutes les adresses à la main... Pour faire leurs cartes, ils avaient acheté un CD-Rom, sur lequel on choisi le design de sa carte (la plupart du temps des tigres, style épuré, traditionnel, manga, enfantin...) puis on a plusieurs options, et on les imprime sur des cartes spéciales achetées à la Poste. Sur chacune figure un numéro, qui sera tiré au sort lors d'une lotterie.

jud à Hiroshima
Voilà celles que nous avons faites avec Daiji : son père a fait la calligraphie et a mis son seau, et Daiji a fabriqué un sceau en patate douce avec "Daiji Judith" écrit dedans.

Voilà, on va essayer de reprendre l'année tranquillement et le travail, même s'il reste encore quelques Shinenkaï à faire (fête de nouvelle année).....
Repost 0
4 janvier 2010 1 04 /01 /janvier /2010 18:19
Comme pour la fin d'année en générale, j'ai beaucoup plus apprécié le jour de l'an/Shôgatsu cette année que les 2 années précédentes.

On l'a passé de manière beaucoup plus traditionnelle cette année, et du coup c'était beaucoup plus fun.
Au lieu de m'attendre à réproduire un Jour de l'An comme on le fait chez nous, mais en buvant du mauvais mousseux en guise de Champagne, j'ai trouvé beacoup plus sympa de boire un bon saké au Sanctuaire Shinto..

Je crois qu'on s'éclate beaucoup plus au Sanctuaire qu'en club au Japon ce soir-là. C'est là que tout le monde va.

La 1ère année était la plus décevante pour moi (moi qui pourtant n'avais jamais attaché beaucoup d'importance à ce type d'évènements lorsque je vivais en France..).
Autant pour Noël ça ne m'avait pas dérangé parce que je m'y attendais, autant j'étais persuadée que le 31 se fêtait comme chez nous.
J'avais trouvé tout le monde très mou ce soir-là par rapport à d'habitude (n'étant pas au courant des coutumes de grandes fêtes en famille qui les attendaient dès le lendemain midi..). Je m'étais retrouvée seule à la maison les 3 premiers jours, avec la ville toute morte dehors (je n'avais pas encore de belle-famille ni d'amis assez proches pour m'inviter chez eux fêter Shôgatsu...).

Nous avons donc commencé par aller manger un nabé avec quelques amis, dans le petit bar d'Ittsu.

Puis nous avons passé le compte à rebours à Edge, où quelques amis mixaient : Daiji / Susu, Ittsu, Paul / Alex...

jud à HiroshimaAiri, Shiho

jud à HiroshimaAlex

jud à HiroshimaPaul, qui est anglais aussi, un vieux de la vieille d'Hiroshima, qui organise des soirées et mixait ce soir avec son compère Alex.

jud à HiroshimaPon et un vieux clochard qui est entré dans le club et a emmerdé tout le monde, j'ai même faillie me faire frappée pour cette photo... C'est Shiho, notre bodyguard, qui l'a finalement viré du club, avec ses talents d'immitation de Yakuza, alors que les tenants d'Edge n'y étaient pas parvenus...

La fin de la soirée de 3h à 6h30 au sanctuaire Gokoku, qui se trouve dans l'enceinte du Château d'Hiroshima. C'était la 1ère année que je m'y rendais pour cette occasion, et j'étais bien étonnée d'y trouver tant de monde en train de faire la fête. J'ai compris cette année que c'était là que ça se passait, même pour ceux qui sortent habituellement en club.

jud à Hiroshima jud à Hiroshima jud à HiroshimaDaiji et Pon au stand de pêche

jud à HiroshimaDark Achico et Pon Skywalker

jud à Hiroshima jud à HiroshimaPon qui commence un peu à saoûler Susu avec son baton de guerrier...

jud à Hiroshima jud à HiroshimaSous les tentes où les gens se goinfrent de frittes, oden, ramen, bière et saké après avoir été jeté la petite pièce au temple en frappant dans les mains..

jud à Hiroshima jud à Hiroshima jud à HiroshimaShin-chan et son bol de ramen

jud à Hiroshima jud à Hiroshima jud à Hiroshima jud à HiroshimaYoshio et sa ..fille. J'ai complètement gaffé quand il me l'a présenté "Haa.. ta copine?.... ha pardon ta fille...de 14 ans", ça ne me surprenait pas tant que ça de la part de ce patron de club.. mais je devais quand même un peu déjà y voir double... en même temps entre 15 et 30 ans difficile de donner un âge à une japonaise...

jud à HiroshimaRû et Junji

jud à Hiroshima
Repost 0
4 janvier 2010 1 04 /01 /janvier /2010 18:04
Ryan est devenu en quelques jours la mascotte officielle, on le retrouvait parfois en train de se faire prendre en photo par de totales inconnues en train de crier des "Kawaii!!! kawaii!!", les doigts en V...
Il a reçu de nombreux cadeaux de la part des potes.

jud à HiroshimaFlo & Ralph, pour leur dernier soir à Hiroshima

jud à HiroshimaMiwa et Tama

jud à HiroshimaRyan et Tonton Susu qui font des avions en papier

jud à HiroshimaMiwa et Junn qui sirotent un petit vin ramené par Flo & Ralph, et des rondelles de saucisson avec les baguettes (aïe..)

jud à HiroshimaRyan et Tonton Susu avec la voiture électrique offerte par Naoki..

jud à HiroshimaEiji, Hide

jud à HiroshimaRyan avec ses Tata Miwa et Junn

jud à Hiroshima jud à Hiroshima jud à Hiroshima jud à Hiroshima jud à HiroshimaIl avait plié un jeu de cocotte et m'avait demandé de lui écrire en japonais "Tu pues", "T'es cool", "T'es bête" etc..., de lui dire comment on disait "Dis un chiffre", "Choisis une couleur" , je lui ai écrit ça en romaji un peu arrangés, et il a pu joué avec ses tontons et tatas japonaises

jud à Hiroshima jud à Hiroshima jud à Hiroshima jud à HiroshimaMiwa, Shiho

jud à Hiroshima jud à Hiroshima jud à HiroshimaLa neige sur le vélo et Daiji qui nous fait un strip-tease au retour de cette soirée
Repost 0
4 janvier 2010 1 04 /01 /janvier /2010 17:40
Cette année j'ai vraiment ressenti "l'esprir fin d'année au Japon", bien plus que les 2 années précédentes.

Sans doute parce que je suis un peu plus "intégrée" au groupe, que je me suis un peu plus habituée aux codes et coutumes japonais ? en tous cas j'ai apprécié pleinement cette période cette année.

Par "esprit de fin d'année au Japon", j'entends : les gens qui se lâchent complètement, qui se sentent en vacances même avant d'y être complètement, tout le monde qui rigole, fait n'importe quoi, les gens qui se prennent dans les bras s'enlassent (même en dehors de l'objectif de mon appareil photo), les couples qui s'embrassent en public, les gens qui habituellement ne sortent pas beaucoup mais sont là à cette occasion comme une période qu'il ne faut pas louper, la fête tous les soirs, les gens qui se réunissent en grand nombre, les gens qui expriment leur amitié et leurs sentiments à leur potes, beaucoup de décontraction..
C'est aussi une période de jeux d'argent, au pierre-papier-ciseau, à la belotte (héhé, j'ai joué une seule fois et gagné 6000 yens...... :-)

Excusez cette emportade mièvre et fleur bleue, certains verront peut-être aussi celà comme une "période de joie imposée, c'est la fin d'année alors amusez-vous", moi au contraire je l'ai vêcu comme une période où les japonais me semblent plus "humains" de mon point de vue d'étrangère, font tomber le masque habituel, se permettent ce qu'ils ne se permettent pas d'habitude, en tous cas on s'est vraiment éclaté.

Une différence avec les fêtes de fin d'année française, c'est qu'au lieu d'avoir comme chez nous, 2 points d'orgue, Noël et le 31, au Japon, la période de fête s'étend en longueur de la mi-décembre jusqu'à début janvier, avec quand même un point-apogée pour Shôgatsu (1-2-3 janvier) qui ressemble un peu à notre Noël dans l'esprit. Les gens y vont aussi beaucoup moins à reculons que chez nous.

jud à HiroshimaUn petit jeu entre Naoki et Pon : Naoki doit essayer de regarder Pon dans les yeux et de lui faire une déclaration sans éclater de rire...

jud à Hiroshimaraté... même avec 10 essais

jud à HiroshimaEiji-koala

jud à HiroshimaAiri

jud à HiroshimaTaisho

jud à HiroshimaBobby, Azusa

jud à HiroshimaPon, et un de ces fameux "couples bisou-bisou" derrière

jud à HiroshimaRicky

jud à Hiroshima jud à Hiroshima jud à HiroshimaManabu qui avait organisé cette Bônenkai, Mae, un prof de Yoga, du studio de Yoga où je vais

jud à Hiroshima

jud à HiroshimaUn lundi soir, à presqu'1h du mat, les rues étaient encore pleines comme un 14 juillet français de gens de tous âges

jud à Hiroshima jud à Hiroshima
Repost 0
4 janvier 2010 1 04 /01 /janvier /2010 17:02
La veille de ce tournoi de catch, nous avons croisé Jiro a.k.a Ray Paloma (le barbu en bas à gauche), à AUX Dining. Ryan n'en croyait pas ses yeux, un catcheur professionnel japonais, lui qui est complètement fan de catch, son sport préféré (qu'il pratique sur console vidéo..). Il lui a immédiatement demandé un autographe, et Jiro lui a offert 2 places pour le spectacle. Ca faisait plaisir de voir une telle excitation. Des heures à nous parler de catch toute la soirée. "Et Judith, tu nous appeleras avant, demain pour nous dire de nous préparer, hein??!!"

jud à HiroshimaSoirée "Bump Bump Revolution" à prononcer "bampou bampou reborouchone" en japonais
L'homme masqué ザ・グレート・サスケ The Great Sasuke, est un ancien homme politique !!

jud à Hiroshima jud à Hiroshima jud à Hiroshima jud à Hiroshima jud à HiroshimaRyan  qui a passé la soirée scotché, la bouche grande ouverte

La soirée a duré 3h, et on ne s'ennuie pas une minute.

Ambiance électrique très spéciale : un public en folie (des jeunes, des parents avec leurs enfants, des personnes âgées..), des jeunes filles hystériques devant leurs idoles, des vidéos de présentations des catcheurs vraiment bien fouttues, une tension qui monte qui monte, une musique qui colle au show : hardcore, hardrock, électro, toute une mise en scène qui rend le truc vraiment spécial..

Le meilleur c'est évidemment lorsqu'ils sortent du ring pour venir fouttre le bordel dans le public, en lançant des chaines, des chaises, en renversant tout sur leur passage, et évidemment ils ne se gênent pas pour le faire (à part le dernier match un peu plus serieux, pour gagner la ceinture). Je demande d'ailleurs comment ils font pour qu'il n'y ait jamais d'accident parmi le public vu la vitesse et la violence avec laquelle ils débarquent...
Ils ont été jusqu'à renverser complètement le stand de T-shirt et accessoires, en y répendant du sang (artificiel, mais pas sûre c'est toujours difficile de distinguer le vrai du faux ; les catcheurs se blaissent parfois réellement..)
Ils sont aussi aller fouttre la pagaille au stand de bouffe et de boisson que tenaient nos potes où ils se sont bu cul-sec des bières et se sont enfourné des sandwich dans la bouche..

Ce qui fait que ça fonctionne bien, c'est que tout le staff : catcheurs, arbitres, commentateur, techniciens jouent vraiment bien le jeu, et maintiennent cette tension, sont acteurs du scénario qui se déroule et se poursuit de tournois en tournois.

Je conseille d'ailleurs, à ceux qui ne les connaissent pas, de lire les règles, les enjeux et les origines du catch sur l'article wikipedia qui y est consacré. On y a apprend pas mal de choses notamment sur la trame : les différents rôles que jouent les catcheurs (méchant, tricheur, fair-play, détesté du public, etc..), les différents styles, les étapes d'une soirée..


Combat avec les chaines entre Souther (un américain qui fait parti du groupe d'Hiroshima Dove Pro) qui vient de se prendre un jet de venin vert par le masque de serpent , et un gros méchant masqué


Ray Paloma le voltigeur éternellement perdant, 504 (Gooshi Le Christ Noir), celui que les filles adorent mais qui passe sont temps à tricher, et The Great Sasuke qui ramène une échelle


Combat d'échelle, et salto dans le public de Ray Paloma

Le site de Dove Pro
Repost 0
Published by jud3030 - dans Catch - boxe
commenter cet article
4 janvier 2010 1 04 /01 /janvier /2010 16:51
Des amis de Paris, Ralph et Flo, et le fils de Ralph : Ryan, 9 ans, qui vit en Nouvelle Calédonie, sont venus passés 5 jours à Hiroshima.
Ce p'tit Ryan est vraiment un gamin mortel, 9 ans, pas du tout intimidé par les japonais, ni rebuté par la barrière de la langue, super bavard et riogolo, il s'est fait les meilleurs potes de la Terre à Hiroshima et a pu aussi réalisé un de ses rêves...

jud à HiroshimaAlors que nous mangions à AUX Dining, Ryan a soudain dit à Ralph "Papa, papa ! regarde, Susu il a l'air tout triste tout seul là-bas, je peux aller parler avec lui?".  Susu était super touché. Il ne parle évidemment pas japonais (à part Bonjour, Enchanté, Merci, qu'il utilisait spontanément), et n'a pas encore appris l'anglais, mais il a quand même été faire plus d'1h de conversation à battons rompus avec Susu, en demandant à son père "comment on dit ça? qu'est-ce que ça veut dire ?"

jud à HiroshimaSusu l'a directement adopté comme son petit neveu de Nouvelle Calédonie

jud à HiroshimaAvec Naoki

jud à HiroshimaSusu aux platines à Astro
 jud à Hiroshima jud à HiroshimaLe groupe Shinehead (reggae) à Mugen

jud à HiroshimaAvec Daiji et Shiho

jud à HiroshimaAvec Iyo et Daiji

jud à Hiroshima
Repost 0
4 janvier 2010 1 04 /01 /janvier /2010 16:44
Tous les jours de fin décembre étaient une occasion de faire la fête, se retrouver entre potes, aller faire les cons dans des karaokés..

jud à HiroshimaJunji

jud à HiroshimaNaoki

jud à Hiroshima jud à HiroshimaMoi, Miwa, Rû, Usshi, et le poulet Kentucky de Noël..


jud à Hiroshima jud à Hiroshima jud à HiroshimaEncore plus de bisous que d'habitudes.. Emochi, Miwa, Achico

jud à HiroshimaAsuka

jud à Hiroshima jud à HiroshimaAlex

jud à Hiroshima jud à Hiroshima jud à HiroshimaKumi-Noël

jud à HiroshimaDaiji transformé en personnage du Collège fou fou fou....

jud à Hiroshima jud à Hiroshima
Repost 0
4 janvier 2010 1 04 /01 /janvier /2010 16:31

jud à HiroshimaNao, l'instigatrice du projet et photographe

jud à Hiroshima jud à HiroshimaJo, un des "vétérans" parmi les étrangers vivant à Hiroshima, américain

jud à HiroshimaSasaki-san

jud à Hiroshima"Taisho"

jud à HiroshimaTeru

jud à HiroshimaDaiji

jud à HiroshimaSusu

jud à Hiroshima jud à Hiroshima jud à HiroshimaFlo, mi-japonaise mi-texane, la femme de Jo, elle aussi ici depuis plus de 10 ans

jud à Hiroshimaben... moi

jud à HiroshimaKaisaku

jud à HiroshimaManabu

jud à HiroshimaMendel, un artiste-sculpteur-forgeron hollandais, ici depuis une bonne douzaine d'années

jud à Hiroshima jud à HiroshimaRebecca, americaine, fait aussi parti du club des vétérans

jud à HiroshimaMichelle, australienne

jud à Hiroshima
L'expo, réalisée par Nao, et suivie d'une concert un peu rock-arty à la Sonic Youth, avait pour but de montrer les gens actifs, ou juste "cools" et sympas d'Hiroshima, et servait de lancement à un vaste projet sur le thème de la Paix, cher à Hiroshima.
Repost 0
4 janvier 2010 1 04 /01 /janvier /2010 16:16
jud à Hiroshima jud à Hiroshima
Ce fut notre 1ère Bônenkaï de la saison, le début d'une période de plus de 10 jours de fêtes et rassemblements quotidiens entre amis etc..
C'était dans le magnifique restaurant Ganyuutei (je ne connais pas la traduction exacte mais kanji par kanji 巌 rocher, 遊 amusement, 遊 jardin), un somptueux décor traditionnel, une vue impressionnante du haut de cette colline surplombant Hiroshima et sa baie, on y mange principalement des sashimis, des coquillages, des pierrades et des sushis, des plats très bien présentés et parfois peu courants, et c'est plutôt haute-gamme.
Nous étions avec les parents de Daiji, et le collègue du père et sa femme.
Mon beau-père nous a distribué des médicaments pour le ventre, me faisant apréhender la tournure éthylique de la soirée, mais en fait ça ne nous a pas particulièrement changé des soirées que l'on passe habituellement avec eux. C'est sûrement pour ça que ma belle-mère m'avait dit y a quelques mois, lors d'une sortie au resto "Avec Papa, on dirait que c'est Bônenkaï tous les soirs..."
Repost 0

Présentation

  • : Jud à Hiroshima
  • Jud à Hiroshima
  • : Ma vie quotidienne à Hiroshima depuis le 28 Juin 2007
  • Contact

C'est quoi ce blog ?

Ce blog n'est pas un site informatif sur le Japon, ce n'est pas un blog sur les mangas ni la J-Pop... C'est un roman-photo. Il s'adresse avant-tout à mes amis (la communauté Hiroshimarseille) et ma famille, c'est juste ma vie quotidienne à Hiroshima et quelques réflexions et anecdotes à propos de ce que j'observe ici mais WELCOME, ne vous gênez pas pour venir jeter un coup d'oeil ou laisser un commentaire.

Rechercher

LIENS

BLOGS / SITES HIROSHIMA


(JP) CARAT HIROSHIMA WEB MAGAZINE / BLOGS
(JP) Chapeaux SANSO (by Hide)
(EN / JP) DIRTY GENTLEMAN'S CLUB (by Susu)
(EN / JP) GET HIROSHIMA (Infos / Petites annonces)
(JP) HIROMAG (Mag / Portail / Blog)
(JP) KAIKO'S (By Eiji)
(EN) LITTLE FOREIGNER
(EN) WINDCHEATER
(JP) CHERRY

 

BLOGS JAPON


(Tokyo / FR) BAKAPULU
(Tokyo / EN) Benoa in Japan
(Japon / FR) Bulles de Japon
(FR) Clarence Boddicker's nasty diary
(Tokyo / FR) De peu pour faire un monde
(FR) DRINCK COLD
(Tokyo) FLO A TOKYO
(Tokyo - Fukuoka / FR) Fujijana
(Fukuoka / FR) Fuji la canaille

(Tokyo / FR) Issekinicho (BD/Photo)
(Tokyo / FR) Japan Through Blue Eyes
(Japon / FR) Japon : 2 ou 3 choses...
(Osaka / FR) JAPONWEIRD
(Tokyo / FR-JP) Julie Blanchin (BD)
(Tokyo / FR) KED-O-KILL
(Kyoto / FR) LA RIVIERE AUX CANARDS
(Tokyo / FR) L'écureuil volant dans l'espace
(Tokyo / FR) Le Japon
(Sapporo / FR) LE JAPON DE LA LICORNE
(FR) LE JAPON DE ROBERT PATRICK
(Japon / FR) Les autres japonais
Methodes de Japonais pour gaijins
(Nagoya / FR) Nagoya en français
(Shikoku / FR) OGI JIMA
(Tokyo / FR) PETIT QUOTIDIEN NIPPON Route 254
(Nagano / FR) Sakana
(Tokyo / FR) Sucre (BD)
(Tokyo / FR) Tokyo Blog
(Tokyo / FR) TOKYO MON AMOUR
(Tokyo / FR) Tokyo Obsession
(Kyoto / FR) Un bayashi au Japon
(Tokyo / FR) YOUR HERO DIES TODAY

BLOGS ECRITS PAR DES JAPONAIS


(Hiroshima / JP) CARAT HIROSHIMA WEB MAGAZINE
(Hiroshima /EN / JP) DIRTY GENTLEMAN'S CLUB (by Susu)
(Tokyo / JP) DUMB WITH YOU (by Yoshi)
(Japon / France / FR) France et Japon vus par une japonaise
(Hiroshima /JP) HIROMAG
(Hiroshima /JP) KAIKO'S (By Eiji)
(Nantes / Hiroshima) Rié Chocolat
(Algérie / FR) Réflexions sur le Japon
(Japon / FR) Tu m'empêches de dormir !

 

BLOGS COREE

 

Entre Tobu et Soju
Les petites coréanneries de Marie
Madame Choi
Valeuf Corée

 

DIVERS

 

Blogs expatriés (Portail) PAS POUR DES PRUNES
Delikts aka Dee JB (Music)
La Dame Noir (Music)
La revanche du site
Leslie Plée (BD)
Radio Grenouille 888 Marseille
VIRGO MUSIC (Music)
www.anaisetpedro.com (blog, bijoux, resto Marseille)
Dzzing (Alcaline / Marseille)
Disco Outcasts (Manchester)

 

 


MES AUTRES SITES


Ju-co.com, mon portfolio graphisme / webdesign
Hiroshimarseille (Mon 1er voyage au Japon, 2006)
Mon portfolio sur portfolio-graphiste.com

 

expatriation

Archives