Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
23 août 2009 7 23 /08 /août /2009 13:35
jud à HiroshimaShi et Hugo

jud à HiroshimaMoi et Tsun

jud à HiroshimaYann et Pon

jud à Hiroshima
Repost 0
22 août 2009 6 22 /08 /août /2009 12:16
Bien qu'ayant tous fait la fête tard la vieille, nous nous sommes quasiment tous levés, comme chaque année pour la cérémonie pour la bombe, à 8h15, dans le Parc de la Paix.
Le soir, nous sommes d'abord passé près du Dôme de la Bombe, où étaient réunis des milliers de personnes. Nous avons même fait des "free hugs".

jud à Hiroshima jud à HiroshimaLes lampions de papiers décorés par les enfants de la ville.

jud à HiroshimaLes gens au bord de la rivière qui traverse le Parc de la Paix, et qui observent les lampions défilés sur l'eau, ainsi que les bateaux sur lesquels jouent des musiciens et des chanteurs. Comme le souhaite la ville et le montre bien le musée, cette commémoration doit être quelque chose de gai et positif et non un moment pour que le monde s'appitoie sur le sort de la ville. (Comme l'ont remarqué Yann et ma cousine, en visitant le Musée de la Paix cet été, le Japon est présenté comme un pays ayant lui aussi commis des tas de choses atroces, et non pas comme l'unique victime de cette bombe).
C'est dans ce même état d'esprit que mes amis de SleepyEye organisent chaque année depuis plus de 10 ans la - plus intime et moins officielle - fête Summer Of Love, dans un petit parc non loin du coeur des évènements de cette soirée.

jud à HiroshimaLe Dôme de la Bombe

jud à Hiroshima

SUMMER OF LOVE, à Hannover Park, derrière l'ancien stade de Baseball

jud à HiroshimaSusu et Daiji (SLEEPYEYE), 2 des organisateurs

jud à HiroshimaToshihiro a.k.a CHOCO B et Phred

jud à HiroshimaSusu et le barbecue magique

jud à HiroshimaJunn, Asuka, Aoi et Majid

jud à HiroshimaBobby, Ko-kun et Shiho

jud à Hiroshima jud à Hiroshima jud à Hiroshima

jud à HiroshimaNao, qui a fait entre autres les photos de mon mariage, et qui bouillone de projets pour Hiroshima

jud à HiroshimaLE VIEUX

jud à HiroshimaBom et le parrain Daigen

jud à HiroshimaNaoki, également l'un des organisateurs

jud à HiroshimaJun

jud à HiroshimaPon, qui m'imite en train de faire la pub pour l'antimoustique, n'empêche elles étaient bien toutes contentes que j'ai pensé à en acheter...

jud à HiroshimaKenta, sa fille Sawa et son fils Uta (faudra que je demande un jour pourquoi ils donnent toujours des prénoms qui riment à leurs enfants : Hanon / Koton - Yurika / Sarika - Yuto / Kento, ....)

jud à HiroshimaJunn er Achico

jud à HiroshimaLe roi Kin entourré des princesses Makiko et Mari

jud à HiroshimaVitch et sa fille

jud à Hiroshima  jud à HiroshimaMiwa

jud à HiroshimaMiiko (qui après de nombreuses années de vie à Tokyo a décidé de revenir s'installer à Hiroshima)

jud à HiroshimaUsshi

jud à HiroshimaTama avec Sarika et Yurika

jud à HiroshimaLes 2 soeurs Kawai (pour de bon ! Kawai et Kawaii, on va pas trop chipoter non plus, Kawaii = mignonne)
Kiyo, qui vit toujours à Paris, sur la droite.

jud à HiroshimaA droite, le patron de mon école de langue, qui venait pour la 1ère fois.

jud à Hiroshima jud à Hiroshima jud à HiroshimaRelatif Yann

jud à Hiroshima jud à Hiroshimaet à 1h du matin (ça faisait un peu tôt cette année quand même), la police qui vient gentillement demander de couper le son....
Repost 0
22 août 2009 6 22 /08 /août /2009 11:59
Nous sommes partis début Août, ma cousine et moi, visiter Kyoto, sous une chaleur plombante et avec un programme bien chargé que nous avons quand même réussi à boucler.
Un petit conseil : je pense que lorsque l'on a pas beaucoup de temps, c'est bien d'alterner bus et taxi, ça ne revient pas si cher que ça, et ça évite trop de fatigue et de perte de temps, sachant que les choses à voir dans la ville sont parfois très éloignées les unes des autres.

En 2 jours, nous avons trouvé les habitants de la ville très aimables, toujours prêts à indiquer la route avant que nous ayions le temps de poser une question. Nous nous étions fait la même reflexion l'année dernière quand nous avions visité la ville avec Ako et Junn.
Le taxi qui nous a aider à trouver notre guesthouse, en descendant de son véhicule et en arrétant le compteur pour demander aux commerçants du coin, 3 ou 4 fois.
Un vieux nous a également bien fait rire, lorsque nous regardions notre plan à Gion et qu'il nous a crié "Les Maiko, y'en a là-bas, allez dans cette rue là-bas!!", alors que nous cherchions la rivière Shirakawa, qu'il ne connaissait pas.
Les japonaises en talon aiguilles à crapahuter dans les jardins des temples.
J'ai également cru comprendre que ce devait être une destination typique pour les jeunes couples japonais, vu le nombre anormalement élevé de couples se baladant main dans la main.

Des udon dans une petite échoppe près de notre guesthouse, à seulement 450yens (habituellement c'est plutôt entre 700 et 900 yens environ), les vieilles qui tenaient le lieu parlaient en Kansai-ben (par exemple "okiini" au lieu de "arigatô" pour dire merci)
jud à Hiroshimaniku-udon (udon à la viande de boeuf)

jud à Hiroshimakitsune-udon (udon au tofu frit)

jud à HiroshimaLe Pavillon d'argent, qui contrairement au Pavillon d'Or, n'a pas pu être recouvert d'argent comme prévu.

jud à HiroshimaUn jardin sec (les cailloux représentent un lac)

jud à Hiroshima jud à Hiroshima jud à Hiroshima jud à Hiroshima jud à Hiroshima jud à Hiroshima jud à Hiroshima jud à Hiroshima jud à Hiroshima
Maison bordant le Chemin de la Philosophie dont nous avons parcouru une bonne moitié. Ce chemin qui longe un petit cours d'eau est assez agréable en fin de journée.
Repost 0
Published by jud3030 - dans Kyoto
commenter cet article
22 août 2009 6 22 /08 /août /2009 11:56
jud à Hiroshima jud à Hiroshima jud à Hiroshima jud à Hiroshima jud à Hiroshima jud à Hiroshima jud à Hiroshima jud à Hiroshima jud à Hiroshima jud à Hiroshima jud à Hiroshima jud à Hiroshima jud à Hiroshima jud à Hiroshima jud à Hiroshima jud à Hiroshima jud à Hiroshima
Repost 0
Published by jud3030 - dans Kyoto
commenter cet article
22 août 2009 6 22 /08 /août /2009 10:12
J'ai particulièrement aimé le quartier de Gion à la tombée du jour (le quartier des Geishas), que je n'avais pas eut le temps de visiter la 1ère fois. Hormis une grande rue bondée de touristes, appareil photo dégainé pour courrir après la moindre Maiko pointant le bout de son nez (nous avons vu des scènes affligeantes), une atmosphère vraiment spéciale règne dans ces petites rues désertes bordées de maisons et établissement de bois très anciens (époque Edo si je ne dis pas de bêtise, soit le moyen-âge japonais)

jud à Hiroshima jud à Hiroshima jud à Hiroshima jud à Hiroshima jud à Hiroshima jud à Hiroshima jud à Hiroshima jud à Hiroshima jud à Hiroshima jud à Hiroshima jud à Hiroshima jud à Hiroshima jud à Hiroshima jud à Hiroshima jud à Hiroshima jud à Hiroshima jud à Hiroshima

Une grande avenue tout près de Gion, 四条通り Shijô-Dori (je crois, hein (??))jud à Hiroshima jud à Hiroshima

Puis direction vers Pontochô, de l'autre côté de la Kamogawa (La rivière des canards), un des quartiers animés le soirs.jud à Hiroshima jud à HiroshimaNaviguant un peu au pif, nous n'avons pas trouvé le type de restaurant que nous cherchions vraiment, nous avons donc préféré le faire en "hashigo" (en faisant plusieurs endroits à la suite).
Avant de se diriger vers le quartier de notre GuestHouse, nous nous sommes arrêtés dans cet Izakaya où il était bien difficile de trouver des plats "typiquement" japonais. J'ai quand même réussi à commander du 梅クラゲ (umé-kuragé : méduse à la prune), des edamame, des frites de patate douce, et une salade : yamaimo-okura-negi (de la salade de lubrifiant comme l'a dit ma cousine), ce qui n'avait rien de spécialement kyotoïte mais bon...

jud à HiroshimaOn nous a donné ce malheureux bout de papier en tant que Menu en anglais, les traductions ne correpondent parfois pas du tout à ce qui est écrit en japonais. C'est là que l'on se rend compte que finalement, en faisant du tourisme, ça aide de parler japonais.  Sur la carte des alcools pour les touristes n'étaient indiquées que les bière, étonnée je leur ai posé la question, ils avaient en fait tous les types d'alcool habituellement disponibles dans ce genre de lieu...

jud à HiroshimaVoulant boire un dernier verre près de notre guesthouse, nous nous sommes retrouvés dans cet espèce de bar / karaoké en sous-sol. Reflétant le kitsh de la déco "genre" occidentale de l'ère Showa, nous avons été accueillis par des patrons et clients âgés de la 60aine, tous aussi saouls les uns que les autres.

jud à HiroshimaMoi dans mon pyjama / yukata.
Repost 0
Published by jud3030 - dans Kyoto
commenter cet article
22 août 2009 6 22 /08 /août /2009 10:01
jud à Hiroshima jud à HiroshimaDans les petites ruelles étroites, autour de notre GuestHouse Ikoi-no-ie, à environ 800m de la gare.
Nous avons finalement eut de la chance, parce qu'en nous y prenant 1 semaine avant pour réserver un lieu ou dormir, tout était archi-plein.

jud à Hiroshima jud à Hiroshima jud à Hiroshima jud à Hiroshima jud à Hiroshima jud à Hiroshima
Nous avons ensuite visité le jardin de pierres de Ryôan-ji, malheureusement en travaux à ce moment là...
Repost 0
Published by jud3030 - dans Kyoto
commenter cet article
22 août 2009 6 22 /08 /août /2009 09:34
* expression très bien trouvée par ma cousine,  vous allez comprendre en lisant la suite..

jud à HiroshimaCe temple / sanctuaire rejoint à la fois le bouddhisme et le shinto. La déesse Inari y est représentée sous forme de renard. Une déesse qui autrefois était la protectrice de la culture du riz, mais qui peut également jouer de mauvais tours aux humains. Il me semble avoir lu ailleurs qu'elle était aussi la protectrice des prostituées et des pompiers (si vous voulez me corriger en commentaire, n'hésitez pas)
Aujourd'hui, Inari est devenu la protectrice du commerce et des entreprises :

jud à HiroshimaAinsi, les grandes entreprises viennent chacune poser leur "Tori" (porte rouge) pour la prosperité contre une très grosse somme d'argent, considérée comme une donation (j'aurais pu formuler la phrase dans l'autre sens, tout dépend du point de vue..). Ainsi, au milieu des nombreux touristes visitant cet lieu aussi magnifique qu'impressionnant, on croise de nombreux chefs d'entreprise en cravate et costume, venus certainement repérer l'emplacement de leur propre tori, ou venus faire une petite prière pour de plus gros bénéfices l'année prochaine...

jud à Hiroshima jud à HiroshimaCe tunnel de Toris s'étend sur 5km à flan de montagne.

jud à HiroshimaAu dos des Toris sont inscrits à droite, la date de l'installation (maximum depuis 1999 puisqu'ils sont remplacés par de nouveaux tous les 10 ans) et à gauche le nom et l'adresse de l'entreprise. Je suis tombée par exemple sur le Tori de la Bière Sapporo, ou bien celui de la Télévision du Kansai.. La nature du commerce de l'entreprise ne semble poser aucun problème..

jud à HiroshimaUn Tsukubai : bassin pour faire ses ablutions à l'entrée des lieux sacrés : il faut prendre une louche, se laver la main gauche, puis la main droite en y versant de l'eau, puis se rincer la bouche (sans avaler l'eau), puis pencher la louche à la verticale pour faire couler l'eau le long du manche afin de la nettoyer pour le prochain utilisateur.

jud à Hiroshima jud à HiroshimaDes voeux écrits par les visiteurs : là non plus, la nature des voeux ne semble pas être limitée : l'un des voeux que j'ai pu lire concernait une rencontre avec un star de pop japonaise, par exemple !

jud à Hiroshima jud à Hiroshima jud à Hiroshima jud à Hiroshima jud à Hiroshima jud à Hiroshima jud à Hiroshima jud à Hiroshima jud à HiroshimaVoilà le fameux Tori de la KANSAI TEREBI (la Télévision de la région du Kansai)

Il y avait des toris bien plus farfelus, ou étonnants pour un lieu sacré, mais je n'avais malheureusement plus de batterie..
Repost 0
Published by jud3030 - dans Kyoto
commenter cet article
22 août 2009 6 22 /08 /août /2009 08:18
jud à HiroshimaLes cartons d'invitations, que nous avons fait Daiji et moi, avec nos petites mains.

jud à HiroshimaVoilà le programme qui avait été concocté par Harumi, une amie qui se chargeait d'organiser notre soirée de mariage. On ne s'attendait absolument pas à ce que ce soit si protocolaire, et alors qu'on s'entraînait chacun à répéter nos discours écrits à la dernière minute, la boule au ventre et suant le stress comme des porcs, les organisateurs passaient nous voir toutes les 5 minutes en nous disant "ha et n'oubliez pas que vous devez faire ci et ça, et puis ça, ha puis avant de faire ça vous faites ça....". J'avais surtout peur de mal avoir compris quelque chose, les indications étant évidemment données en japonais...

jud à HiroshimaAvant notre arrivée

jud à Hiroshima jud à Hiroshima jud à HiroshimaDiscours de Daiji

jud à HiroshimaMon discours en japonais puis en français avec les jambes tremblantes comme une vieille en dernière phase d'alzheimer

jud à HiroshimaNos bagues, tremblant autant des mains que des jambes, j'ai eut un mal fou à mettre celle de Daiji à son doigt, encouragée en plus par les fous rire des gens nous criant qu'on était raides comme des piquets "固い!!"

jud à Hiroshima jud à HiroshimaMa coiffure a été pensée et  réalisée par Tama, une amie coiffeuse.

jud à Hiroshimakampai ! là pareil, avec mon alzheimer aigü, j'ai renversé la moitié de la coupe par terre

jud à HiroshimaEiji-san

jud à Hiroshimale  ケーキ・カット (cake cut), une tradition venue de je-ne-sais-où (j'opterais pour les USA puisque le terme est anglais ?), mais que j'ai pu observé dans tous les mariages auxquels j'ai été invitée au Japon :
Un gâteau (qu'au final personne ne mange) est disposé sur une table, on remet un couteau dont le manche est décoré d'un ruban rouge aux mariés, qui doivent le tenir à 2 pour couper le gâteau. Mais attention il faut garder la pose très longtemps (pas facile dans un gâteau tout mou avec le poids des 2 mains), le temps que tous les invités aient pu prendre une photo.

jud à Hiroshima jud à Hiroshima jud à Hiroshimale ファーストバイト (first bite) : après le "cake cut", on remet une petite assiette et une cuillère aux 2 mariés. Le mari prend une part de gâteau et la fourre dans la bouche de la mariée, puis la mariée fait la même chose fait la même chose avec son mari. J'avais visé un peu gros..
(Derrière nous, Harumi, la MC du mariage.)

jud à HiroshimaDiscours de la maman de Naoki.
Au tout début de ma relation avec Daiji, j'avais fait sa connaissance. La première chose qu'elle me dit fut "Mon dieu!!!! Daiji??? mais tu sais qu'il est totalement opposé au mariage????!!" Ce à quoi j'avais répondu "Ca tombe bien, ça ne m'interesse pas particulièrement non plus". Elle m'avait alors demandé ceci "Si jamais vous finissiez par vous mariez, vraiment, invitez-moi et je porterai mon plus beau kimono"...

jud à HiroshimaNaoki

jud à HiroshimaLa photo de famille, lors du フォトサービス (photo-service). Le (...)-service peut apparemment se décliner de différentes manières : candle-service par exemple : les mariés vont allumer des bougies sur les tables de chaque invité pour en profiter pour les remercier et recevoir les félicitations. Mais comme en dehors de la famille, nos invités mangeaient debout au buffet, on nous a proposé de faire le photo-service : faire le tour des invités pour se faire prendre en photo avec eux.
Tout à droite de la photo, un ami de mon beau-père, le directeur général des Impôts d'Hiroshima, qui nous a laissé une grosse enveloppe d'argent que Daiji a brandi devant ses copains en disant "Regardez où ils partent vos impôts !"

jud à Hiroshima jud à Hiroshima jud à Hiroshima jud à HiroshimaAvec la chemise rose et la cravate à pois, Susu, notre témoin et l'organisateur de la partie musique et logistique du mariage.
3 crews de DJ's se sont succédés : FILTER KING (Reggae), DISCO UNION (House discoïde) et SLEEPYEYE, ainsi que 2 groupes de musique live

jud à HiroshimaContre ma joue, Achico, qui est venu me demandé très naïvement : "Comment ça se dit "omedetou" déjà en français? "fais-moi l'amour" ?..." (omedetou = félicitations)..
En bas en violet, Junn, une de nos 2 témoins.

jud à HiroshimaLe discours de Miiko (je vous épargne toutes les photos mais on en a bouffé du discours ! Cela nous obligeait tous les 2 à rester debout à écouter, ce qui fait que l'on n'a pu manger et boire un peu que vers la fin de la soirée)

jud à HiroshimaJun-kun

jud à HiroshimaL'un des 2 groupes de musique.

Entre autres divertissements il y a eut aussi la partie de Suberanai Hanashi : quelques participants choisis parmi les plus comiques, s'asseoient autour d'une table avec des micros, on lance les dés et quand le nom d'un participant sort celui-ci doit raconter une anecdote réellement vécue et faire rire les gens. Ce soir, les participants ont tous raconté des anecdotes dans lesquelle Daiji ou moi apparaissions. Sauf un, Ricky, le boxeur punchdrunker toujours à côté de la plaque, qui a raconté une histoire sexuelle le concernant lui et sa femme, Harumi, la présentatrice du mariage. J'ai croisé Harumi juste après, courant en criant "Je vais le tuer ! Je vais le tuer!"

Puis le spectacle-strip-tease innatendu de Iyo : Les lumières se sont tamisées, une version années 30 de La Marseillaise a retenti, puis sur "Thriller" de Michael Jackson est apparu un petit gros vêtu d'un T-shirt, d'une longue serviette autour de la taille et d'un masque de catcheur mexicain. Il a commencé a effectuer une danse très particulière, puis a fait tombé tout ses vêtements, se retrouvant intégralement à poil et s'est mis à courir dans tout le restaurant, avec l'inscription suivante sur son torse "Iyo The Magic, Bon Mariage"

J'ai du aussi lancé mon bouquet aux célibataires, évidemment celle qui l'a reçu n'a aucune envie de se marier (déjà fait étant un peu plus jeune, elle se sent très bien en union libre avec son copain)

Puis le couloir humain (je sais pas comment on appelle ça??) : les invités se sont regroupés en 2 rangées autour du tapis rouge en joignant leur mains en l'air de façon à former un tunnel. Nous l'avons parcouru, et sommes arrivés face aux beaux-parents. J'ai du mettre des fleurs à la boutonnière de mon beau-père, et Daiji un gros bouquet à sa mère, avant que ceux-ci ne prononcent leur discours (encore !..)

jud à HiroshimaGoshi a.k.a 504, un catcheur professionnel

Enfin, nous avons fait notre départ en beauté jusqu'à l'ascenseur sur "Do you think I'm sexy" de Rod Steward, pour indiquer aux invités qu'il était temps de déguerpir.

Question : Pensez-vous que ce mariage nous a coûté cher?
Réponse : Que dalle !

Ici les invités paient une entrée, et nous avons pu couvrir les frais (buffet et boisson à volonté, staff, son, gâteau, bouquets etc..) avec une entrée de 5000¥par personne.



2ème partie de soirée à KOBA, avec les marseillais : Yann, Phred et Majid aux platines jusqu'au petit matin

jud à HiroshimaJun et Kana, ma belle-soeur

jud à Hiroshima jud à Hiroshima jud à HiroshimaMichelle, l'australienne

jud à HiroshimaJo, l'amércain
Repost 0
22 août 2009 6 22 /08 /août /2009 08:15
jud à Hiroshima jud à Hiroshima jud à Hiroshima jud à Hiroshima jud à Hiroshima jud à Hiroshima jud à Hiroshima jud à Hiroshima jud à Hiroshima jud à HiroshimaMadj-ben-la-plage...
Repost 0
Published by jud3030 - dans Home party
commenter cet article
22 août 2009 6 22 /08 /août /2009 08:01
jud à HiroshimaTsun, Majid qui annonce directement la couleur et Shi

jud à HiroshimaPhred, Sakuma et Hide

jud à HiroshimaDans un Izakaya, où Susu a eut le bonne idée de faire découvrir la baleine à Yann et Hugo qui venaient pour la 1ère fois au Japon... welcome

jud à HiroshimaYann et Phred aux platines d'Opium, pour la soirée "In Da Dining / Marseille calling*"

*Clin d'oeil à la soirée "London Calling" soirée organisée en Décembre 2000 par SleepyEye (Susu, Daiji, Hide, Naoki), et pour laquelle Phred qui habitait alors Londres était venu pour la 1ère fois au Japon, à Hiroshima en tant que DJ, faisant ainsi la connaissance de nos amis d'aujourd'hui.

jud à HiroshimaHide, presque "fier d'être marseillais"

jud à HiroshimaHugo a.k.a Le Vieux, malgré ses 19 ans...

jud à Hiroshima jud à Hiroshima jud à HiroshimaDuo Susu / Majid Dj Inspecta

jud à Hiroshima jud à HiroshimaUne inconnue et ma cousine

jud à HiroshimaJunn et Asuka
Repost 0

Présentation

  • : Jud à Hiroshima
  • Jud à Hiroshima
  • : Ma vie quotidienne à Hiroshima depuis le 28 Juin 2007
  • Contact

C'est quoi ce blog ?

Ce blog n'est pas un site informatif sur le Japon, ce n'est pas un blog sur les mangas ni la J-Pop... C'est un roman-photo. Il s'adresse avant-tout à mes amis (la communauté Hiroshimarseille) et ma famille, c'est juste ma vie quotidienne à Hiroshima et quelques réflexions et anecdotes à propos de ce que j'observe ici mais WELCOME, ne vous gênez pas pour venir jeter un coup d'oeil ou laisser un commentaire.

Rechercher

LIENS

BLOGS / SITES HIROSHIMA


(JP) CARAT HIROSHIMA WEB MAGAZINE / BLOGS
(JP) Chapeaux SANSO (by Hide)
(EN / JP) DIRTY GENTLEMAN'S CLUB (by Susu)
(EN / JP) GET HIROSHIMA (Infos / Petites annonces)
(JP) HIROMAG (Mag / Portail / Blog)
(JP) KAIKO'S (By Eiji)
(EN) LITTLE FOREIGNER
(EN) WINDCHEATER
(JP) CHERRY

 

BLOGS JAPON


(Tokyo / FR) BAKAPULU
(Tokyo / EN) Benoa in Japan
(Japon / FR) Bulles de Japon
(FR) Clarence Boddicker's nasty diary
(Tokyo / FR) De peu pour faire un monde
(FR) DRINCK COLD
(Tokyo) FLO A TOKYO
(Tokyo - Fukuoka / FR) Fujijana
(Fukuoka / FR) Fuji la canaille

(Tokyo / FR) Issekinicho (BD/Photo)
(Tokyo / FR) Japan Through Blue Eyes
(Japon / FR) Japon : 2 ou 3 choses...
(Osaka / FR) JAPONWEIRD
(Tokyo / FR-JP) Julie Blanchin (BD)
(Tokyo / FR) KED-O-KILL
(Kyoto / FR) LA RIVIERE AUX CANARDS
(Tokyo / FR) L'écureuil volant dans l'espace
(Tokyo / FR) Le Japon
(Sapporo / FR) LE JAPON DE LA LICORNE
(FR) LE JAPON DE ROBERT PATRICK
(Japon / FR) Les autres japonais
Methodes de Japonais pour gaijins
(Nagoya / FR) Nagoya en français
(Shikoku / FR) OGI JIMA
(Tokyo / FR) PETIT QUOTIDIEN NIPPON Route 254
(Nagano / FR) Sakana
(Tokyo / FR) Sucre (BD)
(Tokyo / FR) Tokyo Blog
(Tokyo / FR) TOKYO MON AMOUR
(Tokyo / FR) Tokyo Obsession
(Kyoto / FR) Un bayashi au Japon
(Tokyo / FR) YOUR HERO DIES TODAY

BLOGS ECRITS PAR DES JAPONAIS


(Hiroshima / JP) CARAT HIROSHIMA WEB MAGAZINE
(Hiroshima /EN / JP) DIRTY GENTLEMAN'S CLUB (by Susu)
(Tokyo / JP) DUMB WITH YOU (by Yoshi)
(Japon / France / FR) France et Japon vus par une japonaise
(Hiroshima /JP) HIROMAG
(Hiroshima /JP) KAIKO'S (By Eiji)
(Nantes / Hiroshima) Rié Chocolat
(Algérie / FR) Réflexions sur le Japon
(Japon / FR) Tu m'empêches de dormir !

 

BLOGS COREE

 

Entre Tobu et Soju
Les petites coréanneries de Marie
Madame Choi
Valeuf Corée

 

DIVERS

 

Blogs expatriés (Portail) PAS POUR DES PRUNES
Delikts aka Dee JB (Music)
La Dame Noir (Music)
La revanche du site
Leslie Plée (BD)
Radio Grenouille 888 Marseille
VIRGO MUSIC (Music)
www.anaisetpedro.com (blog, bijoux, resto Marseille)
Dzzing (Alcaline / Marseille)
Disco Outcasts (Manchester)

 

 


MES AUTRES SITES


Ju-co.com, mon portfolio graphisme / webdesign
Hiroshimarseille (Mon 1er voyage au Japon, 2006)
Mon portfolio sur portfolio-graphiste.com

 

expatriation

Archives