Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
14 novembre 2008 5 14 /11 /novembre /2008 09:02
Hier nous avons décidé d'aller nous balader à Sandankyo, à 1h d'Hiroshima. Enfin là je fais un calcul à la française, avec un japonais au volant il fait compter 1h30 puisqu'inévitablement on fera 30min de route supplémentaires dans la mauvaise direction. Je ne sais pas si c'est le résau routier qui est si compliqué, les panneaux mal fouttus ou le GPS qui dit des conneries. Mais bien que la plupart des voitures et toutes celles de location soient équipées en GPS, on se plante à CHAQUE FOIS (vous pouvez relire mes articles sur les balades en voiture ici, j'évoque ce problème dans chacun de ceux-ci), j'ai d'ailleurs fini par m'y habitué et m'y résigner.

jud à HiroshimaUn arbre bizarre sur Heiwa Dori, on dirait qu'il porte des plumeaux.

jud à Hiroshima jud à HiroshimaL'attraction au Japon en automne : les momiji (feuilles rouges), au printemps les japonais photographient les cerisiers en fleur avec leur téléphone portable, et en automne les momiji.

jud à Hiroshima jud à Hiroshima jud à Hiroshima jud à Hiroshima jud à Hiroshima jud à Hiroshima
Comme en France, en balade, lorsque l'on croise des gens on dit bonjour "konnichiwa", mais comme nous avons eut la bonne idée de partir à l'heure du retour des autres randonneurs, on s'est fait une overdose de konnichiwa. Les personnes âgées le disent à chaque fois, les groupes d'obasan (femmes d'âge mûr), pas toujours, sont trop occupées à papoter entre elles (une article rigolo au sujet des obasan sur ce blog), les jeunes un peu moins.

jud à Hiroshima jud à Hiroshima jud à Hiroshima jud à Hiroshima jud à Hiroshima jud à Hiroshima jud à Hiroshima jud à Hiroshima jud à Hiroshima jud à Hiroshima jud à HiroshimaJe trouve toujours les offrandes aux dieux un peu rigolotes : mandarines, petits paquets de gateau. La photo est un peu floue parce qu'un vieux qui arrivait derrière m'a adressé la parole au même moment "Il fait chaud hein?", j'avais enlevé mon menteau et mon pull descendait des épaules. Ensuite il a dit quelque chose a Daiji que je n'ai pas entendu mais qui s'est conclu sur des gros rires gras. Sûrement quelque chose sur le fait que j'enlève des couches de vêtements au fur et à mesure, les vieux sont souvent très pervers ici.

jud à Hiroshima
Après une petite traversée en barque, nous sommes passés devant un petit restaurant perdu dans la montagne, où des poissons cuisaient sur la braise.

Nous n'avons pas eut le temps d'atteindre les jolies chuttes d'eau, après 6 km de marche sur ce sentier qui grimpait un peu par moment, nous étions un fatigués et avions faim. Nous sommes donc redescendus en bus (dans lequel tout le monde s'est endormi en 3 secondes chrono) et avons été mangé une soupe de soba de la montagne.  Des nouilles de sarrasin avec des légumes et plantes que je n'avais jamais vues, puisqu'on les ramasse uniquement dans la montagne, c'était délicieux. En arrivant au pied de la montagne, Daiji a été un peu terrorisé par les tombi (espèces d'aigles japonais au sifflement très particulier) parce qu'il s'est un jour fait balafré par l'un d'entre eux, alors qu'il mangeait des chips sur la plage.
Repost 0
14 novembre 2008 5 14 /11 /novembre /2008 08:50


Ca faisait longtemps que je n'avais pas publié de vidéos personnelles, alors voilà, aujourd'hui c'est cadeau.
Une petite visite guidée de Ganko, cet izakaya qui d'après la devanture est ouvert 365 jours / 365, et jusque tard dans la matinée.
"Ganko" signifie têtu, comme il est ici écrit en hiragana, je ne suis pas sûre que ce soit le sens du nom de ce restaurant.
Ce restau se compose de 7 comptoirs : le 1er à gauche : les yakitoris (brochettes), les 2e et 3e, je n'y ai jamais mangé, je ne sais pas, le 4e : ramen et spécialités chinoises.
Sur la droite, le tout premier en entrant est spécialisé dans les sushis, les sashimis et le poisson, le 2e un peu dans tout et le 3e : teppanyaki et okonomiyaki. Je savais que les okonomiyakis étaient une spécialité d'Hiroshima mais le teppanyaki (grande plaque chauffante) l'est également paraît-il.
On peut cependant s'assoir n'importe où et commander à n'importe quel comptoir.
Sur cette vidéo, le lieu est encore peu rempli, il l'est beaucoup plus entre 3h et 5h du matin.
Il était 1h du matin, j'avais travaillé jusque tard pour m'avancer et Daiji avait profité de cette soirée de pleine lune et ciel dégagé pour aller faire de la pêche avec un copain. (Il adore la pêche)
Nous sommes allés manger des sushis, ça faisait bien 7 mois que je n'en avais pas mangé, et ce devait être la 4e fois depuis mon arrivée au Japon il y a presque 1 an et demi.
Ben oui contrairement à ce qu'on imagine, le sushi est loin d'être un plat quotidien, c'est plus comme la raclette chez nous, 1 fois de temps en temps (enfin en tous cas à Hiroshima)
Pour voir un ancien article avec des photos du lieu : cliquez ici
Repost 0
14 novembre 2008 5 14 /11 /novembre /2008 08:27
jud à Hiroshima jud à Hiroshima
Vous connaissez le principe du Brunch ? (Breakfast + Lunch) et bien je fais parfois ici des Jrunch (Japon + Breakfast + Lunch) voire des Jfrunch (Japon + France + Breakfast + Lunch).
Il s'agissait cette fois-ci
- du reste de soupe miso de la veille (aux poireaux, daikon, 小松葉 (pas sûre de la prononciation : komatsuba, feuilles qui ressemblent un peu aux épinards), et nira (ciboule chinoise en gros)), soupe miso que j'avais faite moi.
- oeuf au plat aux saucisses, tomates cerises, ketchup, mayo et nira (ça pue tellement dans le frigo qu'il vaut mieux vite la dispacher dans tous les plats pour s'en débarasser au plus vite)
- salade avec une sauce de mon invention (c'est grâce au système D qu'on a parfois des coups de génie !) : mayonnaise, un peu de shoyu, quelques gouttes d'eau pour liquidifier un peu, et des graines de sésame noir. Ca paraît pas comme ça, mais tous ceux à qui j'ai fait goutter cette sauce en ont redemandé.
Repost 0
14 novembre 2008 5 14 /11 /novembre /2008 08:16


Je ne m'interesse pas beaucoup, voire même pas du tout à la musique japonaise, mes amis ne semblent guère en écouter non plus, ...si ! j'aime bien la musique traditionelle d'Okinawa, mais en même temps je n'en possède aucun CD. Du coup je ne connais que les horreurs qui passent en boucle à la télé ou dans les centres commerciaux : des groupe de boys-band ou des filles à voix de gamine de 3 ans. Sûrement qu'en grattant un peu plus dans l'undreground il y aurait des choses interessantes...
Mais récemment, une copine m'a montré de vieilles vidéos d'AKiko Wada parce qu'elle doit en faire une immitation lors d'un mariage.
J'ai été agréablement surprise par la voix soul, limite afro-americaine de cette chanteuse (on est tellement habitués à entendre les japonaises avec des voix de petites filles !), sur cette vidéo la chanson est assez molle mais j'ai eut l'occasion entre temps d'entendre des choses d'elle plus entraînantes, avec plus de groove. Elle était entre autre une amie de Ray Charles. Et a fait la voix de Marge Simpson pour la version japonaise.
Bon en fait, le secret c'est peut-être parce qu'elle n'est pas japonaise mais coréenne.. héhéhé.
Je ne sais pas ce qui lui est arrivée entre temps, mais depuis elle a plus ou moins laissé la musique de côté pour devenir tarento (prersonnage télé) et a troqué son joli visage contre une immonde coupe au bol. D'ailleurs c'est en cherchant cette video dans YouTube que je me suis aperçue qu'il s'agissait de la même personne, je n'aurais jamais deviné !!

Et encore un joli coup de playback ! (au Japon même pour les concerts le playback n'est pas interdit)
Repost 0
Published by jud3030 - dans Télévision
commenter cet article
12 novembre 2008 3 12 /11 /novembre /2008 09:28
En ce moment j'aborde dans mes révisions de japonais, un morceau que je trouve assez ardu.
Le japonais n'est pas si compliqué que ça, voire même souvent bien plus simple que le français qui demanderait un nombre de mots et de particules grammaticales incroyable pour arriver au même resultat qu'en japonais,
mais la logique et la construction de la phrase sont tellement différentes de la nôtre ou des langues que l'on a l'habitude d'apprendre comme l'anglais ou l'espagnol, que c'est parfois dur de se représenter le sens.
(Il y a de plus une quantité d'adverbes dont on ne trouve nulle part de définition satisfaisante, du moins pour pouvoir les utiliser soit même, pour certains de ces mots qui n'ont pas d'équivalent en anglais ou en français, vous aurez un paragraphe de 10 lignes et je n'exagère absolument pas, pour vous expliquer le sens du mot, de plus quand vous l'entendrez utilisé, vous ne serez pas toujours totalement convaincu de ce que vous a expliqué le dictionnaire)

Il s'agit là du "passif", du "causatif" et du "causatif passif"

J'ai juste aux exercices du livre, mais j'ai encore du mal à employer ses formes ou même à les comprendre immédiatement quand qqun les utilise.

Exemple : en français bien que cela paraisse un peu bizarre, on peut dire :
- je mange
- passif :  je suis mangée / on me mange / je me fais manger (par Issei Sagawa ça marche par exemple, hahaha, c'est de mauvais goût)
    (食べられる)
- causatif : je fais manger / ou je laisse manger
    (食べさせる)
- causatif passif : on me fait manger
(食べさせられる)
avec un verbe transitif ça marche donc en français.

mais avec un verbe intransitif comme pleurer? ou mourir?
- je me fais pleurer par un bébé, je me fais mourir par mon grand-père, je me fais pleuvoir par la pluie
- je fais pleurer un bébé, je fais/laisse mourir mon grand-père
- on me fait faire pleurer un bébé, on me fait laisser mourir mon grand-père
????

et bien en japonais, SI, ça marche !!!
昨日は、夜おそく子どもになかれた。
"Hier soir tard je me suis fait pleurer par un bébé" signifie "Y a un petit morveux qui a pleuré toute la nuit et qui m'a empêché de dormir"
私は昨日雨にふられた。
"Hier je me suis fait pleuvoir par la pluie" : "hier il a plu, je n'avais pas de parapluie et je me suis pris la flotte"
おじいちゃんにしなれた。
"Je me suis fait mourir par mon grand-père" : "Je suis triste parce que mon grand-père m'a fait le coup de mourir"

Ceci-dit, l'amie qui m'a réexpliqué ses formes m'a aussi appris que le "causatif passif" n'était plus ou peu employé, parce que cela signifie que l'action que l'on nous a fait faire a été commandée par qqun d'"en haut", de supérieur, sinon on l'utilise pour un effet de blague.

A propos de ce système de hierarchie bien propre au Japon, j'ai une anecdote assez marrante.
Une amie qui habituellement aime bien charrier, déstabiliser, ou gentillement mettre mal à l'aise les serveurs (qui se situent en dessous du client et ne peuvent donc pas trop se permettre d'humour), s'est récemment faite virée (c'est pas ça le truc drôle) de son emploi (9 ans qu'elle y travaillait mais l'entente n'était plus possible avec sa patronne), et se retrouve à bosser à droite à gauche dans les restaurants des potes.
Pour la 1ère fois de ma vie j'ai pu la voir parler avec des formes assez polies (du moins des terminaisons en -masu avec le "u" final bien appuyé), habituellement elle parle en dialecte d'Hiroshima avec des tournures plutôt masculines, des courbettes un peu plus... courbues (?), et des sourires gênés lorsque ce sont des clients qui lui font des blagues, avec le gratouillage typique de nuque.

Si des puristes du japonais passaient par là, veuillez excuser la "vulgarisation" de l'explication, mais j'essaie de faire au plus clair pour les non-japonisants.
Repost 0
Published by jud3030 - dans Langue - kanjis...
commenter cet article
12 novembre 2008 3 12 /11 /novembre /2008 07:20
Il commence à faire bien froid dans les chaumières en ce milieu de Novembre, mais encore de très belles journées ensoleillées comme en témoignent ces photos prises sur ma terrasse ce matin.

jud à Hiroshima jud à HiroshimaLe coin linge couvert

jud à HiroshimaLe parc Fukuromachi avec ses arbres qui commencent à prendre leur belle teinte rouge

jud à Hiroshima jud à HiroshimaLe joli bordel de pépé Zaima (mon proprio), qui a tendance a un peu trop fourré son nez dans ma vie sentimentale; j'espère qu'il ne le fourre pas dans mes culottes étendues sur la terrasse ce vieux coquin.

jud à Hiroshima jud à HiroshimaGros plan sur les fils éléctriques (même pas en bordel pour une fois), qui ne sont pas enterrés au Japon.

jud à HiroshimaLa rue qui mène à Namiki-dori au bout.

jud à HiroshimaL'énorme centre commercial PARCO sur la droite.

jud à Hiroshima jud à HiroshimaLe practice de golf de pépé Zaima, oui même à 81 ans il continue de s'entraîner tous les après-midi par beau temps.jud à HiroshimaUne jolie petite terrasse bien verte et vieillote dans l'immeuble en face, j'adore comme au Japon, les immeubles sont totalement déparayés entre eux, et même sur un même bâtiment, comme si on avait rapporté des pièces à différentes époques sans aucun souci de cohérence dans l'architecture (y a ceux qui n'aiment pas aussi), mais tous les styles se côtoient : contemporain voire expérimentale, genre années 50, style imitation européen..

jud à HiroshimaEt voilà, c'est pas glamour, mais voilà à quoi peuvent servir ces chaussettes à 5 doigts de pied que tout le monde porte en hiver : à sortir sur la terrasse en tong sans avoir à enlever les chaussettes et se les geler, ou à ne pas avoir à enfiler de chaussures compliquées en gardant les chaussettes.
A l'intérieur des chaussures, moi je trouve ça super désagréable, mais avec des tongs, c'est impec en hiver.

jud à HiroshimaEt voilà le linge étendu pour donner un petit côté Italie ou Provence, en même temps non, c'est bien japonais, ici les petits balcons (que l'on appelle "veranda") dont sont quasiment équipés tous les appartements, servent à étendre le linge. D'ailleurs une amie japonais vivant à Paris et s'étant récemment installée dans un appartement à terrasse a été bien surprise quand on lui a interdit d'y étendre son linge. (j'ai jamais bien compris les raisons, souci d'ordre ou d'esthétique ?)
En même ça m'est vraiment utile puisque ma machine-à-laver (d'occas) n'essore plus. (vous allez me dire "et qu'est-ce qu'on en a à...").. et ben les machines-à-laver japonaises C'EST DE LA MERDE!!!! oui on peut le dire, c'est le 3ème appartement que j'occupe depuis que je suis là, avec chaque fois une machine différente et l'espoir d'en voir une laver correctement diminuer.
Et je suis pas la seule à faire ce constat, le français que j'avais héberbé un temps, lors de sa 1ère machine me demande "et.... elle est comment ta machine?", j'ai tout de suite compris sa question et répondu "ben... japonaise" et lui "ha ouai ok... je vois.. ça lave pas et ça abîme les fringues".
Les amis de passage au Japon ont été eux aussi bien surpris à chaque fois.
Je ne sais pas si ça vient de la lessive ou de la machine, mais déjà le concept de laver à l'eau froide (oui les machines lavent à l'eau froide et n'ont quasiment pas de programme) je comprends pas trop.
En tous cas n'espérez pas enlever une tâche sur un vêtement ici. Le but d'une lessive ici se résume à redonner une odeur bien synthétique et à froisser au maximum le tissu. Je ne sais pas comment ça fait pour aussi abîmer si rapidement tous les vêtements, en 1 an et demi, il ne me reste quasiment rien de ceux que j'avais ramener de France.
Repost 0
Published by jud3030 - dans A la maison
commenter cet article
11 novembre 2008 2 11 /11 /novembre /2008 07:48
Encore une soirée incroyable avec la 2ème venue de Dj Nobu à Edge. (page wikipedia / site officiel / myspace), dj éclectique et capable de maintenir un dancefloor en état de transe. Un set tout en vagues : il termine une session minimale sur le très chaud et hypnotique "Your love " de Frankie Knuckles. Des passages disco comme les aimerait La Dame Noir... Bref je vais ne vais pas m'improviser critique musicale aujourd'hui, mais en un mot c'était terrible.

jud à HiroshimaSusu, moi et Daiji

jud à Hiroshima jud à Hiroshima jud à Hiroshima jud à Hiroshima jud à HiroshimaSusu en transe

jud à Hiroshima"BE REASONABLE DEMAND THE IMPOSSIBLE"', ça résume bien le personnage...
   jud à HiroshimaSuguru sur la droite

jud à HiroshimaUshi

jud à Hiroshima
jud à Hiroshima jud à Hiroshima jud à HiroshimaA gauche, Dai du magasin Routine et organisateur de la soirée

jud à Hiroshimaet à droite, Nobu (qui m'a demandé en mariage hahaha)
Repost 0
10 novembre 2008 1 10 /11 /novembre /2008 11:12


Ceux qui ne comprennent pas le japonais peuvent regarder quand même, une imitation de Yokoyama Yasushi, un célèbre comique mort après une vie très mouvementée (alcool, drogues etc..) par Ma-chan
Repost 0
Published by jud3030 - dans Télévision
commenter cet article
8 novembre 2008 6 08 /11 /novembre /2008 09:45
フランスのパーティは11月の22日になった。
スタートは7時から。
AUXダイニングのじゅんとなおきは料理を作る、でもパーティの場所はアウトサイダーという学校になった。
〒730-0031 広島県広島市中区紙屋町1-5-17 なかのビル2F
アウトサイダーのホームページ

11月の17日まで予約してください! (ジュディーのけいたいでお願いします~)
Repost 0
Published by jud3030
commenter cet article
7 novembre 2008 5 07 /11 /novembre /2008 10:58
Cliquez ici pour voir l'article.

Sur la photo d'illustration, on peut voir Naoki, Susu, Aoi, Ushi, et en arrière plan, Jun, Hide, Sakuma, moi et Edge.
La photo date de l'année dernière, une soirée à Lotus avec la Djette allemande Vela.
Repost 0

Présentation

  • : Jud à Hiroshima
  • Jud à Hiroshima
  • : Ma vie quotidienne à Hiroshima depuis le 28 Juin 2007
  • Contact

C'est quoi ce blog ?

Ce blog n'est pas un site informatif sur le Japon, ce n'est pas un blog sur les mangas ni la J-Pop... C'est un roman-photo. Il s'adresse avant-tout à mes amis (la communauté Hiroshimarseille) et ma famille, c'est juste ma vie quotidienne à Hiroshima et quelques réflexions et anecdotes à propos de ce que j'observe ici mais WELCOME, ne vous gênez pas pour venir jeter un coup d'oeil ou laisser un commentaire.

Rechercher

LIENS

BLOGS / SITES HIROSHIMA


(JP) CARAT HIROSHIMA WEB MAGAZINE / BLOGS
(JP) Chapeaux SANSO (by Hide)
(EN / JP) DIRTY GENTLEMAN'S CLUB (by Susu)
(EN / JP) GET HIROSHIMA (Infos / Petites annonces)
(JP) HIROMAG (Mag / Portail / Blog)
(JP) KAIKO'S (By Eiji)
(EN) LITTLE FOREIGNER
(EN) WINDCHEATER
(JP) CHERRY

 

BLOGS JAPON


(Tokyo / FR) BAKAPULU
(Tokyo / EN) Benoa in Japan
(Japon / FR) Bulles de Japon
(FR) Clarence Boddicker's nasty diary
(Tokyo / FR) De peu pour faire un monde
(FR) DRINCK COLD
(Tokyo) FLO A TOKYO
(Tokyo - Fukuoka / FR) Fujijana
(Fukuoka / FR) Fuji la canaille

(Tokyo / FR) Issekinicho (BD/Photo)
(Tokyo / FR) Japan Through Blue Eyes
(Japon / FR) Japon : 2 ou 3 choses...
(Osaka / FR) JAPONWEIRD
(Tokyo / FR-JP) Julie Blanchin (BD)
(Tokyo / FR) KED-O-KILL
(Kyoto / FR) LA RIVIERE AUX CANARDS
(Tokyo / FR) L'écureuil volant dans l'espace
(Tokyo / FR) Le Japon
(Sapporo / FR) LE JAPON DE LA LICORNE
(FR) LE JAPON DE ROBERT PATRICK
(Japon / FR) Les autres japonais
Methodes de Japonais pour gaijins
(Nagoya / FR) Nagoya en français
(Shikoku / FR) OGI JIMA
(Tokyo / FR) PETIT QUOTIDIEN NIPPON Route 254
(Nagano / FR) Sakana
(Tokyo / FR) Sucre (BD)
(Tokyo / FR) Tokyo Blog
(Tokyo / FR) TOKYO MON AMOUR
(Tokyo / FR) Tokyo Obsession
(Kyoto / FR) Un bayashi au Japon
(Tokyo / FR) YOUR HERO DIES TODAY

BLOGS ECRITS PAR DES JAPONAIS


(Hiroshima / JP) CARAT HIROSHIMA WEB MAGAZINE
(Hiroshima /EN / JP) DIRTY GENTLEMAN'S CLUB (by Susu)
(Tokyo / JP) DUMB WITH YOU (by Yoshi)
(Japon / France / FR) France et Japon vus par une japonaise
(Hiroshima /JP) HIROMAG
(Hiroshima /JP) KAIKO'S (By Eiji)
(Nantes / Hiroshima) Rié Chocolat
(Algérie / FR) Réflexions sur le Japon
(Japon / FR) Tu m'empêches de dormir !

 

BLOGS COREE

 

Entre Tobu et Soju
Les petites coréanneries de Marie
Madame Choi
Valeuf Corée

 

DIVERS

 

Blogs expatriés (Portail) PAS POUR DES PRUNES
Delikts aka Dee JB (Music)
La Dame Noir (Music)
La revanche du site
Leslie Plée (BD)
Radio Grenouille 888 Marseille
VIRGO MUSIC (Music)
www.anaisetpedro.com (blog, bijoux, resto Marseille)
Dzzing (Alcaline / Marseille)
Disco Outcasts (Manchester)

 

 


MES AUTRES SITES


Ju-co.com, mon portfolio graphisme / webdesign
Hiroshimarseille (Mon 1er voyage au Japon, 2006)
Mon portfolio sur portfolio-graphiste.com

 

expatriation

Archives