Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
19 novembre 2009 4 19 /11 /novembre /2009 11:41
Comme je vous l'avais promis, y a déjà un bon moment, j'ai préparé les dessins pour illustrer les petits points rigolos qui différencient une fête à la maison en France et au Japon. Je n'ai pas encore écrit le texte en français, mais pour ceux qui savent lire le japonais (ou si y'avait des gens impatients ou curieux de voir les illustrations, on sait jamais) vous pouvez jeter un coup d'oeil à mon blog sur le portail HIROMAG
http://www.hiromag.com/blog/jud.html
EDIT: correction du lien
(Bon le style d'écriture doit faire un peu élève de CM2 qui rend sa rédaction, mais j'étais contente, les corrections faites par la responsable d'HIROMAG ne sont pas très nombreuses, elle a ajouté une note sur "la bise", elle a sûrement aussi  volontairement laissé un style débutant, mais bon ça m'encourage à continuer.. et elle m'a d'ailleurs demandé de réécrire ce genre d'articles les prochaines fois.
En effet, pour l'instant je pataugeais un peu avec ce blog, et le grand patron de ce portail, m'avait demandé pourquoi je n'écrirais pas mes expériences quotidiennes et ma vision du Japon en tant que française, je lui avais répondu que sans humour ça n'aurait aucun intérêt et que j'avais peur de commettre des maladresses, mais il m'a encouragé à aller dans ce sens-là, m'assurant que c'était ce qu'attendaient les lecteurs de moi, et lui aussi en terme d'"audimat".
Je pense que la version française sera très différente ; dans la version japonaise, c'est plutôt descriptif, mais vu mon niveau, il m'est encore impossible (à l'écrit en tous cas) de faire de l'humour ou du 2d degré.

jud à Hiroshima
Repost 0
Published by jud3030 - dans Home party
commenter cet article
16 novembre 2009 1 16 /11 /novembre /2009 15:06
Comme les hivers précédents, nous délaissons un peu les restaurants et Izakayas pour se faire de méchantes bouffes au chaud à la maison chez les uns les autres.

jud à HiroshimaCe jour là, j'avais ramené chez Junn du poisson pêché le matin même par Daiji (Kisu, Mebaru et hazé), Pon, de son côté nous avait ramené tout ce qu'il fallait pour prépaper un bon nabé au bouillon à base de clams, et sa toute nouvelle machine pour faire chauffer le saké (qu'on appelle 熱燗 atsukan, lorsqu'on le boit chaud).

Je leur ai demandé à l'occasion s'il existait des sortes de saké différentes selon qu'on voulait le boire froid / à température ambiante / ou chaud (il existe ensuite différentes températures de consommation qui portent chacunes un nom)
Elles m'ont répondu que ce n'était pas le cas, mais qu'en général les sakés de meilleure qualité se buvaient froid ou à temparature ambiante et que les puristes/connaisseurs se fâcheraient un peu s'ils voyaient du saké de haute qualité consommé chaud.

Personnellement, je n'aime pas trop les alcools bus chaud habituellement, mais avec le saké c'est l'inverse, je le préfère comme ça.

jud à Hiroshima jud à HiroshimaPon et Junn au boulot. Bon, ne croyez pas non plus que j'ai rien glandé et me suis tourné les pouces en prenant des photos, j'ai pelé, découpé une grande partie des légumes pour le nabé.

jud à Hiroshima jud à Hiroshima jud à HiroshimaSur les 4 poissons que j'avais ramené, on en a grillé 3 que l'on a servi avec du daikon rapé et de la sauce soja, et on a mis l'autre dans le nabé. On a aussi mangé pleins d'autres bonnes choses (que Pon avait acheté dans un magasin de pêcheurs à des prix défiant tout concurrence) : un gros crabe, des huîtres, des sashimis de Sazae (un gros molusque du nom de Turbo Cornutus en français..).



A l'occasion de l'arrivée d'Obama pour sa rencontre avec le nouveau 1er Ministre, Yukio Hatoyama, Junn nous a fait part de son opinion sur les relations actuelles USA/Japon :
"Ils s'en branlent de nous. Et puis ils nous énervent avec l'Afghanistan. On nous reproche de ne pas envoyer de soldats alors qu'on compense avec l'envoie de sommes d'argent énormes et d'aide d'humanitaire. Puis faudrait savoir, depuis la défaite on est censé n'avoir qu'une armée pour protéger notre propre pays, et maintenant faudrait qu'on envoie des troupes !"
Je ne dispose que du point de vue de Junn (du moins je n'ai rien trouvé concernant un éventuel reproche sur fait que les japonais ne veulent pas envoyer de soldats là-bas), mais comme ça, ce qu'elle nous a dit me semblait plutôt convaincant.



Sinon, je ne sais pas comment on est arrivées à cette discussion, mais ça a été ma fête :
Elles m'ont décrite comme extrêment têtue (ha..), comme quelqu'un qui a toujours réponse à tout (ouille !) et acessoirement comme quelqu'un qui voulait toujours avoir raison (grrrr..)

Alors là, sur ce 3ème point je suis un peu moins d'accord, mais je pense que cette impression, vient du fait que je ne maîtrise pas encore suffisamment bien le japonais pour tenir un discours nuancé, mais bon, je n'ai pas cherché à me défendre, ça serait le comble pour quelqu'un censé toujours vouloir avoir raison, et je n'aurais fait que m'enfoncer.

Pour le 1er point, c'est possible. C'est arrivé qu'on me le dise en France mais nettement moins qu'ici, je pense que c'est une interprétation du point de vue japonais, d'un trait qui paraîtrait bien plus commun et naturel en France et à l'égard duquel on est bien plus tolérant (à moins que ça n'atteigne pas des limites désagréables biensûr, mais je pense que sur l'échelle française ce point se situerait bien plus haut qu'au Japon.)
Elles m'ont d'ailleurs confirmé que parmi mes amis français venus en vacances ici, elles en avaient trouvé 2 bien pires que moi.
Je leur ai répondu aussi que je ne le prenais pas spécialement mal, voire même qu'au contraire je le revandiquerais presque, ne voyant pas toujours cela comme un défaut, mais que j'essaierai de le corriger et de faire des efforts.
Et là en fait, elles m'ont dit que je ne devais pas forcément chercher à corriger ça, que c'était simplement un constat, et qu'elles appréciaient que je ne cherche pas à calquer mon caractère sur celui des japonais, me rassurant en me confirmant qu'elles ne m'appelleraient pas plusieurs fois par semaine s'il y avait un problème et que d'ailleurs, dans ce cas-là elles ne se fatigueraient même pas à me le dire. J'ai beaucoup apprécié cette franchise du coup.

Pour le côté réponse-à-tout, je veux bien le reconnaître aussi, bien qu'en France je ne suis pas persuadée qu'on me voit spécialement comme ça.
En effet au Japon, on a plus tendance (en tous cas avec les personnes avec qui l'on est pas trop proche) à garder son opinion pour soi et à ne pas faire de vagues.
Et un exemple rien qu'au niveau du langage et de la politesse :
en japonais lorsqu'on tient vraiment à s'excuser d'une faute lourde on dit litteralement "Je n'ai pas d'excuses"
Là où en France il serait normal; voire conseillé de se justifier.
(Ca m'avait  été reproché à plusieurs reprises par l'une de mes colocataires avec qui les rapports étaient assez conflictuels la 1ère année) et ça me rappelle ce très bon exemple donné sur le blog "Japan trough blue eyes" pris dans un manuel d'apprentissage du français pour les japonais :
Exemples d'utilisation du mot "faute" : "Ce n'est pas ma faute" avec en note et en japonais (Si vous vivez en France, vous ne pouvez pas rater cette phrase), très drôle, mais très vrai je crois. (sans jugement de valeur, ce sont des différences culturelles seulement).
Pour ce point là, elles m'ont quand même dit de faire un peu attention suivant les situations, et que surtout en m'entêtant parfois comme ça, je donnais l'impression de m'épuiser moi-même, tout comme avec mon soit-disant "acharnement" à apprendre le japonais.
Leur conclusion était "Relâche un peu la pression, relâche un peu les épaules, mais on ne te demande pas de changer au contraire."
Pfiooouu...
En tous cas, c'est bien agréable en vivant dans un pays si éloigné et si différent, d'avoir des amis proches, avec qui l'on se confie mutuellement, et avec qui l'ont peut se parler en toute franchise, et aussi bien pour dire des choses agréables que moins agréables...



Du coup, après ces émotions, nous avons été remuer nos épaules à Mugen :

jud à HiroshimaC'était une soirée, reggae-ragga-dub organisée par Filter Kings, avec en guest ce papy du ragga (bon 55 ans c'est pas un papy, mais dans ce milieu ça dénote quand même..), surtout avec cette casquette improbable de 30cm de haut sur la tête

jud à HiroshimaLa déco était assez sympa avec ces petits lampions de partout

jud à HiroshimaIl était plutôt bon, et très en forme

jud à Hiroshima jud à HiroshimaVitch

jud à HiroshimaJ'ai toujours été étonnée par le succès de la coupe afro chez les japonais, surtout pour une population aux cheveux naturellement très raides..

jud à Hiroshima
Le mémorable retour en taxi, avec Pon notre "taxi-girl" (aucun rapport avec le fait de chercher le garçon..) Pon est la spécialiste du taxi. Elle leur impose ses prix ou ses ristournes. Les met devant le fait accompli, avec un vélo à faire rentrer dans le coffre.
Elles les appellent systèmatiquement "ossan" (le vieux) ou d'autres variantes dans le style, comme si elle avait gardé les cochons avec chacun d'eux. Elle leur tape la causette du début à la fin de sa voix rauque et de son dialect bien fleuri, en leur tapant sur l'épaule ou leur tirant le coude s'il n'écoutent pas assez attentivement à son goût. Mais en tous cas, elle réussit toujours à les débrider et les faire rire (regardez le sourire hilare du conducteur dans le rétro).
Repost 0
Published by jud3030 - dans Home party
commenter cet article
16 novembre 2009 1 16 /11 /novembre /2009 14:20
jud à HiroshimaJ'entends parfois quelques insouciants dire "ouai, les ramen-cup c'est bon tu vides tous les sachets dans le bol, tu fous l'eau bouillante et t'attends le temps indiqué".
Erreur, malheureux !!
Il y a souvent un sachet-piège (il s'agit généralement de  液体スープ: soupe liquide), qu'il ne faut verser qu'au bout des 3 min d'attentes, (sinon le Dieu des Ramen vous punit et les nouilles ne "reviennent" pas, elles restent toutes dures quoi), et qu'il faut poser sur le couvercle du bol de ramen en attendant, pour le réchauffer et le faire fondre (tout en restant en équilibre sur la jambe gauche en se tirant sur l'oreille droite face au Nord-Ouest)

jud à HiroshimaCa vaut pas les ramen de resto mais en rentrant d'une soirée arrosée ou en cas de pas-1h-devant-moi-pour-cuisiner, c'est quand même bien bon...

jud à HiroshimaCe que j'aime y rajouter, c'est du piment (ラーユ, rayu : huile pimentée pour gyoza et cuisine chinoise et/ou 一味, ichimi, du piment en poudre).

J'entretiens un rapport spécial avec le pimenté (le même rapport qu'avec le fromage fondu, je crois) ça augmente chez moi l'excitation de manger un plat de façon extraordinaire. Je trouve d'ailleurs l'association soupe / piment particulièrement divine, et le plaisir est optimal lorsque je mange cette soupe petit à petit à la cuillère et non en la buvant directement au bol. Tout un rituel quoi. Comme j'ai besoin de ma dose hebdomadaire de fromage / fromage fondu, j'ai besoin de ma dose hebdomadaire d'épice.

D'ailleurs une belle trouvaille de notre gourmet Bobby : le curry srilankais, que l'on peut commander surgelé sur internet (avec pleins d'autres spécialités), par contre je pense que ça s'adresse aux personnes résidant au Japon :
Lalaカレー
http://www.rakuten.co.jp/lalacurry/

Repost 0
16 novembre 2009 1 16 /11 /novembre /2009 14:10
jud à Hiroshima jud à Hiroshima jud à Hiroshima
Voilà quelques uns des dessins de Kesamaru-chan, exposés à AUX DINING où elle est serveuse à mi-temps.
Y a quelque chose que j'aime bien dans ce trait brut et baroque, dans cette saturation de noir et de détails à l'heure du super épuré, ces lignes à la fois rondes et cassées à coup de burin, ces superpositions et ces perspectives ambigües.
Puis ça tranche tellement avec l'image de douceur et de petite fille sage qu'elle dégage, qu'on se demande qui se cache derrière cette jeune fille discrète de 20 ans et quelques au nom apperemment très rare (dont la signification est : le rond de ce matin)
Repost 0
16 novembre 2009 1 16 /11 /novembre /2009 14:09
jud à Hiroshima
Repost 0
16 novembre 2009 1 16 /11 /novembre /2009 13:43
jud à HiroshimaJunji, Mizupi

Depuis mercredi, Junji est de retour sur Hiroshima pour presque 2 mois. Je vous l'avais déjà présenté lors de son précédent retour en Août 2008, mais au cas où : il vit depuis une bonne douzaine d'années à New York, où il est resté un long moment en situation irrégulière, ne pouvant ainsi revenir passer des vacances au Japon. Il a pu obtenir sa carte verte il y a 2 ans en se mariant avec la soeur d'un americain vivant à Hiroshima (qui était lui même resté un long moment en situation irrégulière ici), vous l'aurez compris il ne s'agit pas d'un mariage d'amour...

jud à HiroshimaShin-chan, qui de son côté attant le sésame (un visa de cuisinier) pour repartir à Marseille qui lui manque déjà

jud à Hiroshima jud à HiroshimaJunji, fier d'être marseillais...

Bien qu'il continue à vivre là-bas pour le moment, il n'apprécie pas tant que ça le pays et les gens l'agacent. Ce qui le retient entre autre, c'est qu'il a toujours travaillé là-bas et ne saurait trop quoi faire ici.

L'hiver dernier, il est allé faire un petit tour en France, à Marseille et à Paris. Il a été agréablement surpris par Marseille, qui par certains côtés lui rappelle sa ville natale, Hiroshima.

Ce qui l'a le plus marqué, c'est qu'il s'est senti beaucoup plus proche de la mentalité des français (bon en même temps, il était avec l'équipe Phred et compagnie, dont l'amitié avec la bande d'Hiroshima date d'il y a déjà 10 ans..) : l'ambiance, la rigolade, la manière de s'amuser, il a expliqué aux autres (pas qu'à moi, c'était pas pour faire de la lèche) qu'il avait senti quelque chose de familier.

Ca me fait bien plaisir, j'avoue, et ça rejoint un peu mon sentiment : je sens toujours un truc familier dans la déconnade avec les anglais et les japonais (c'est cependant peut-être plus systématique avec les anglais), plutôt qu'avec les americains par exemple, dont l'hyper-enthousiasme et une impression de manque de 2d degré me gêne, tout comme leur côté coincé-du-cul-sainte-nitouche qui peut bizarrement se transformer en excès de regarde-comme-je-fais-ma-devergondée-comme-je-me-lâche qui sonne faux. (pas chez tous, je voudrais pas tomber dans les généralités non plus)
Ceci dit, y a une bande d'étrangers (principalement américains) vivant ici depuis plus de 10 ans que l'on croise assez souvent (moins depuis quelques temps, étant devenus tous un peu pantouflards à l'approche de la quarantaine) avec qui on a de très bons rapports, mais ça n'a jamais débouché sur quelque chose de très intime.
Repost 0
Published by jud3030
commenter cet article
9 novembre 2009 1 09 /11 /novembre /2009 17:42
jud à HiroshimaOn a fêté ce soir là les anniversaires de Samy (40), Manabu (38) et Ya-chan (36) ) à l'izakaya Ya-san, 3 filles et une dizaine de barbus. Au menu, d'excellents sashimis, un nabe légumes, champignons, crabe, lotte, poulet, porc, puis on s'est resservi du bouillon restant un peu plus tard pour y faire cuire des udon dans l'un, et du riz accompagné de feuilles de nori et d'oeuf cru dans l'autre.

jud à Hiroshima
On a continu à Kaiko's, où étaient diffusés les résultats des élections.
Ce dimanche on votait dans chaque préfecture.
A Hiroshima, c'est l'ancien parti au pouvoir: le jimintô ou PLD (Parti Liberal Démocrate, droite conservatrice)  qui a les a remportéés.
J'ai demandé aux personnes présentes si elles avaient voté, 4 y étaient allées, les autres n'avaient pas pu (futsukayoi... gueule de bois).
J'ai demandé à Pon ce qu'elle avait choisi, elle m'a répondu "rien", comment ça?
"Et bien, je tenais absolument à me rendre sur le lieu de vote, mais comme je n'arrivais rien à choisir parce que rien ne me plaisait, je n'ai rien mis dans l'urne".

Je leur ai ensuite demandé s'ils étaient contents du changement récent (c'est maintenant le minshutô, le PDJ, Parti Démocrate du Japon, centre gauche, qui est au pouvoir et c'est un changement historique, le PLD était là depuis 1954 !).
Presque tout le monde en coeur a répondu "NON!!", je suis étonnée parce qu'on me répond toujours cela alors que le parti actuel a pourtant bien eut la majorité, alors où sont ces électeurs ?

Samy m'a repondu que déjà l'augmentation du prix du tabac de 100% l'année prochaine (300 yens > 600 yens) ne lui plaisait pas du tout et que surtout ce n'était pas bon pour le bâtiment (lui et la plupart de ses amis travaillent quasiment tous dans le bâtiment) et que leurs promesses ne semblaient pas réalisables (plus d'aides sociales, etc..)

Ce qui m'a quand même le plus étonnée c'est les gens (des filles en plus) qui se plaignaient des mesures annoncées sur les aides aux familles avec enfants, à l'éducation des enfants (il n'y en a quasiment pas pour le moment, et élever et envoyer un enfant à l'école au Japon coûte un bras) pensant que les gens feraient des enfants exprès pour toucher ces aides..

Les gens d'Hiroshima, conservateurs?
Repost 0
9 novembre 2009 1 09 /11 /novembre /2009 17:32
jud à HiroshimaKumi, dont nous étions venus voir le live

jud à Hiroshima jud à HiroshimaLe groupe n'était pas carré carré, mais ils dégageaient vraiment un bon truc, bon grouve bonne vibration (c'était du dub)

jud à HiroshimaUne chanteuse dont le mérite était de savoir laisser de très longs silences, juste intervenir quand il fallait

jud à Hiroshimale guitariste était pas mauvais mais il restait un peu trop dans l'immitation de Bob Marley à mon goût (au niveau du chant)

jud à HiroshimaLe système de son était assez impressionnant, j'avais les poils des bras qui se dressaient ! (mais ça convenait carrément à ce genre de musique planante)

jud à HiroshimaUn 2e groupe (chanteur + machine), qui a fait toute sa performance dos tourné... mouai (du coup pour brancher des filles ces raté)

jud à HiroshimaLes vendeuses de burgers jamaïcains

jud à HiroshimaShin-chan au stand de glace (original pour un mois de Novembre..)

jud à Hiroshima jud à Hiroshima jud à HiroshimaIyo et je me demande si ça serait pas celle qui cherchait un prof d'anglais..
Repost 0
9 novembre 2009 1 09 /11 /novembre /2009 17:23
La semaine dernière, nous avons été mangé dans le resto de tsukemen et yaki-ramen où avaient travaillé Pon et Shiho il y a quelques années, je suis pas adepte de jeux, mais elles ont fini par m'embarquer dans leur partie de flêchettes.

jud à HiroshimaJunn

jud à HiroshimaLe patron et Pon

jud à Hiroshima jud à Hiroshima jud à Hiroshima jud à HiroshimaLa victoire de l'équipe Junn-Pon

jud à Hiroshima
Et moi qui me suicide à la flêchette parce que j'en ai marre d'être toujours dans l'équipe perdante.
Par contre je ne regrette pas d'être venu goûter ses fameuses yaki-ramen (spécalité de Fukuoka) dont on m'avait tant parlé. (nouilles ramen, tranches fines de porc, poulpe, carotte, choux, champignon chinois, oeuf dur etc.. cuit sur une plaque chauffante et servies dans un grand bol avec une sauce très épicée)
Repost 0
9 novembre 2009 1 09 /11 /novembre /2009 17:14
jud à HiroshimaBobby et Daiji qui règlent des comptes au téléphone à Mishiro-ya

jud à Hiroshima jud à HiroshimaLe bouton rouge posé sur le comptoir à Koba et qui fait bien discuter les clients (Ca fait quoi si on appuie? T'y vas? Et si ça nous éjectait de nos sièges?..)

LA SOIREE DISCO UNION
jud à Hiroshima jud à HiroshimaLa dj guest de la soirée, aucune idée de son nom

jud à HiroshimaDai, l'organisateur

jud à HiroshimaAlors lui, j'aurais envie de l'appeler DJ YOUPI-MATIN,  avec son air de je-viens-de-me-lever-la-tête-dans-l'cul, son haut de pyjama, les cheveux et la barbe en pétard et l'impression qu'il tartine ses croissants..

jud à Hiroshima jud à HiroshimaIyo, qui nous a lâchement abandonné pour méditer sur le canapé

jud à HiroshimaUsshi à la caisse

jud à HiroshimaSusu

jud à HiroshimaOooonlyyyy youuuuuu tadam tatadam.. Sakuma et Daiji, ils avaient pas dû se voir depuis longtemps

jud à Hiroshima"nan, me quitte pas... reste encore un peu"

jud à HiroshimaSakuma, Tsun, Shin-chan
Repost 0

Présentation

  • : Jud à Hiroshima
  • Jud à Hiroshima
  • : Ma vie quotidienne à Hiroshima depuis le 28 Juin 2007
  • Contact

C'est quoi ce blog ?

Ce blog n'est pas un site informatif sur le Japon, ce n'est pas un blog sur les mangas ni la J-Pop... C'est un roman-photo. Il s'adresse avant-tout à mes amis (la communauté Hiroshimarseille) et ma famille, c'est juste ma vie quotidienne à Hiroshima et quelques réflexions et anecdotes à propos de ce que j'observe ici mais WELCOME, ne vous gênez pas pour venir jeter un coup d'oeil ou laisser un commentaire.

Rechercher

LIENS

BLOGS / SITES HIROSHIMA


(JP) CARAT HIROSHIMA WEB MAGAZINE / BLOGS
(JP) Chapeaux SANSO (by Hide)
(EN / JP) DIRTY GENTLEMAN'S CLUB (by Susu)
(EN / JP) GET HIROSHIMA (Infos / Petites annonces)
(JP) HIROMAG (Mag / Portail / Blog)
(JP) KAIKO'S (By Eiji)
(EN) LITTLE FOREIGNER
(EN) WINDCHEATER
(JP) CHERRY

 

BLOGS JAPON


(Tokyo / FR) BAKAPULU
(Tokyo / EN) Benoa in Japan
(Japon / FR) Bulles de Japon
(FR) Clarence Boddicker's nasty diary
(Tokyo / FR) De peu pour faire un monde
(FR) DRINCK COLD
(Tokyo) FLO A TOKYO
(Tokyo - Fukuoka / FR) Fujijana
(Fukuoka / FR) Fuji la canaille

(Tokyo / FR) Issekinicho (BD/Photo)
(Tokyo / FR) Japan Through Blue Eyes
(Japon / FR) Japon : 2 ou 3 choses...
(Osaka / FR) JAPONWEIRD
(Tokyo / FR-JP) Julie Blanchin (BD)
(Tokyo / FR) KED-O-KILL
(Kyoto / FR) LA RIVIERE AUX CANARDS
(Tokyo / FR) L'écureuil volant dans l'espace
(Tokyo / FR) Le Japon
(Sapporo / FR) LE JAPON DE LA LICORNE
(FR) LE JAPON DE ROBERT PATRICK
(Japon / FR) Les autres japonais
Methodes de Japonais pour gaijins
(Nagoya / FR) Nagoya en français
(Shikoku / FR) OGI JIMA
(Tokyo / FR) PETIT QUOTIDIEN NIPPON Route 254
(Nagano / FR) Sakana
(Tokyo / FR) Sucre (BD)
(Tokyo / FR) Tokyo Blog
(Tokyo / FR) TOKYO MON AMOUR
(Tokyo / FR) Tokyo Obsession
(Kyoto / FR) Un bayashi au Japon
(Tokyo / FR) YOUR HERO DIES TODAY

BLOGS ECRITS PAR DES JAPONAIS


(Hiroshima / JP) CARAT HIROSHIMA WEB MAGAZINE
(Hiroshima /EN / JP) DIRTY GENTLEMAN'S CLUB (by Susu)
(Tokyo / JP) DUMB WITH YOU (by Yoshi)
(Japon / France / FR) France et Japon vus par une japonaise
(Hiroshima /JP) HIROMAG
(Hiroshima /JP) KAIKO'S (By Eiji)
(Nantes / Hiroshima) Rié Chocolat
(Algérie / FR) Réflexions sur le Japon
(Japon / FR) Tu m'empêches de dormir !

 

BLOGS COREE

 

Entre Tobu et Soju
Les petites coréanneries de Marie
Madame Choi
Valeuf Corée

 

DIVERS

 

Blogs expatriés (Portail) PAS POUR DES PRUNES
Delikts aka Dee JB (Music)
La Dame Noir (Music)
La revanche du site
Leslie Plée (BD)
Radio Grenouille 888 Marseille
VIRGO MUSIC (Music)
www.anaisetpedro.com (blog, bijoux, resto Marseille)
Dzzing (Alcaline / Marseille)
Disco Outcasts (Manchester)

 

 


MES AUTRES SITES


Ju-co.com, mon portfolio graphisme / webdesign
Hiroshimarseille (Mon 1er voyage au Japon, 2006)
Mon portfolio sur portfolio-graphiste.com

 

expatriation

Archives