Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
23 mars 2009 1 23 /03 /mars /2009 08:33
Il y a quelques semaines, je regardais une émission présentée par Mino Monta, un vieux présentateur qui accumule un nombre incroyable d'heures de présence à la télé, et Machami, la présentatrice maigrichonne aux longues dents pointues.

jud à Hiroshima

Ils présentaient les "secrets de villes".

Le principe : Sous forme de mini-sitcom assez drôles, on nous présente des villes et leurs spécialités culinaires, linguistiques et culturelles.

Arrive donc Hiroshima :
Un couple de jeunes Tokoïtes se fait muter à Hiroshima. Un peu effrayés à l'idée de s'installer dans cette ville de mafieux qu'ils ne connaissent pas, ils arrivent, et passent une 1ère soirée chez leur patron.
Le patron et sa femme : un couple de soixantenaires rustres et aux visages bien "koi" (koi signifie sombre, épais, foncé, et c'est comme ça que l'on décrit ce genre de visages) accueillent bruyamment et chaleureusement les 2 jeunes brebies qui semblent totalement impressionnées. La scène rappelle un peu les bronzés font du ski chez les montagnards.
Ils sont bavards, expressifs et parlent un dialecte d'Hiroshima à couper au couteau, que notre jeune couple à du mal à suivre. Toutes les phrases se finissent par d'inévitables "jaroo!", "ja no!"; "ja ke". Le tout un poil exagéré mais tout de même pas loin de la vérité et franchement drôle.
La maison est remplie d'objets à l'éffigie des Carps, la célèbre équipe de baseball locale : posters, cendriers, même le chien porte la tenue...

On les emmene ensuite dans un okonomiyaki, le plat typique d'Hiroshima où on leur tend la spatule en métal qui sert à manger l'okonomiyaki directement sur la plaque chauffante : les 2; mal à l'aise se regardent l'air désemparés...
Bref, on suit ce couple à la découverte des spécialités et des coutumes locales que j'étais loin de toutes connaître.

La scène se termine sur le couple rentrant épuisé à la maison.
La femme sert 2 bières en disant à son mari "Ha ben moi qui pensais qu'on ne verrait que des gens qui font peur à Hiroshima, finalement c'est bien sympa.".
Puis clin d'oeil de la femme et gros plan sur les chopes de bières "Carps".

Cela résume bien l'image qu'ont les japonais d'Hiroshima : une ville de yakuzas, avec des gens un peu rustres, un peu grossiers qui font peur et parlent comme de vieux mafieux.

Mon copain m'a aussi raconté que souvent lorsqu'il rencontrait des gens d'autres régions, on lui avouait soulagé au bout de quelques minutes "Ha ben ça va, t'es cool finalement pour un mec d'Hiroshima, j'avais peur que tu t'ennerves ou que tu sois agressif... vas-y parle moi en Hiroshima-ben ! steuplait steuplait !"
Repost 0
Published by jud3030 - dans Télévision
commenter cet article
23 mars 2009 1 23 /03 /mars /2009 08:04
jud à Hiroshima

Ca y'est je retourne à l'école primaire avec mon Tan's sur le dos...

Je me suis inscrite la semaine dernière à Kumon, une célèbre école de cours du soir. Kumon est spécialisé dans les cours de rattrapage de math, anglais, japonais langue maternelle (kokugo) et japonais pour étrangers (nihongo).
Dans l'école où je vais, je suis la seule adulte et la seule étrangère. Mes camarades de classes sont donc des petits écoliers japonais d'environ 7-10 ans. Oui, les petits là, en uniforme short bleu et bob jaune avec un cartable plus gros qu'eux.

A chaque fois que j'annonce à des amis que je me suis inscrite à Kumon, ça les fait bien rire et leur rappelle de vieux souvenirs. Nombreux sont ceux à être passé par là.

Le fonctionnement de l'école est le suivant : On passe d'abord un test écrit pour déterminer son niveau. Pour le Japonais les niveaux sont 4A, 3A, 2A, A, B, C, D, E, F (F étant le plus haut niveau). Mon nouveau en écriture de kanji étant très bas, on m'a fait démarrer au niveau C.
2 fois par semaine, on doit se rendre en classe, on reçoit un CD au début de chaque niveau, et en début de cours on doit écouter 3 fois la plage correspondant aux exercices du jour, puis répéter 3 fois les phrases de la leçon.
Ensuite, on s'installe à un bureau, et on rempli sa série de 10 feuilles d'exercices, sur chacune desquelles on doit noter le temps pris pour les achever.
Lorsqu'on a fini, on va voir le professeur, on lit à haute voix les exercices, et si l'on fait des erreurs, on doit corriger ses erreurs soi-même jusqu'à obtenir un 100% correct.
A la sortie du cours, le professeur nous remet 1 serie de 10 feuilles pour chaque jour. Ce sont les devoirs à faire à la maison que l'on doit rapporter à la séance suivante pour les faire corriger.
A la fin d'un niveau, on passe un test, et on peut passer au niveau supérieur si le score atteint est d'au moins 80%.
C'est beaucoup d'écrit, de répétition, de devoirs à la maison (environ 40min par jour, 7j/7) et c'est du travail autonome.
Ca me convient parfaitement puisque je peux pratiquer l'oral et la conversation tous les jours, et que ce qui me manque c'est justement l'écrit et de bonnes bases grammaticales.
Une fois atteint le niveau F on peut passer du nihongo au kokugo pour aller plus loin. Il s'agit alors de lire et commenter le journal ou des romans.

La salle est une petite pièce en tatamis, avec des petits bureaux de 40cm de haut sans chaise devant les quels on s'assoit normalement en seiza (c'est à dire à genoux, mais passé 10min ça devient insupportable.. en même pas de soucis on ne vient pas nous fouetter si on s'assoit de traviole)

C'est quand même très bruyant avec tous ses petits qui réfléchissent à haute voix, répètent leurs phrases d'anglais, se plaignent de ne rien comprendre, ou de trouver ça trop difficile, ou qui appellent le professeur "Sensei! Sensei!"
J'avais un petit à côté de moi qui devait certainement démarrer sa 1ère leçon d'anglais : Je l'entendais répeter "Harro! ....Goutto-mooninguuu!.... Goutto-iibuninguuu !" (Hello, Good Morning et Good Evening" selon la prononciation katakanaïsée typiquement japonaise).
Ca me démangeait de lui taper sur l'épaule et de lui dire "Eh gamin, t'es sûr que tu l'écoutes ton CD là??"
C'était vraisemblablement un débutant, mais j'ai été surprise par le niveau des autres, un peu plus avancés, qui s'exprimaient clairement et avec un accent bien meilleur que celui des adultes japonais en général.

On va voir ce que tout ça va donner...
Repost 0
Published by jud3030 - dans Langue - kanjis...
commenter cet article
23 mars 2009 1 23 /03 /mars /2009 07:55
jud à Hiroshima jud à Hiroshima
Ca y'est j'ai réinvesti dans un vélo, un petit BMX mangoose.
Oui, je sais tout le monde est passé au pignon fixe mais moi je trouve ça plus compacte et plus mignon un bmx...
Ce coup-ci, j'ai direct investi dans une énorme chaîne anti-vol "le plus gros modèle s'il vous plaît, m'sieur !" et je l'ai également fait immatriculé. (Ca m'a servi de leçon, l'année dernière je m'en étais fait volé un 2 semaines seulement après l'avoir acheté.)

Hide m'a fait remarqué que c'était pile les couleurs de Marseille..
Repost 0
Published by jud3030 - dans Vélo
commenter cet article
20 mars 2009 5 20 /03 /mars /2009 13:16
J'ai plusieurs articles en préparation, mais pas le temps de les publier ce soir, donc revenez demain ou après-demain !
Repost 0
Published by jud3030
commenter cet article
20 mars 2009 5 20 /03 /mars /2009 12:59
jud à HiroshimaUshi, Achico et Yuu

jud à HiroshimaJulien le cobaye de la soirée, et Achico qui fait sa tête de poupée gonflable

jud à Hiroshima
Le week-end dernier, nous avons passé la soirée chez Yuu, avec Julien, Ushi, Achico, puis Susu, Daiji et Nao qui nous ont rejoint un peu plus tard.

Julien a été examiné sous toutes les coutures comme un rat de laboratoire.

On a beau dire que les japonais sont délicats, raffinés, ultra-polis, leurs manières peuvent aussi parfois surprendre et paraître un poil directes voire déplacées :
Julien a eut droit ce soir à un interrogatoire complet : t'as quel âge? tu pèses combien? tu mesures combien? est-ce qu'en France t'es vu comme un beau mec, t'as une copine? etc..
Des reflexions sur son physique : hooo t'as une petite tête!!, lèves toi, mets toi à côté d'Ushi, haa t'es grand!!, elles sont larges tes épaules,...
J'ai beaucoup aimé la réflexion d'Achico : "ben nous les japonaises on a des grosses têtes et des petites jambes.."
Yuu s'est même levée, et sans demander son avis à l'interessé à écarté les paupières de Julien pour examiner son iris et commenter.
Un peu comme des occidentaux qui auraient découvert un pygmée pour la 1ère fois...
(Et a-t-il une âme?..)
Récemment un ami enrhumé m'a demandé si nous aussi les français nous éternuons....

Ce soir là, on nous a appris aussi que l'on décrivait les visage d'homme selon 3 types :
- Les "sauce-gao" (visage de type "sauce") : fait référence à la sauce épaisse pour ramen. Daiji fait partie de cette catégorie.
- les "shoyu-gao" (visage de type "sauce soja") : Bouillon de ramen un peu plus léger. Susu rentre dans cette catégorie.
- les "shio-gao" (visage de type "sel") : Bouillon de ramen plus clair à base de sel. Comme Ushi qui a des traits très lisses et une peau claire.
Je leur ai demandé dans quelle catégorie rentrerait Julien, ils sont restés perplexes puis Daiji s'en est sorti en disant "ben je dirais "sauce demi-glace"..

Pour les filles, les 2 types sont "visage de chien" et "visage de chat". Achico et moi avons paraît-il, des visages de chien.
Repost 0
Published by jud3030 - dans Home party
commenter cet article
13 mars 2009 5 13 /03 /mars /2009 05:45

Voilà le flyer que m'a commandé Asuka, pour la soirée spéciale fille "IN DA DINING" à Opium, qui aura lieu en Mai.

jud à HiroshimaL'affiche

jud à HiroshimaFlyer recto

jud à HiroshimaFlyer verso

jud à HiroshimaLe sticker

Je viens de voir que j'avais fait une erreur dans l'adresse, heureusement ça ne part que ce soir à l'impression. C'est donc  広島市中区 3F Namiki Curl Bldg 3-12三川町
Nakaku 3F Namiki Curl Bldg 3-12 Mikawacho (Namiki Dori)
Repost 0
13 mars 2009 5 13 /03 /mars /2009 05:33
Il y a quelques jours, nous sommes partis à la pêche, sur un île près de Kure.

jud à Hiroshima jud à Hiroshima jud à HiroshimaUn bateau sur lequel on pouvait monter pour pêcher.

jud à HiroshimaNaoki "Jugnot" et moi

jud à HiroshimaDaiji, le spécialiste

jud à HiroshimaLa lampe de poche; qui fait "grrraaaaaaoooo" quand on l'allume, et ouvre la bouche

jud à HiroshimaLe nabe, soigneusement préparé par Pon

jud à HiroshimaPon et Naoki

jud à HiroshimaNotre petit stand de victuailles

jud à Hiroshima jud à HiroshimaEnfilage des leurs

jud à Hiroshima jud à Hiroshima jud à HiroshimaJulien

jud à Hiroshima jud à HiroshimaNaoki et Junn

Autant être honnête, la pêche n'a pas été miraculeuse. 3 pauvres petits mebaru en une nuit et à 6....
Repost 0
13 mars 2009 5 13 /03 /mars /2009 05:26


Les rockab' sur Alice Garden. Malheureusement sur cette vidéo, on voit mal les mecs (sur la droite) qui sont de loin les plus drôles avec leurs énormes banane et leur manière de se tenir et de se toiser les uns les autres.
On assiste souvent à ce genre de rassemblement. Ils sortent le poste, se mettent en rangées et exécutent leurs chorégraphies plutôt comiques.

Un café à New York-New York

jud à HiroshimaJulien et Ushi

jud à HiroshimaLe boss de NY-NY avec son T-shirt parodiant le Tour de France, qui a fini par nous sortir une bouteille de vin blanc en fin d'après-midi...

jud à Hiroshima

Un tour à CHARLIE, le magasin de pignons fixes où bosse Ushi

jud à Hiroshima jud à Hiroshima jud à Hiroshima jud à Hiroshima
Repost 0
13 mars 2009 5 13 /03 /mars /2009 05:20
Voilà du Gobo (je crois que ça se traduit par bardane). Encore un grand classique au Japon.
Ca un goût et une consistance qui se rapprochent pour moi de la racine de Lotus, mais comme ça ne vous dit peut-être pas grand chose, je dirai que ça tire sur la noisette. C'est assez ferme; c'est une racine assez fibreuse.
Ca doit bien mesurer dans les 50cm de longueur voire plus.
On en met dans la soupe miso par exemple, on peut aussi le manger en salade, souvent avec de la carotte, coupé en lanières.
jud à Hiroshima jud à Hiroshima
Si ça vous interesse les légumes japonais, consultez ma rubrique "Cuisine, nourriture" je m'amuse depuis quelques temps à y repertorier les légumes que l'on trouve au Japon.
Repost 0
13 mars 2009 5 13 /03 /mars /2009 04:56
J'ai du faire un petit séjour à l'hôpital récemment, ça s'est très bien passé, on m'avait conseillé celui-ci entre autres pour son cadre super agréable (aucun mobilier d'hôpital : boiseries, murs en faux marbre, fleurs fraîches, chaises en rotin, moulures; musique classique, etc.. dit comme ça ça fait super kitsch mais le resultat est plutôt sympa), et pour la qualité des repas (oui les japonais prennent la plupart de leurs décisions en fonction de la nourriture ! voyage, choix de la compagnie aérienne, etc..).

jud à Hiroshima
Voilà ma chambre (j'avais pris la catégorie la moins chère), avec canapé, lit dans le même style, lumières tamisées, etc..

jud à Hiroshima jud à Hiroshima
Le repas : sashimis, kabocha (courge japonaise), salade de yuzu (agrume japonais), soupe de tonyu et mochi (lait de soja et boule de pâte de riz), riz, thé et fruits. Très bon en effet.

jud à Hiroshima jud à Hiroshima
Le repas, la nuit, l'opération et les médicaments ne me sont vraiment pas revenus cher du tout.
Grâce aux précieux conseils de Sakana, je me suis fait faire une carte d'assurance kokumin hoken 国民保険 : Il suffit de se rendre à la mairie avec sa carte de gaijin, ça prend 2 minutes (à la mairie d'Hiroshima on ne fait jamais la queue, comme dans la plupart des bureaux et services adminsitratifs), et ils vous remettent immédiatement votre carte d'assurance.
On m'avait dit qu'elle était gratuite, c'est presque le cas, je dois payer 11.000 yens pour l'année (entre 60 et 80 euros).
En plus elle est rétroactive. Elle est datée à ma date d'arrivée au Japon en 2007, et je peux réclamer les remboursements des soins payés depuis cette date.
Ca marche comme le tiers payant, on ne paye que la partie non couverte par l'assurance.
J'ai dû retourné chez le dentiste (j'en parlais dans cet article), et cette fois-ci les frais auraient dû être un peu plus elevés que la 1ère fois, mais dû coup cette fois-ci je n'ai rien payé, au contraire ce sont eux qui m'ont rendu de l'argent. J'ai d'ailleurs encore bien rigolé lors de cette scéance (oui dentiste / rigoler ça va pas trop ensemble en principe), parce que celle-ci a failli se transformer en cour de français. Ce dentiste est plutôt jovial.

J'en profite pour ouvrir une nouvelle catégorie "Expériences quotidennes"; qui servira pour ce genre d'articles. Je les fourrais habituellement dans "Culture et Société" mais ça n'a pas grand rapport. Je replacerai prochainement les articles en relations dans cette rubrique.

Repost 0

Présentation

  • : Jud à Hiroshima
  • Jud à Hiroshima
  • : Ma vie quotidienne à Hiroshima depuis le 28 Juin 2007
  • Contact

C'est quoi ce blog ?

Ce blog n'est pas un site informatif sur le Japon, ce n'est pas un blog sur les mangas ni la J-Pop... C'est un roman-photo. Il s'adresse avant-tout à mes amis (la communauté Hiroshimarseille) et ma famille, c'est juste ma vie quotidienne à Hiroshima et quelques réflexions et anecdotes à propos de ce que j'observe ici mais WELCOME, ne vous gênez pas pour venir jeter un coup d'oeil ou laisser un commentaire.

Rechercher

LIENS

BLOGS / SITES HIROSHIMA


(JP) CARAT HIROSHIMA WEB MAGAZINE / BLOGS
(JP) Chapeaux SANSO (by Hide)
(EN / JP) DIRTY GENTLEMAN'S CLUB (by Susu)
(EN / JP) GET HIROSHIMA (Infos / Petites annonces)
(JP) HIROMAG (Mag / Portail / Blog)
(JP) KAIKO'S (By Eiji)
(EN) LITTLE FOREIGNER
(EN) WINDCHEATER
(JP) CHERRY

 

BLOGS JAPON


(Tokyo / FR) BAKAPULU
(Tokyo / EN) Benoa in Japan
(Japon / FR) Bulles de Japon
(FR) Clarence Boddicker's nasty diary
(Tokyo / FR) De peu pour faire un monde
(FR) DRINCK COLD
(Tokyo) FLO A TOKYO
(Tokyo - Fukuoka / FR) Fujijana
(Fukuoka / FR) Fuji la canaille

(Tokyo / FR) Issekinicho (BD/Photo)
(Tokyo / FR) Japan Through Blue Eyes
(Japon / FR) Japon : 2 ou 3 choses...
(Osaka / FR) JAPONWEIRD
(Tokyo / FR-JP) Julie Blanchin (BD)
(Tokyo / FR) KED-O-KILL
(Kyoto / FR) LA RIVIERE AUX CANARDS
(Tokyo / FR) L'écureuil volant dans l'espace
(Tokyo / FR) Le Japon
(Sapporo / FR) LE JAPON DE LA LICORNE
(FR) LE JAPON DE ROBERT PATRICK
(Japon / FR) Les autres japonais
Methodes de Japonais pour gaijins
(Nagoya / FR) Nagoya en français
(Shikoku / FR) OGI JIMA
(Tokyo / FR) PETIT QUOTIDIEN NIPPON Route 254
(Nagano / FR) Sakana
(Tokyo / FR) Sucre (BD)
(Tokyo / FR) Tokyo Blog
(Tokyo / FR) TOKYO MON AMOUR
(Tokyo / FR) Tokyo Obsession
(Kyoto / FR) Un bayashi au Japon
(Tokyo / FR) YOUR HERO DIES TODAY

BLOGS ECRITS PAR DES JAPONAIS


(Hiroshima / JP) CARAT HIROSHIMA WEB MAGAZINE
(Hiroshima /EN / JP) DIRTY GENTLEMAN'S CLUB (by Susu)
(Tokyo / JP) DUMB WITH YOU (by Yoshi)
(Japon / France / FR) France et Japon vus par une japonaise
(Hiroshima /JP) HIROMAG
(Hiroshima /JP) KAIKO'S (By Eiji)
(Nantes / Hiroshima) Rié Chocolat
(Algérie / FR) Réflexions sur le Japon
(Japon / FR) Tu m'empêches de dormir !

 

BLOGS COREE

 

Entre Tobu et Soju
Les petites coréanneries de Marie
Madame Choi
Valeuf Corée

 

DIVERS

 

Blogs expatriés (Portail) PAS POUR DES PRUNES
Delikts aka Dee JB (Music)
La Dame Noir (Music)
La revanche du site
Leslie Plée (BD)
Radio Grenouille 888 Marseille
VIRGO MUSIC (Music)
www.anaisetpedro.com (blog, bijoux, resto Marseille)
Dzzing (Alcaline / Marseille)
Disco Outcasts (Manchester)

 

 


MES AUTRES SITES


Ju-co.com, mon portfolio graphisme / webdesign
Hiroshimarseille (Mon 1er voyage au Japon, 2006)
Mon portfolio sur portfolio-graphiste.com

 

expatriation

Archives