Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
1 mars 2009 7 01 /03 /mars /2009 16:19
Izakaya "Ki Hatchi"jud à HiroshimaEmi et Aoi

jud à HiroshimaJulien, Aya et le mari d'Emi

jud à HiroshimaUn tatami de shirimen (petits bébés poissons secs) - on imaginait d'ailleurs leur pauvre et courte existence : naissance - découverte du monde "whaou c'est super! c'est génial" - blammmm - assomés pour finir en tatami dans un izakaya..

OPIUM - IN DA DINING
jud à HiroshimaAoi

jud à HiroshimaJulien et Kumi

jud à HiroshimaDongoros et Aïri

jud à Hiroshima jud à HiroshimaJulien et Susu
Repost 0
1 mars 2009 7 01 /03 /mars /2009 16:14
jud à HiroshimaAoi, Aya et Emi. Nous venions de terminer une réunion avec Aya et Emi, que je rencontrais pour la 1ère fois, et pour qui je dois designer le packaging d'un savon au saké qu'elles vont commercialiser d'ici peu, au Japon et à l'étranger.

jud à HiroshimaDingue, normalement ça arrive fin Mars - début Avril, finalement je me demande s'il ne reste pas un peu de radioactivité à Hiroshima....
Repost 0
Published by jud3030 - dans Hanami
commenter cet article
1 mars 2009 7 01 /03 /mars /2009 16:03
jud à HiroshimaAchico

jud à HiroshimaUshi en costume, inhabituel

jud à HiroshimaEiji

jud à HiroshimaYa-chan

jud à Hiroshima jud à Hiroshima2 ptis jeunes très en forme, qui n'ont pas arrêté de venir faire les guignoles devant moi en me parlant de la "roulette de Zidane"

jud à HiroshimaMochi

jud à HiroshimaManabu et Daiji

jud à HiroshimaLes 2 mêmes, mais rhabillés...

jud à HiroshimaAchico et Susu

jud à HiroshimaNaoki

jud à HiroshimaSusu qui crie "kawaiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii"

jud à Hiroshimales 2 djettes-mannequins de Tokyo qui ont fait baver public masculin toute la nuit, celle de droite est métisse

jud à Hiroshima jud à Hiroshima jud à Hiroshima jud à Hiroshima jud à HiroshimaSleepyEye

jud à Hiroshima jud à Hiroshima jud à Hiroshima jud à HiroshimaUshi et sa copine

jud à Hiroshima jud à Hiroshima jud à Hiroshima jud à HiroshimaSakuma

jud à Hiroshima jud à Hiroshima jud à Hiroshima jud à HiroshimaTobias, designer de voiture chez Mazda

jud à Hiroshima jud à Hiroshima jud à Hiroshima jud à Hiroshima jud à Hiroshima
Repost 0
1 mars 2009 7 01 /03 /mars /2009 15:54
Samedi 22 Février, nous avons fêté les 2 ans d'AUX DINING : boissons et kebabs gratuits à volonté et les dj's reggae de LOVERSROCK. (voir la fête des 1 an)

jud à Hiroshima jud à Hiroshimac'est absolument pas une blague, ce dj est moine bouddhiste la journée !! (au Japon, les moines ont le droit de se marier et de vivre une vie normale.

jud à HiroshimaJun Kuma, Daiji et le petit Haruki

jud à HiroshimaSakuma

jud à HiroshimaNaoki

jud à HiroshimaHide

jud à Hiroshima jud à HiroshimaJunn et Naoki

jud à Hiroshima jud à HiroshimaKuri-Kuri et sa nouvelle copine

jud à HiroshimaPon et ses nouvelles baskets, tu verras ce s'ra chouette

jud à HiroshimaRicky, Mami et Emotchi dont on fêtait aussi les 34 ans

Repost 0
20 février 2009 5 20 /02 /février /2009 16:38
Cette après-midi comme nous pouvions profiter de la voiture et avions des courses à faire, nous nous sommes arrêtés sur ce petit marché bien vieillot, à Ujina, le Port industriel d'Hiroshima.

jud à Hiroshima jud à HiroshimaLes commerçants, comme les clients sont tous très âgés. Les magasins d'un autre temps, sont bordéliques et poussièreux à souhait.

jud à Hiroshima jud à HiroshimaUn vieux magasin de thé, avec le poêle et la télé à l'intérieur, et les vieilles qui jacassent un japonais que je ne comprend à peine.

jud à HiroshimaDes petites allées qui partent de l'allée couverte du marché et donnent sur l'avenue principale d'Ujina.

jud à HiroshimaAlors que mon copain était parti aux toilettes, je flânais seule dans les allées, de stand en stand, évidemment les étrangers sont plus que rares dans ce genre d'endroit reculé de la ville, la vieille d'un stand de légume me lance un grand "konnichiwa" (bonjour), puis un vieux à côté me demande d'où je viens.
La vieille du stand se met alors a crier en direction des autres commerçants "Une française!!!!" avec de grands gestes de bras (genre, regardez moi j'ai même des clients français qui viennent jusque chez moi acheter mes légumes, regardez l'attraction) "Elle ressemble à une poupée!!"

jud à Hiroshima jud à Hiroshima
J'ai acheté cet énorme sac de mandarines (délicieuses, elles ont le goût de groseille) seulement 200 yens. En supérmarché le sachet de 5 coûte entre 300 et 500 yens environs, et elles sont la plupart du temps immangeables.
Repost 0
20 février 2009 5 20 /02 /février /2009 16:22

Encore une très bonne soirée dans ce lieu particulier situé près du Port d'Ujina. La journée c'est un restaurant, qui semble avoir été ouvert dans une usine désafectée. (Pour voir autre très bonne soirée il y 2 ans : on y voit également la cour extérieure)jud à Hiroshima jud à HiroshimaDongoros* et Daiji
*J'adore la tête de p'tit malin de ce mec, on le connait depuis peu mais il a l'air très drôle

jud à Hiroshima jud à HiroshimaShiho "mais arrrête de me toucher les seins euuhh"

jud à Hiroshima jud à HiroshimaPon et Bobby

jud à Hiroshima jud à HiroshimaSusu et sa petite hôtesse BLUE SKYY qu'il aurait tant aimé ramener avec lui

jud à HiroshimaDu coup tout le monde a voulu sa photo avec elle, même Pon arrêtait pas de crier "kawaii"

jud à Hiroshimala fontaine de chocolat (gratuite), on pouvait y tremper des fraises, des batonnets de gâteau, les doigts...

jud à Hiroshima jud à Hiroshima jud à Hiroshima jud à Hiroshima jud à Hiroshimale comptoir était couvert de verrines pleines de bonne petites choses à manger (gratuit aussi)

jud à HiroshimaYa-chan et Naoki aka Monster Mouse

jud à Hiroshima jud à Hiroshima jud à Hiroshima jud à HiroshimaNaoki et Daiji prenaient le micro pour "toaster" sur le mixe de Susu, comme ils en ont l'habitude avec leur crew Sleepye Eye, je sais qu'ils parlent moitié anglais-moitié japonais, mais j'ai jamais compris le moindre mot dans aucune des 2 langues....

jud à HiroshimaTatouage en direct dans une autre salle, retransmis en direct sur écran géant

jud à HiroshimaJunn, Naoki et Pon

jud à HiroshimaSaibaiman : le groupe de Bobby : didjeridoo et percus. Genre que je ne supporte pas habituellement mais comme ils sont vraiment doués, j'ai trouvé ça plutôt sympa

jud à Hiroshima jud à Hiroshimal'homme-tigre, je crois qu'il ne sort jamais sans son masque

jud à Hiroshima jud à Hiroshima jud à Hiroshimaet notre vieux couple préféré
Repost 0
20 février 2009 5 20 /02 /février /2009 16:04
jud à HiroshimaL'édamamé (c'est en fait du soja frais) : on mange les fèves qui se trouvent dans la cosse (aucune idée de l'orthographe de ce mot et la flemme de chercher maintenant). Ca se mange chaud ou froid, avec un peu de sel, à l'apéro. Attention, c'est comme les chips, quand on tombe la-dedans on s'arrête plus..

jud à Hiroshima jud à HiroshimaLa STAR de tous les légumes japonais, certainement le plus consommé : le Daikon (une sorte de radis blanc géants, peut faire jusque dans les 50cm de long). Se mange vraiment à toutes les sauce : en salade, en lit sous les sashimis (coupé en très fines lanières, comme des cheveux), cuit à l'eau dans les nabe, l'oden, les soupes miso..., réduit en bouillie avec un petit peu de sauce soja pour accompagner les poissons grillés...

jud à Hiroshima jud à HiroshimaLe shungiku, apparemment feuille de chrysanthème, se mange en nabé (sorte de pot-au-feu japonais)

jud à Hiroshima jud à HiroshimaLe Japon, c'est un peu le pays du champignon. Dans les supermarchés on en trouve un nombre incroyable d'espèces. ici, l'énoki, que l'on trouve également très souvent dans les nabé.

jud à Hiroshima jud à Hiroshima jud à HiroshimaLe Yama Imo ou Naga Imo, (apparemment appelé Yam du côté de chez nous), c'est une racine, très très gluante. Peut se manger de tas de manières, en salade par exemple, mais le plus souvent rapé. Cela se transforme alors en bouillie extrêmement gluante, un peu comme du blanc d'oeuf cru. On en retrouve dans des tas de plats comme les soba (nouilles de sarrasin froides).
Les vertus de cette racine sont apparement exceptionnelles.
(Note : Servait, paraît-il, de lubrifiant sexuel à l'époque Edo)
Repost 0
20 février 2009 5 20 /02 /février /2009 15:49
Encore un nabé, à AUX DINING

jud à Hiroshima jud à HiroshimaConférence de presse dans le maquis corse...

jud à Hiroshima jud à Hiroshima jud à Hiroshima jud à HiroshimaMami, Shiho et moi

jud à Hiroshima jud à Hiroshima jud à Hiroshima jud à HiroshimaEt voilà ce qu'on fait des enfants (qu'on traîne partout avec soi jusqu'à des heures excessivement tardives) quand ils sont fatigués...

jud à HiroshimaOn les coince entre la fenêtre, les pots de fleur et une table (pour pas qu'ils tombent..), et on les recouvre de blousons...
je veux pas faire ma conservatrice (en France, on les couve peut-être un peu trop) mais parfois au Japon, je trouve qu'ils abusent vraiment. Sarika n'a que 3 ans, et sa soirée n'est pas encore terminée à cette heure là..

jud à HiroshimaSuite dans le microscopique bar de Ya-chan : Purple Tongue. Un bar sombre et enfumé, avec la musique très forte, mais Sarika est encore là...

jud à HiroshimaSuite et fin au karaoké : Jiro (le catcheur) au micro,  ses préstations sont terribles : du vieux funk-soul japonais, tout en attitude, sans même lire les sous-titres..
Comme souvent on s'était fait un "karaoke-punk" : au karaoké, les consommations sont très chères, nous sommes donc passés faire les provisions au conbini le plus proche et nous sommes partagés les victuailles que nous avons cachées dans nos sacs. Le caissier du conbini avait l'air habitué de la combine:
- c'est pour aller au karaoke?
- ben.. oui
- tenez un sac à livre, vous avez qu'à mettre les bouteilles en carton dedans, ça passe ni vu ni connu

jud à Hiroshima
Malgré l'interdiction des enfants au Karaoké après 22h, la petite est restée avec nous jusqu'à 2h30...
Repost 0
20 février 2009 5 20 /02 /février /2009 15:09
Je vous ai déjà parlé à nombreuses reprises de Shiho, une fille qui connaît les 3/4 de la population d'Hiroshima, qui engueule les yakuzas comme le ferait leur propre maman, une fille qui parle un dialect d'Hiroshima pur et dur  et qui tient seule sa ramen-ya Choi-Choi, où se rencontre une population bigarée jusqu'à très tard le soir (j'en parle plus en détail ici)

Ce soir (c'était il y a quelques semaines), j'ai attendu son heure de fermeture pour faire le tour de ses "boui-bouis" préférés..

Choi-Choi Ya

jud à Hiroshima jud à HiroshimaLes derniers clients, la fille en kimono sort de son boulot, c'est sa tenue de travail


Les okonomiyakis de Papa

On m'a souvent dit que cet okonomiyaki était l'un des plus réputés (pour les connaisseurs, pas pour les touristes)

jud à HiroshimaPapa, qui s'est fait remettre des dents, il n'en avait plus qu'une jusqu'à il y a peu...

jud à Hiroshima jud à HiroshimaUn des nombreux amis de Shiho, un.. tenancier de Kyabakura (Cabaret - Club à hôtesses)

jud à HiroshimaShiho aux fournots (c'est une excellente cuisinière, si vous vous voulez goûter l'une des spécialités d'Hiroshima, beaucoup moins connue que l'Okonomiyaki : les tsukemen - rien à voir avec ce qu'on appelle tsukemen à Tokyo - je vous conseille ceux de Shiho, elle sélectionne scrupuleusement les meilleurs légumes, jamais goûté des choux hakusai aussi croquants)

jud à HiroshimaQuand vous pensez à cuisine japonaise, vous pensez sans doute à sushis, sashimis, yakitori, tempura et autres mets raffinés, mais en réalité il y a certainement beaucoup de choses que vous aurez du mal à goûter : ci-dessus de la seiche crue à la sauce wasabi et aux morceaux de plante wasabi (assez spécial).
Au Japon on mange aussi des brochettes de cartilage, des tripes et des abats en abondance, des beignets de poulet et cartilage, des têtes et des yeux de poisson, du foie cru, des sashimis de cheval, du natto, de la méduse crue, des tendons de poulet, du konyaku (on dirait du gras de viande crue) etc...

jud à HiroshimaQuelques derniers clients : au Japon, il est très courant de sortir manger ou boire seul, au comptoir, les jeunes comme les vieux, les hommes comme les femmes, on mange d'ailleurs beaucoup plus à l'extérieur que chez nous.

jud à Hiroshima jud à Hiroshima jud à Hiroshima jud à Hiroshima jud à Hiroshima jud à Hiroshima jud à Hiroshimades mangas sur les étagères, très courants dans ce genre d'établissement (ici les mangas ne sont pas associés aux otakus ni aux jeunes, tout le monde en lit tout simplement, et les catégories sont bien plus variées qu'en France, ce qui fait que tout le monde y trouve son compte)



Les donburi de Mama
jud à HiroshimaC'est le dernier lieu que nous avons fait, mais il y en a eut d'autres entre temps où je n'ai pu prendre de photos à cause de l'obscurité. C'est un restaurant ouvert jusqu'à très tard le soir, un lieu on ne peut plus étriqué (comme savent si bien le faire les japonais) : un comptoir, et des chaises alignées devant. Le dos de la chaise touche le mur, si une personne au milieu veut se lever, c'est comme dans l'avion, tous les autres passagers doivent faire de même. Il y a d'ailleurs une sortie de chaque côté.

jud à Hiroshima jud à Hiroshima jud à HiroshimaVoilà ce qu'on y mange, j'ai oublié le nom, mais c'est du riz qui baigne plus ou moins dans l'eau, on choisit l'accompagnement (ici du saumon), mais ça peut-être de l'umé par exemple (prune japonaise), etc.. et il parait que c'est très bon pour la santé (enfin en même temps le jour où on vous fera pas le coup de "c'est super bon pour la santé" au Japon...), personnelement je trouve ça un peu fade.

jud à HiroshimaEt voilà "Mama" comme l'appelle Shiho (en même temps j'ai l'impression qu'elle appelle tout le monde comme ça dans la restauration...). Elle sert toujours en kimono.

jud à Hiroshima jud à HiroshimaContraste rigolo entre le personnage de manga "Doraemon" et le décor kitsh-traditionnel...
Repost 0
12 février 2009 4 12 /02 /février /2009 05:40
Je suis encore en train de m'auto-flageller pour cette grosse erreur que j'ai commise, sous prétexte de fatigue, et allourdie par un énorme bol de tantanmen englouti trop vite chez En-en-en ce dimanche soir : j'ai loupé la soirée Suberanai, à Koba. (>_<)
Hier encore, à AUX DINING, où nous fêtions un anniversaire, tout le monde n'avait que ces mots à la bouche "suberanai" "subeta" etc..

Et vous vous demandez ce que c'est que cette affaire...

"Suberanai" signifie "ne pas glisser", "ne pas faire de mauvaise chute" ..et alors? Comment baser toute une soirée sur un tel concept?

Voilà le principe :
Une personne commence à raconter une histoire drôle au public. On tire au sort le participant suivant qui doit alors raconter la suite de l'histoire et faire rire tout en maintenant l'ambiance et l'attention du public.
Pas de limite de temps, le seul impératif est de trouver une bonne chute à son histoire, avant de passer les manettes au comique en herbe suivant, autrement dit de ne pas "glisser" (suberanai).
(chute / glisser : on n'est pas très loin des termes utilisés en français)
Cela nécessite donc des talents d'improvisation, d'humour et de prestance. Si la personne fait un bide, on dit qu'elle a "glissé" (subeta).
Une grande partie de mes amis présents ce soir-là ont participé. Yasu, qui a pourtant beaucoup de répartie au quotidien, s'est lamentablement ramassé lors de sa 2e participation. Il m'a confié que c'était un grand moment de solitude (en mimant les gouttes de sueur sur la tempe). J'imagine bien le mec debout sur son estrade, silence, malaise, raclement de gorge, et larsen de micro pour souligner la gravité du fiasco.
Une seule fille a participé, Shiho, et elle s'est aussi rétamée en beauté.


On m'a dit que l'ambiance avait été terrible.
D'après les retours qu'on m'a fait, c'était plutôt graveleux.
J'ai demandé à une amie :
- et alors c'était quelle genre d'histoire ?
- hoo c'était SUPER drôle!!
- ouai mais ça parlait de quoi ?
- c'était plutôt "shimoneta"
- shimo-quoi? (je ne connaissais pas encore ce mot)
- heu (se tournant vers son copain), comment on peut dire ça? anal?
- O_o ?!
- heu non, enfin "sukebe*" quoi
* pervers

Vu l'énorme succès de la soirée, le bar était plein à craquer, ils refont la même en Mars, peut-être à Opium.
Je vous ferai donc un rapport plus complet, vidéos à l'appui si ça vaut le coup. (La soirée de dimanche a été filmée et gravée sur DVD mais d'ici là qu'il me passe entre les mains..)

J'ai envie de voir ce que ça donne en live, le concept me plaît bien, d'autant plus qu'on prête souvent aux japonais une nature réservée, timide, introvertie, et qu'on ne les imagine guère sortir des cases prédécoupées.


Ce concept semble être une idée de Matsumoto (du duo Downtown), (explication ici pour ceux qui lisent le japonais)  qui voulait créer une emission basée sur l'improvisation, des histoires simples, sans l'aide de prompteur, et sans excès de mise en scène. La pression subie par les comédiens (improvisation, une seule prise, interdiction de réctifier une erreur) crée une tension et une ambiance particulière. Le public doit choisir à la fin la meilleure prestation.

D'ailleurs l'autre jour quand on m'a parlé pour la 1ère fois de cette fameuse soirée "suberanai", concept que je ne connaissais pas, on m'a également parlé de l'émission de Downtown.

Repost 0

Présentation

  • : Jud à Hiroshima
  • Jud à Hiroshima
  • : Ma vie quotidienne à Hiroshima depuis le 28 Juin 2007
  • Contact

C'est quoi ce blog ?

Ce blog n'est pas un site informatif sur le Japon, ce n'est pas un blog sur les mangas ni la J-Pop... C'est un roman-photo. Il s'adresse avant-tout à mes amis (la communauté Hiroshimarseille) et ma famille, c'est juste ma vie quotidienne à Hiroshima et quelques réflexions et anecdotes à propos de ce que j'observe ici mais WELCOME, ne vous gênez pas pour venir jeter un coup d'oeil ou laisser un commentaire.

Rechercher

LIENS

BLOGS / SITES HIROSHIMA


(JP) CARAT HIROSHIMA WEB MAGAZINE / BLOGS
(JP) Chapeaux SANSO (by Hide)
(EN / JP) DIRTY GENTLEMAN'S CLUB (by Susu)
(EN / JP) GET HIROSHIMA (Infos / Petites annonces)
(JP) HIROMAG (Mag / Portail / Blog)
(JP) KAIKO'S (By Eiji)
(EN) LITTLE FOREIGNER
(EN) WINDCHEATER
(JP) CHERRY

 

BLOGS JAPON


(Tokyo / FR) BAKAPULU
(Tokyo / EN) Benoa in Japan
(Japon / FR) Bulles de Japon
(FR) Clarence Boddicker's nasty diary
(Tokyo / FR) De peu pour faire un monde
(FR) DRINCK COLD
(Tokyo) FLO A TOKYO
(Tokyo - Fukuoka / FR) Fujijana
(Fukuoka / FR) Fuji la canaille

(Tokyo / FR) Issekinicho (BD/Photo)
(Tokyo / FR) Japan Through Blue Eyes
(Japon / FR) Japon : 2 ou 3 choses...
(Osaka / FR) JAPONWEIRD
(Tokyo / FR-JP) Julie Blanchin (BD)
(Tokyo / FR) KED-O-KILL
(Kyoto / FR) LA RIVIERE AUX CANARDS
(Tokyo / FR) L'écureuil volant dans l'espace
(Tokyo / FR) Le Japon
(Sapporo / FR) LE JAPON DE LA LICORNE
(FR) LE JAPON DE ROBERT PATRICK
(Japon / FR) Les autres japonais
Methodes de Japonais pour gaijins
(Nagoya / FR) Nagoya en français
(Shikoku / FR) OGI JIMA
(Tokyo / FR) PETIT QUOTIDIEN NIPPON Route 254
(Nagano / FR) Sakana
(Tokyo / FR) Sucre (BD)
(Tokyo / FR) Tokyo Blog
(Tokyo / FR) TOKYO MON AMOUR
(Tokyo / FR) Tokyo Obsession
(Kyoto / FR) Un bayashi au Japon
(Tokyo / FR) YOUR HERO DIES TODAY

BLOGS ECRITS PAR DES JAPONAIS


(Hiroshima / JP) CARAT HIROSHIMA WEB MAGAZINE
(Hiroshima /EN / JP) DIRTY GENTLEMAN'S CLUB (by Susu)
(Tokyo / JP) DUMB WITH YOU (by Yoshi)
(Japon / France / FR) France et Japon vus par une japonaise
(Hiroshima /JP) HIROMAG
(Hiroshima /JP) KAIKO'S (By Eiji)
(Nantes / Hiroshima) Rié Chocolat
(Algérie / FR) Réflexions sur le Japon
(Japon / FR) Tu m'empêches de dormir !

 

BLOGS COREE

 

Entre Tobu et Soju
Les petites coréanneries de Marie
Madame Choi
Valeuf Corée

 

DIVERS

 

Blogs expatriés (Portail) PAS POUR DES PRUNES
Delikts aka Dee JB (Music)
La Dame Noir (Music)
La revanche du site
Leslie Plée (BD)
Radio Grenouille 888 Marseille
VIRGO MUSIC (Music)
www.anaisetpedro.com (blog, bijoux, resto Marseille)
Dzzing (Alcaline / Marseille)
Disco Outcasts (Manchester)

 

 


MES AUTRES SITES


Ju-co.com, mon portfolio graphisme / webdesign
Hiroshimarseille (Mon 1er voyage au Japon, 2006)
Mon portfolio sur portfolio-graphiste.com

 

expatriation

Archives