Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
9 novembre 2009 1 09 /11 /novembre /2009 17:00
Dernièrement, nous avons été mangé avec les beaux-parents dans un restaurant de spécialité poisson très réputé à Hiroshima : 村上水軍 (Murakami Suigun) dans le quartier de 銀山町 (Ginzan Machi), tout près de Nagarekawa.
Parmi les spécialités, une de celle recommandée est le plat de sashimi de seiche, servie sur la seiche complète qui bouge encore ses tentacules.
On a également mangé des sashimis de fugu (le poisson mortel) à la ciboulette (enfin du negi très fin au goût de ciboulette), momiji-oroshi (daïkon rapé au piment) et ponzu (sauce à base d'agrumes), ainsi que du foie de fugu, que j'ai vraiment trouvé délicieux.
Et comme au Japon on gâche rien (avec les restes de la seiche, on nous a fait des tempura, et on nous a laissé un os de mâchoire de Daurade dont on avait mangé la tête en porte-bonheur), ils nous ont servi quelquechose avec la queue du fugu.

Dans un verre de saké chaud, on a mis des queues de fugu grillées, que l'on a flambé devant nous avec une allumette avant de refermer le couvercle... ben c'est infect.. enfin le goût ça passe à peu près mais l'odeur qui de poiscaille qui monte dans le nez quand on approche ses lèvres du verre, c'est vraiment hardcore...
 jud à Hiroshima jud à Hiroshima
J'ai beaucoup aimé la réflexion de ma belle-mère ce soir là : " Vous trouvez pas que quand on sort avec papa on a l'impression que c'est Bônenkai* tous les soirs ?"

(* Fête de fin d'année lors de laquelle on est censé boire plus que d'habitude, je vous en ai déjà parlé 100 fois)
Repost 0
9 novembre 2009 1 09 /11 /novembre /2009 16:52
jud à Hiroshimajud à Hiroshimajud à Hiroshima
Quand les japonais font un truc, ils ne le font pas à moitié, ils disent même d'eux qu'ils sont "minutieux, méticuleux".
Voilà ce que nous a fait Tsun avec ses petites mimines, histoire que l'on n'arrive pas les mains vides, une pomme d'anniversaire pour Ya-chan : HAPPY YA-CHAN
Repost 0
1 novembre 2009 7 01 /11 /novembre /2009 07:58
Il y a quelques jours, après avoir fini de travailler jusqu’à tard le soir, je décidai d’aller manger un petit bout chez Shiho, au comptoir de ChoiChoiYa. Les clients n’étaient pas nombreux ce soir là, et Shiho fit les présentations avec la cliente assise à moi droite.

Commence alors une de ses discussions laborieuses dont je me serai bien passé, étant venu pour me détendre plutôt que pour faire la causette avec une inconnue.
La fatigue et le manque de motivation n’aidant pas, je peinais à suivre l’interrogatoire en Keigo (language très poli japonais) que me faisais subir ma voisine. J’en profite au passage pour remercier Robert Patrick et sa petite leçon sur le sujet, sans laquelle j’aurais eut encore plus de mal (ça m’a d’ailleurs aussi bien aidée lors de ma dernière visite à la banque).
Oui parce que quand on te demande « Que vous fait-on faire ? » au lieu de « Tu fais comme boulot ? », ça peut destabiliser un peu. (par exemple en Keigo, on passe les verbes à la forme passive).

Et après cette petite introduction tout en courbettes et manières, alors qu’on ne se connait que depuis 2 minutes, revirement, passage à l’attitude que je trouve personnellement sans gêne..
« Sinon, vous parlez anglais, hein ? » d’un ton péremptoire..
_ heu, ben un peu, quoi, je me débrouille, pourquoi ?
_ Ha ben chouette alors, quand vous aurez du temps libre, vous me donnerez des cours ?

Nan mais c’est quoi ça ?!!! C’est pas la 1ère fois qu’on me la fait celle-là en plus !
Qu’est-ce qui te dit que je suis capable de donner des cours, puis SURTOUT que j’ai que ça à fouttre de mon temps libre ?!!
Parce que le truc vicieux, c’est que vu la manière dont la question est posée, ça me laisse pas vraiment le choix.

En France, je ne me serais jamais imaginée gratter des cours comme ça à un étranger, mais si j’avais vraiment voulu le faire, j’aurais d’abord demander au gars si ça le branche ou pas du tout.
Le pire c’est que par la suite, je me suis encore plus enfoncée dans le piège :

_ Ha non ! mais je ne suis pas capable de donner des cours d’anglais, je parle un peu, mais je fais pleins de fautes »
Prenant ça pour de la fausse modéstie, mon interlocutrice insiste de plus belle
_ Mais non, mais non ! ça ira très bien, ne vous inquiétez pas !!
Je voyais écrit en gros sur son front « Nan, mais tu me prends pour une buse ou quoi toi ? T’es française DONC tu parles anglais c’est évident, tu vas pas me la faire à moi ! »
Puis insistant à nouveau sur mon faible niveau « mon accent est vraiment mauvais en plus » nouvelle inscription sur le front de ma voisine :
« Ha ouai, je vois, c’est donc bien vrai ce qu’on dit, les français sont trop fiers pour daigner parler une autre langue que le français... »
La prochaine fois je sens que je vais tenter des nouveaux trucs :
« T’en penserais quoi si un coréen ou un chinois parlant un peu japonais se mettait à donner des cours de japonais ? »
Ou tout simplement « Mais j’ai pas du tout envie de donner des cours de quoi que ce soit moi ».
Ca éviterait peut-être de perdre tout ce temps...

Dans le même genre de comportement super gonflé, je crois que la palme revient à l’une des assistantes de mon dentiste :
Un matin, alors que j’étais à moitié dans le coltard, et venais de me prendre une grosse dose d’anesthésiant dans la dent, qui m’avait à moitié endormi le cerveau et engourdi la bouche, m’empêchant quasiment d’articuler, une assistante du dentiste commence à me poser des tas de questions.
Dans cet état, j’avais vraiment, mais vraiment aucune envie de taper la discut’, mais en plus l’assistante était adossée contre un meuble derrière moi, ce qui m’obligeait à me contorsionner sur le fauteuil pour lui répondre.

Et voilà TADAAAM on finit par y arriver, elle me demande si je ne donne pas des cours d’anglais « NON ! » j’avais été un peu plus directe cette-fois ci, puis si je ne connaissais pas des anglais ou des américains, si je ne connaissais pas un certain John ou je ne sais qui, puis si y ‘en avaient pas qui seraient dispos pour donner des cours pas trop chers..pfffffffff.. puis un moment, croyant qu’elle allait enfin me laisser tranquille « On fait une conversation en anglais ? là, maintenant » J’ai cru que j’allais me lever pour l’étrangler, mais c’était pas tout !
Le ponpon c’est quand, alors qu’elle me traffiquait dans la bouche pleine de cotons avec je ne sais quel outil, elle me demande « En japonais, « ne bougez-pas » ça se dit « ugokanaide » mais en anglais si je dis « DONTTO MOUBU » c’est juste ? »
Mais bon sang comment tu veux que je te réponde LAAA ?????!!!!!!

2 ans plus tôt :
Ma 1ère année au Japon, alors que je vivais en colocation, une amie à mes colocs venait souvent nous rendre visite avec ses 2 gamines. Elle essayait souvent de me parler dans un anglais incompréhensible, d’autant plus pénible à cette époque que je me concentrais un max pour apprendre le japonais.

Puis un jour, comme une fleur
« __ Tu pourras donner des cours d’anglais à mes filles ?
__ Mais, heu, je sais pas faire ça moi !!
__ Ouai, ho hé, c’est bon .. bon je sais pas pour 3000 yens ça irait ?
__ Nan mais même pour 3000 yens, je peux pas faire ça moi !!
__ Plus !? mais je peux pas donner plus.. »

Puis ma coloc s’en mêle
« T’es vraiment pas sympa, pourquoi tu veux pas le faire ?
__ mais des cours de français à la rigueur je veux bien, mais des cours d’anglais, je sais pas faire, je parle pas assez bien anglais !!! »

Et la mère des 2 gamines, qui ne doute de rien
« __ Comment ça tu parles pas bien anglais ? c’est pas ta langue ??
__ Ben non, c’est le français ! je suis française
__ ha bon ?? »

Genre ça faisait plusieurs mois qu’elle passait à la maison, et ça ne lui était jamais venu à l’esprit de me demander d’où je venais...
Repost 0
27 octobre 2009 2 27 /10 /octobre /2009 14:34
Quelques endroits sympas où j'ai eut l'occasion d'aller manger récemment :

1° - Pour un repas du midi (le soir c'est hors de prix.. en même j'étais invitée, héhé)
Un lieu typiquement traditionnel japonais, avec serveuse en kimono, musique trad' japonaise, et un chef ayant fait sa majeur exprérience à Kyoto, ville renomée pour la cuisine Kaiseki : cuisine traditionnelle et luxueuse, bien qu'apparamment très TRES épurée...)

J'ai oublié de prendre les sashimis en entrée preséntés sur glace sculptée, et les plats emballés de très jolis papiers ,rubans et feuilles d'arbres de saison.
Des jolis couleurs, aussi bien pour la vaisselle très variée que pour les aliments, des tas de saveurs et de textures, du chaud du froid, du cru du cuit, bref..
Après, très honnêtement, je ne peux pas dire que j'ai tout adoré, mais le plaisir visuel joue tellement que l'impression générale est plutôt bonne.

jud à Hiroshima jud à HiroshimaMyôga, tranche de saumon, yama-imo découpé en forme de feuille d'érable, racine de lotus, et konyaku (le konyaku même joli on m'en fait pas avaler, imaginez un bout de gras de viande refroidi, c'est l'impression en bouche)
Au 1er plan, des ginnan (graines de  gingko) et des petits beignets de poisson enrobés de je-ne-sais-quoi.

jud à Hiroshima
De la châtaigne, de la sato-imo, crevette et le reste ?, un peu de patate-douce, des tsukemono (genres de pickles japonais), du crabe, des soupes de champignons, tofu et  poisson au bouillon très clair; du riz au poisson et légumes, de l'omelette japonaise,  etc..jud à Hiroshima



2° - Un immense Izakaya décoré d'imitations d'estampes. C'est la 1ère fois que je rentrais dans un Izakaya aussi grand : des tas de petits chemins et ponts de bois et de cordes pour aller d'une pièce à l'autre.

jud à Hiroshima jud à Hiroshima jud à HiroshimaVous chamaillez pas les filles....

jud à Hiroshima jud à Hiroshima



3° - Et Makari-ya, un Teppan-yaki que des amis de Junn et Yuuko, ont ouvert récemment.
Quelques jours avant l'ouverture officielle, ils nous ont invitées toutes les 3 à venir goûter leurs plats pour les évaluer (gratuitement et avec les boissons en plus, héhé).
Junn est très forte pour ça, puisqu'elle donne son avis (bon ou mauvais) en toute franchise, tout en donnant des conseils pour améliorer le résultat. Je ne sais faire ni l'un ni l'autre mais ça me dérange pas de faire le cobaye par contre.

jud à Hiroshima jud à HiroshimaIkuma-kun

jud à HiroshimaOsamu-kun

jud à HiroshimaMe-rapelle-plus et Yuuko

jud à HiroshimaLe banc des juges avec Junn l'impitoyable au bout

jud à Hiroshima jud à Hiroshimaj'aime bien le plan de leur carte de visite..

Alors qu'est-ce qu'on y a mangé de bon ?

*じゃが塩辛いため (jaga shio-kara itame)
Pomme de terre et petits morceaux de poulpe très salé revenus dans du beurre : le moêlleux et la douceur de la pomme de terre au beurre se marient ârfaitement avec le salé du Shio-kara
*ビックロール (big roll)
Très fines tranches de porc, tomate, onion, poivron, fromage roulés dans une sorte de pâte à crêpe et couvert de sauce Aurore (mayo-ketchup en gros)
*山芋のふわとろ焼き (yama-imo no fuwatoro yaki)
Une sorte de crêpe avec du yama-imo fondant
*若鳥のカレー風味焼き (wakadori no karê fûmi yaki)
Des petits morceaux de poulet tendre façon curry à la plancha

Sinon, ils font comme dans tous les Teppanyaki (cuisson sur la plaque de métal); des okonomiyakis, des yaki-sobas, etc....
Repost 0
16 octobre 2009 5 16 /10 /octobre /2009 05:09
Une petite info pour les japonisants.

Ca peut être interessant de jeter un coup d'oeil au blog de notre ami Susu : http://susu-dgc.blogspot.com/

Il est écrit en anglais et en japonais (ce ne sont pas des traductions exactes, mais le ton général reste le même).

L'intérêt, selon moi, par rapport à d'autres blogs écrits en japonais, c'est que c'est principalement écrit en japonais oral, en "argot", donc pas mal pour apprendre des petites expressions.

Y a pas mal d'annonces de soirées, mais il y aussi des petits récits et anecdotes, notamment son récent voyage à Milan et Marseille.
Repost 0
Published by jud3030 - dans Net - blogs...
commenter cet article
15 octobre 2009 4 15 /10 /octobre /2009 14:54
jud à HiroshimaUne bouteille d'alcool avec un joli nom : 悪の美学 Aku no Bigaku : La Beauté / L'Esthétique du Mal, une belle tournure pour dire que même si ça fait mal à la tête, c'est bien agréable de s'en jeter un p'tit.

jud à HiroshimaMini-apéro avant de se rendre chez Shiho

jud à Hiroshima jud à Hiroshima jud à Hiroshima jud à HiroshimaA quoi reconnait-on qu'on est en Automne ?
Au retour du Nabé..

jud à Hiroshima...et au retour des chaussettes à 5 doigts de pied

jud à HiroshimaTsun, Bobby (qui étant resté toute la journée au soleil la veille, rouge et brillant, ressemblait plutôt à Ampaman)

jud à HiroshimaTsun et Shi en pyjama (prêtés par Shiho, je pense pas qu'elles aient poussé le vice à venir avec, dans leurs sac-à-main quand même).
Ca, ça m'a toujours scié, c'est pas parce qu'on est chez qqun qu'on est chez mamie !! Ici, on se fringue bien pour sortir, mais dès qu'on est en intérieur, c'est bon, on peut se mettre en pyj', chaussettes avec l'elastic détendu, se démaquiller devant les invités. J'imaginerai jamais mes copines faire ça en France !!!
Je prépare d'ailleurs un petit article illustré en dessin sur les différences entres les fêtes à la maison au Japon et en France.

jud à HiroshimaPon qui a passé des examens de santé récemment (ceux qui suivent et ont lu les articles précédents comprendront..) et Junn.

jud à HiroshimaShin-chan

jud à Hiroshima jud à HiroshimaDaiji

jud à HiroshimaOn s'éclate avec un crabe.

jud à Hiroshima jud à HiroshimaMmmmmh ! Une pleine barquette d'oursin, que l'on a mangé comme ça, roulé dans une feuille de nori, agrémenté de pousses germés, de wasabi et sauce soja, un délice !

jud à HiroshimaTomates sechées, mozza, huile d'olive aromatisée, ça aussi, je dis pas non !
Repost 0
Published by jud3030 - dans Home party
commenter cet article
15 octobre 2009 4 15 /10 /octobre /2009 14:31
Depuis une semaine, notre petit Shin-chan est revenu, d'une année à Marseille en Working-Holiday.
Ca fait quoi de rentrer au Japon après 1 an? Heuu.. ben rien de spécial.. Ha si je suis content de manger du vrai riz et du vrai miso !!"
Il est revenu mais il repart d'ici 1 ou 2 mois, dès qu'il aura son nouveau visa, parce que figurez-vous que ça lui plait bien. "On casse tout, on pourri tout, on perd tout, on est toujours en retard... je m'y fais bien à la vie là-bas !!"

Il était parti pour travailler dans le Bar / Resto d'un ami, et faire une sorte de cantine japonaise, pas des sushis/tempura/yakitori mais plutôt de la cuisine de tous les jours, des ramens, des yaki-sobas etc.. comme le projet a pris plus de retard que prévu, il a dû trouver des petits boulots en attendant.

Et en France, la réglementation est super chiante : pour chaque nouveau contrat de travail, il faut se rendre dans une administration, poireauter 3 plombes, demander un visa-de-droit-de-travail (je ne me souviens plus le nom exact) et remplir des tonnes de formulaires et repasser 2 semaines plus tard pour le récupérer.
Alors qu'en Working-Holiday au Japon, la possession du visa Working-Holiday suffit... du moins il me semble, moi on m'avait rien demandé en tous cas.

Bref, il a trouvé des tas de petits jobs dans les restaus à Sushi qui se sont encore multipliés comme des petits pains (non, c'est pas ça je crois l'expression mais bon) à Marseille, depuis mon départ.
Déjà, ce n'est pas ce qu'il comptait faire en France, mais en plus ça lui a vraiment déplu. "C'est l'usine, le MacDO !"
Il a halluciné sur ce qu'on pouvait mettre comme ingrédients rien que dans le riz à sushi (tant que c'est japonais, c'est bon, ça ira bien) sans compter le mode de préparation. Il a aussi halluciné que le simple fait d'être de nationalité japonaise suffisait à être embauché.
Lors de sa 1ère embauche, il s'est d'ailleurs aperçu qu'il n'en avait jamais réellement fait (on ne lui avait pas posé la question de toute façon), un peu paniqué, il a reproduit les gestes qu'il avait en tête.. et magie ! Tout le monde l'a félicité et a applaudi.
D'après Daiji, de tous les pays dans lesquels il a voyagé, les sushis français sont vraiment les plus mauvais. Bon après, il a pas testé tous les restos.. mais, il avait trouvé le niveau largement supérieur à New-York.


jud à HiroshimaShin-chan et Matthieu, un français voyageant en Asie, que nous avons rencontré par hasard ce soir-là.

jud à HiroshimaGobo et Patate (Gobo-kun et Jagaïmo-kun en V.O), je vous laisse deviner qui est qui..

jud à HiroshimaShin qui est devenu un vrai supporter de l'OM, fier de porter son T-Shirt de l'OM, 13, à son nom (offert par des potes)

jud à HiroshimaTsun

jud à Hiroshima jud à Hiroshima jud à Hiroshima jud à Hiroshima jud à Hiroshima jud à Hiroshima jud à HiroshimaShiho

jud à Hiroshima jud à Hiroshima jud à Hiroshima jud à Hiroshima jud à Hiroshima
Repost 0
15 octobre 2009 4 15 /10 /octobre /2009 14:19
jud à HiroshimaOn avait pas les moyens de faire venir l'indien et le moustachu à casquette... oui, bon, elle était facile ok

jud à Hiroshima jud à Hiroshima jud à Hiroshima jud à Hiroshima jud à Hiroshima jud à Hiroshima jud à Hiroshima jud à Hiroshima jud à Hiroshima jud à Hiroshima jud à HiroshimaEt de Un

jud à HiroshimaEt de Deux !

jud à HiroshimaEt de Trois !

jud à Hiroshima jud à Hiroshima jud à HiroshimaEt....

jud à Hiroshima jud à HiroshimaEt de Quatre  ! Bobby, spécialiste en poissons-enfants, non là ce coup-ci ça allait

jud à Hiroshima jud à Hiroshima jud à HiroshimaA la pêche aux Tsubu, parce qu'on avait plus d'apats

jud à Hiroshima jud à Hiroshima jud à HiroshimaDans la voiture, sur le bateau pour le retour en terre ferme

jud à HiroshimaEt pour une fois, ben on les a même manger ! Grillés, en sashimi, bouillis
Repost 0
15 octobre 2009 4 15 /10 /octobre /2009 10:22
RUBRIQUE PIPOLE : Voilà notre star locale, fierté de certains et....pour d'autres... S.I.D, (à prononcer EssAïDi ou Shido). 90kg (au pif hein) de muscles luisants et tatoués; moulés sous une panoplie complète bling-bling et ses eternels futs/debardeurs blancs ultra-bright / Veste Rouge. On le compare (on - je sais pas qui) au 50 Cent made in Japan. Un vrai ganster dans son passé ! (sauf que des copains le connaissent depuis le lycée...) Il envoute les miroirs devant lesquels il passe (et repasse, et repasse), et s'il s'exprimait en français, il parlerait forcément de lui à la 3e personne.

Pour vous donnez une petite idée de sa mégalomanie grandeur, cette petite vidéo sur fond de Carmina Burana ! (fallait au moins ça pour coller à la taille de l'évènement) : 志努 a.k.a S.I.D SOLO PROJECT!!
Pour vous montrer qu'il vient vraiment du ghetto avec des copains chicanos et des pitbull, un clip : 志努 a.k.a S.I.D PV "Westside Rider"
Et encore mieux ! un documentaire, où l'on interview tous ceux qui l'ont bien connu ou ont la chance et le privilège de le côtoyer de près, où on le voit; maître des streets d'Hiroshima, sa ville, ses bro' 志努 a.k.a S.I.D ドキュメンタリー 「Smoke in Dream」予告2

Attention, la géographie du Rapland japonais est un peu différente de celle dont on a l'habitude aux Etats-Unis, on ne parle pas de East Coast et de West Coast, mais de North Coast et de South Coast (Hokkaïdo / Kyuushuu je suppose, ça ferait un peu loin pour se battre avec les mecs d'Okinawa, tranquilles dans leurs sandales au bord de la plage).

S.I.D, c'est un mec "au-coeur-gros-comme-ça" ! Sur ces flyers, le dos est consacré aux logos de tous les établissements de la ville qui le soutiennent (et qui n'ont souvent rien demandé), avec des petites notes personnelles de sa part : "la salle de muscu où je vais tout le temps", "ce resto, c'est mes potes d'enfance", "là où je vais acheter mes bijoux"; "là ou je vais acheter mes chokapiks"....

N'empêche je rigole, mais c'est souvent les mecs qui se prennent pour des stars avant de l'être qui le deviennent réellement (me demandez pas d'exemple). Et puis il est quand même sorti sur un album sorti à l'échelle nationale, en vente sur Amazon, et on peut même chanter ses chansons au karaoke ! Ha ben dans ce cas là..
Et pis on l'aime bien quand même !

jud à Hiroshima jud à HiroshimaEt un bonjour à l'appareil photo

jud à Hiroshima"Ca va St Etienne??!!! Je vous entend pas bien au fond !!"

jud à Hiroshima jud à Hiroshima jud à HiroshimaLa gestuelle est super calculée, il sait même faire un truc avec ses doigts pour que ça forme les lettre SID.

jud à Hiroshima jud à HiroshimaUn petit bain de foule, et hop! Bobby ni vu ni connu qui tate la camelote

jud à Hiroshima jud à Hiroshima

Quand on préparait notre mariage, la fille qui chargée de l'organisation nous a quand même prévenu "Surtout, ne l'invitez pas, sinon y aura que lui sur vos photos, je sais de quoi je parle...."
Repost 0
15 octobre 2009 4 15 /10 /octobre /2009 10:15
jud à Hiroshima jud à Hiroshima jud à Hiroshima jud à Hiroshima

Ca va vraiment pas à tout le monde....jud à HiroshimaTrop rond...

jud à HiroshimaTrop mamie...

jud à HiroshimaTrop butch...

jud à HiroshimaTrop pervers...
Repost 0

Présentation

  • : Jud à Hiroshima
  • Jud à Hiroshima
  • : Ma vie quotidienne à Hiroshima depuis le 28 Juin 2007
  • Contact

C'est quoi ce blog ?

Ce blog n'est pas un site informatif sur le Japon, ce n'est pas un blog sur les mangas ni la J-Pop... C'est un roman-photo. Il s'adresse avant-tout à mes amis (la communauté Hiroshimarseille) et ma famille, c'est juste ma vie quotidienne à Hiroshima et quelques réflexions et anecdotes à propos de ce que j'observe ici mais WELCOME, ne vous gênez pas pour venir jeter un coup d'oeil ou laisser un commentaire.

Rechercher

LIENS

BLOGS / SITES HIROSHIMA


(JP) CARAT HIROSHIMA WEB MAGAZINE / BLOGS
(JP) Chapeaux SANSO (by Hide)
(EN / JP) DIRTY GENTLEMAN'S CLUB (by Susu)
(EN / JP) GET HIROSHIMA (Infos / Petites annonces)
(JP) HIROMAG (Mag / Portail / Blog)
(JP) KAIKO'S (By Eiji)
(EN) LITTLE FOREIGNER
(EN) WINDCHEATER
(JP) CHERRY

 

BLOGS JAPON


(Tokyo / FR) BAKAPULU
(Tokyo / EN) Benoa in Japan
(Japon / FR) Bulles de Japon
(FR) Clarence Boddicker's nasty diary
(Tokyo / FR) De peu pour faire un monde
(FR) DRINCK COLD
(Tokyo) FLO A TOKYO
(Tokyo - Fukuoka / FR) Fujijana
(Fukuoka / FR) Fuji la canaille

(Tokyo / FR) Issekinicho (BD/Photo)
(Tokyo / FR) Japan Through Blue Eyes
(Japon / FR) Japon : 2 ou 3 choses...
(Osaka / FR) JAPONWEIRD
(Tokyo / FR-JP) Julie Blanchin (BD)
(Tokyo / FR) KED-O-KILL
(Kyoto / FR) LA RIVIERE AUX CANARDS
(Tokyo / FR) L'écureuil volant dans l'espace
(Tokyo / FR) Le Japon
(Sapporo / FR) LE JAPON DE LA LICORNE
(FR) LE JAPON DE ROBERT PATRICK
(Japon / FR) Les autres japonais
Methodes de Japonais pour gaijins
(Nagoya / FR) Nagoya en français
(Shikoku / FR) OGI JIMA
(Tokyo / FR) PETIT QUOTIDIEN NIPPON Route 254
(Nagano / FR) Sakana
(Tokyo / FR) Sucre (BD)
(Tokyo / FR) Tokyo Blog
(Tokyo / FR) TOKYO MON AMOUR
(Tokyo / FR) Tokyo Obsession
(Kyoto / FR) Un bayashi au Japon
(Tokyo / FR) YOUR HERO DIES TODAY

BLOGS ECRITS PAR DES JAPONAIS


(Hiroshima / JP) CARAT HIROSHIMA WEB MAGAZINE
(Hiroshima /EN / JP) DIRTY GENTLEMAN'S CLUB (by Susu)
(Tokyo / JP) DUMB WITH YOU (by Yoshi)
(Japon / France / FR) France et Japon vus par une japonaise
(Hiroshima /JP) HIROMAG
(Hiroshima /JP) KAIKO'S (By Eiji)
(Nantes / Hiroshima) Rié Chocolat
(Algérie / FR) Réflexions sur le Japon
(Japon / FR) Tu m'empêches de dormir !

 

BLOGS COREE

 

Entre Tobu et Soju
Les petites coréanneries de Marie
Madame Choi
Valeuf Corée

 

DIVERS

 

Blogs expatriés (Portail) PAS POUR DES PRUNES
Delikts aka Dee JB (Music)
La Dame Noir (Music)
La revanche du site
Leslie Plée (BD)
Radio Grenouille 888 Marseille
VIRGO MUSIC (Music)
www.anaisetpedro.com (blog, bijoux, resto Marseille)
Dzzing (Alcaline / Marseille)
Disco Outcasts (Manchester)

 

 


MES AUTRES SITES


Ju-co.com, mon portfolio graphisme / webdesign
Hiroshimarseille (Mon 1er voyage au Japon, 2006)
Mon portfolio sur portfolio-graphiste.com

 

expatriation

Archives