Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
28 avril 2011 4 28 /04 /avril /2011 14:18
Le soir même de mon retour : SOIREE DE FERMETURE DEFINITIVE DE KAIKO'S (qui a duré presqu'une semaine)

jud à Hiroshima
Kudo et Tsun : Ce couple de petits jeunes si mignons

jud à Hiroshima
Moi (je vous jure que je souriais tout le reste du temps, et pis merde, je venais de me taper 1h de taxi jusqu'à l'aéroport JFK - 4h30 d'avion jusqu'à Seattle -10h d'avion jusqu'à Osaka - 40min de train jusqu'à Shin-Osaka - 1h15 de Shinkansen jusqu'à Hiroshima - 10 min de taxi jusqu'à Fukuromachi, après une nuit blanche et avec 16h de décalage horaire) - Photo by Eiji

jud à Hiroshima
Un taxi super vintage conduit par un papy funky

jud à Hiroshima
Junn, dans un resto où j'ai insisté pour aller parce que j'avais vu des photos trop bien sur internet...

jud à Hiroshima
Tofu à la sauce prune

jud à Hiroshima
jud à Hiroshima
Je me suis moquée de moi-même en découvrant le lieu : déco en carton-pâte super arnaque, imitation Kyoto, aucune âme, Junn jubilait, on s'est encore bien moqué de moi dans les jours qui suivaient...

jud à Hiroshima
Un peu plus tard, à ChoiChoi, un vrai bouiboui authentique au moins..,petite fiesta surprise : mon "gateau" d'anniversaire par Shiho : kiri, iceplant (ça fait un carton en ce moment ici), crème d'anchois, mayo, ketchup

jud à Hiroshima
jud à Hiroshima
Shiho, Naoki et Junn

jud à Hiroshima
Le "champagne" apporté par Naoki

jud à Hiroshima
Chin-chin avec Mr et Mme Doi
Repost 0
23 avril 2011 6 23 /04 /avril /2011 12:29
jud à Hiroshima
jud à Hiroshima
jud à Hiroshima
Après la dernière journée de boulot, Junji m'avait donné rdv à Canal Street. Cette fois-ci, j'ai proposé à ma collègue qui avait passé la soirée de la vieille toute seule et à qui en plus j'avais dit qu'on irait acheter les omiyage ensemble.

jud à Hiroshima
jud à Hiroshima
On a donc fait notre shopping dans Soho, quartier très agréable, immeubles de petites taille, cafés, boutiques.. très européen, ça m'a même fait penser à Paris à certains endroits.

jud à Hiroshima
jud à Hiroshima
Restau malaysien le NYONYA (www.ilovenyonya.com)


Little Italy
jud à Hiroshima
jud à Hiroshima
jud à Hiroshima
On dirait presque des figurants les mecs devant des restos tellement ils font TROP italiens !!

jud à Hiroshima
jud à Hiroshima
jud à Hiroshima
Le début de Chinatown, qu'on a traversé ensuite mais pas de photos malheureusement...

jud à Hiroshima
Et retour à notre "QG", le pub de Katia, pour la dernière soirée

jud à Hiroshima
Un live de rock indie, le choix des chansons était bien, et le mec imitait vraiment les voix des chanteurs, c'était pas désagréable

jud à Hiroshima
jud à Hiroshima
Le David Letterman Show, en direct aux USA, et sur un drapeau américain, on pouvait difficilement faire plus cliché...

jud à Hiroshima
jud à Hiroshima
La fille du milieu à fait 2 années de collège ou lycée à Nîmes et parle toujours très bien français mais avec des 'R" exagérés, mignon. C'était bien rigolo aussi quand elle m'a demandé si j'avais pas vu sa "crevette" ("ta crevette??" ",my tie" "haa.. ta cravate")

jud à Hiroshima
jud à Hiroshima
jud à Hiroshima
jud à Hiroshima
jud à Hiroshima
jud à Hiroshima
Sinon, tout le long à NY, j'ai eut l'impression que c'était super safe, même en me baladant seule, même avec un ordi sur l'épaule, même dans le métro seule le soir et j'ai demandé à Junji si ce n'était pas une "fausse" impression, il m'a répondu que non, que ces dernières années ça avait complètement changé par rapport à l'époque où il était arrivé, dans le centre en tous cas.
Voilà donc passé un séjour très agréable à NY, j'ai vraiment hâte d'y retourner, juste pour des vacances, cette fois-ci.
Repost 0
Published by jud3030 - dans USA
commenter cet article
23 avril 2011 6 23 /04 /avril /2011 10:04
jud à Hiroshima

Le lendemain (et le jour suivant aussi), nous avions un repas séminaire dans un restaurant chinois, le EVERGREEN, sur la 38e rue, près de la 5e avenue. Le séminaire était organisé par China Airlines qui ouvre un nouveau vol NY-Osaka. C'est pourquoi nous étions là, pour présenter Kyoto, Hiroshima, Osaka (la présentation d'Osaka était vraiment bien fouttue, vivante, dynamique, ils savent vraiment comment vendre leur ville, en insistant notamment sur le fait que les habitants sont à l'opposé du cliché japonais timide, trop poli, coincé du cul... bon, puis la nana, comme elle vit à NY elle parle aussi super bien anglais donc ça aide...). Ca faisait quand même un peu ambiance James Bond : Attention, les japonais vont rencontrer les chinois dans l'arrière-salle d'un resto cantonnais sur la 5e Avenue...

jud à Hiroshima
jud à Hiroshima
jud à Hiroshima
jud à Hiroshima

J'avais déjà un peu suivi les conseils de la nana du JNTO, mais la veille du denier jour, j'ai été inspirée, j'ai complètement réécrit mon texte à ma sauce, et ce jour-là, j'ai bien senti que ma prestation avait beaucoup plus été suivie et appréciée, puis bon comme c'était déjà le 5e jour, j'étais déjà beaucoup plus à l'aise. On est venu spontanément me demander ma carte de visite plusieurs fois après et le staff du JNTO est venu me féliciter. Du coup, je suis vraiment motivée pour recommencer, maintenant que j'ai bien compris les tenants et les aboutissants, et que je capte un peu mieux mon rôle. J'aimerais beaucoup faire ça en France par exemple, déjà rien que le fait de pouvoir parler dans ma langue, ça serait beaucoup plus facile et agréable.

Pendant tout le séjour, en tous cas, c'était rigolo, à chaque fois que je commençais à parler, direct on me coupait "Haaa ! mais vous êtes française ??!!" ... grillée... je pense qu'au milieu des équipes de japonais, je devais parfois passer inaperçue, vu qu'on me prend souvent pour une métisse. D'ailleurs j'ai eut l'occasion de parler français pas mal de fois à NY : du personnel sénégalais, marocain.. ma collègue m'a fait "c'est fou ! ils reconnaissent à ton visage que t'es française ?" "non, non, à mon accent.." "ha bon? y a un accent quand on est français et qu'on parle anglais ??"... (Ca me rappelle qu'au bureau, ils avaient tous rigolé quand je leur avais dit que j'allais me faire corriger une fois la prononciation par un natif anglophone, ils croyaient que je disais ça pour rire, pensant que comme j'étais occidentale, l'anglais était forcément inné et naturel chez moi.. y'en a même un qui a fait "pffff ! n'importe quoi !!")


Sinon ma collègue a été totalement inutile jusqu'à la fin, ne comprenant strictement pas un mot d'anglais, elle se contentait de faire acte de présence, s'asseyait avec nous, sortait son carnet et son stylo pour faire genre, et attendait que ça se passe. (Et dire qu'on était censé ecrire le rapport ensemble au retour... heureusement je m'en suis très bien sortie toute seule, puis en plus 4 jours après, elle a changé de service, donc même plus au Tourisme... ha si, je me suis quand même servi de ses photos, qu'elle a prise pendant les présentations et les réunions, je suis mauvaise langue)


Le soir, après avoir affronté la tempête de neige jusqu'à la station de métro, je suis partie en direction de Brooklyn, pour aller passer la soirée chez Junji et Katia.

jud à Hiroshima
jud à Hiroshima
Les bouteilles de 5L de pepsi... on a presque l'impression de s'être faire rétréci aux Etats-Unis, tellement tout est surdimensionné : les portions de bouffe, les gens...

jud à Hiroshima
jud à Hiroshima
jud à Hiroshima
On s'est fait soirée fromage - saucission - vin dans le loft de Junji, avec ses potes japonais

jud à Hiroshima
jud à Hiroshima
jud à Hiroshima
jud à Hiroshima
Voilà son atelier

jud à Hiroshima
jud à Hiroshima
jud à Hiroshima
Et ce qu'il fabrique : des objets pour les publicités

jud à Hiroshima
jud à Hiroshima
Les toits enneigés vus de ma chambre le lendemain matin.
Repost 0
Published by jud3030 - dans USA
commenter cet article
23 avril 2011 6 23 /04 /avril /2011 08:41
Après avoir quitté mes collègues, je suis repassée à l'Hôtel où Junji est venu me chercher. On s'était pas revu depuis son dernier retour à Hiroshima en Janvier de l'année dernière. On est parti direction Tribeca, Reade Street, où sa copine, Katia, française terminait le boulot dans son pub.

jud à Hiroshima
Une petite bière (qui a fait un bien fou !) avec Roberto (un artiste qui collectionne des milliers de figurines chez lui), Katia, et Junji.

jud à Hiroshima
Ils m'ont ensuite emmené une rue plus loin, au NINJA RESTAURANT (www.ninjanewyork.com), où bosse un de leurs potes. C'est vraiment rigolo comme resto. C'est une reconstitution de chateau ninja. On entre, on doit traverser un long labyrinthe obscure, et des ninjas vous sautent dessus. Oui dit comme ça, ça fait un peu Disney Land, mais franchement c'est rigolo.

jud à Hiroshima
Alison

jud à Hiroshima
Jonathan le Ninja

jud à Hiroshima
Les tables se trouvent dans des petites grottes qui ferment à portes coulissantes, et les couloirs, en pierre, très sombres s'entremêlent en dédalles sur plusieurs niveaux. Les serveurs, déguisés en ninjas, viennent vous apporter des plats, desquels il faut parfois retirer un sabre avant qu'une sorte de vapeur s'échappe. Ils viennent faire des tours de magie, des accrobacies, lancer des flammes, etc...

jud à Hiroshima
La cuisine est "d'inspiration" japonaise, dans la présentation et dans quelques uns des ingérdients. Les boissons aussi (on a bu du saké chaud et des bières au riz) mais ce n'est pas du tout de la cuisine japonaise, en revanche c'est SUPER BON !!!!

jud à Hiroshima
jud à Hiroshima
Moi qui ne suis pas très viande, je me suis régalée avec le boeuf et ses 3 sauces, il était vraiment mais vraiment excellent !

jud à Hiroshima
Le dessert : cheese cake avec glace à la mangue et fruits

jud à Hiroshima
On est ensuite retourné au Reade Street Pub boire quelques verres.

jud à Hiroshima
jud à Hiroshima
Junji est originaire d'Hiroshima mais il est parti vivre à NY il y a 16 ans (avec 3 ans d'interruption pendant lesquels il est revenu vivre au Japon), Katia originaire de Nice et Toulouse, vit ici depuis 5 ans.

jud à Hiroshima
jud à Hiroshima
jud à Hiroshima
jud à Hiroshima
jud à Hiroshima
On a vraiment bien rigolé ce soir-là, et c'était dur de prendre la décision de rentrer à l'hôtel, mais bon le travail m'attendait encore le lendemain.
Repost 0
Published by jud3030 - dans USA
commenter cet article
23 avril 2011 6 23 /04 /avril /2011 08:07
jud à Hiroshima
Quand notre journée de boulot fut terminée, on s'est dirigé vers Broadway.
Mes collègues voulaient aller voir une comédie musicale (Memphis) et devaient aller acheter leurs billets.
L'idée ne me déplaisait pas forcément, mais voyant leur manière de gérer leur séjour sur place, je préférais prendre un peu l'air, que continuer à courir d'un lieu à l'autre sans pause, snas prendre le temps de respirer. Surtout après cette nuit blanche suivie d'une journée éprouvante.
J'avais plus envie d'aller me caller tranquille dans un resto, flâner, me balader dans les rue de NY, puis je sentais que j'allais piquer du nez si j'allais m'enfermer quelque part. Le lendemain quand elles m'ont décrit leur soirée, j'étais bien contente d'y avoir coupé. "C'était bien? vous avez mangé où ?" "Ben on a pas eut le temps de manger, on a pris vite faite un Mac Do, on a été voir la comédie, c'était génial mais on s'endormait un peu par moment, puis on est rentré à l'hôtel"... exactement ce que je voulais éviter !!!
Du coup j'ai passé un coup de fil à Junji, qui vit à Brooklyn...

jud à Hiroshima
jud à Hiroshima
jud à Hiroshima
jud à Hiroshima
jud à Hiroshima
jud à Hiroshima
jud à Hiroshima
Time Square n'a rien a envier à Tokyo (dommage que mes photo sont pas terribles..)
jud à Hiroshima
Repost 0
Published by jud3030 - dans USA
commenter cet article
23 avril 2011 6 23 /04 /avril /2011 06:47


La veille, nous avons donc pris l'avion, toujours sur cette affreuse DELTA AIRLINES. 4h30 de vol, 3h de décalage horaire) rien à manger, cette fois-ci, les places étaient équipées en écrans individuels mais le mien ne marchait pas, comme de par hasard...Bref, j'ai du dormir 1h à tout casser par intermittances.
La sécu pour les vols intérieurs est encore plus sévère que pour les vols internationaux : on a dû enlever chaussures, ceintures, vestes, et passer le corps entier au scanner. (Je crois bien que c'est le nouveau truc où on vous voit nu sous vos vêtements..)
Ha oui, j'avais oublié de le raconter dans le 1er poste, mais j'en ai bavé avec mon vieux passeport de merde (voir explications ici). J'ai été traitée comme une terroriste en puissance. Au 1er guichet, un monsieur est venu et m'a demandé de le suivre (ma collègue était épouvantée, pensant qu'elle allait devoir partir seule alors qu'elle ne parle pas un mot d'anglais), on m'a fait remplir des papiers supplémentaires, puis repasser au guichet d'immigration où on m'a encore posé des millions de questions avec un air dubitatif, et en finissant par me laisser passer comme si on me faisait une fleur.


jud à Hiroshima
jud à Hiroshima
jud à Hiroshima
jud à Hiroshima
jud à Hiroshima
jud à Hiroshima
jud à Hiroshima
Rien que la traversée du pont pour entrer dans Manhattan, c'est la GROSSE CLAQUE. Je trouve cette ville impressionnante. J'y avais déjà passé une journée en visite de groupe, il y a 16 ans, mais là ça m'a donné l'impression de m'y rendre pour la 1ère fois. Ca fait longtemps que je n'avais pas ressenti cette excitation d'être à l'étranger. NY est non seulement une ville mythique, mais elle a en plus un charme fou, une classe, une atmosphère, un truc quoi.

jud à Hiroshima
jud à Hiroshima
jud à Hiroshima
Cette fois-ci, nous étions à l'Holiday Inn, sur la 57e rue, entre la 9e et la 10e avenue. Cet hôtel m'a bien plus plu que le Hilton de LA. Bon, par contre l'accueil est tout à fait différent. A NY, le staff tire la gueule, vous ignore ou vous répond mal. On a eut un problème avec nos réservations au check-in, et les réceptionnistes nous ont vraiment parlé comme des merdes.

jud à Hiroshima
Sans avoir dormi, et sans avoir mangé depuis la vieille, on est parti bosser, une journée complète, et SANS MANGER PUTAIN ! Alors qu'on aurait eut le temps à n'importe quel moment de s'arrêter acheter un truc à grignotter vite-fait histoire de se requinquer un peu, non.. à partir de ce moment-là, je me suis dit que j'allais me la jouer un peu plus solo.. ça m'a mise d'assez mauvaise humeur. Tout ce que le staff japonais qui nous accueillait à trouver à nous dire c'est "ho les pauvres, vous devez avoir faim !" réflexion qui je pensais, amènerait la suivante :  "prenez donc une petite pause pour aller vous acheter quelque chose ! (vu qu'on est là à attendre et à rien faire)" mais non... et mes collègues qui rajoutaient en plus "non, non !! ça va !! on a pas du tout faim !!" alors qu'on entendait leur ventre gargouiller à 10m. Vers 17h, une employée a fini par nous apporter une boîte de chocolat, mais elle nous en a laissé prendre 1 puis est repartie la ranger. Je me suis demandé si c'était pas juste du pur sadisme...

jud à Hiroshima
Dans le métro, qui est super clean et safe, en tous cas, sur les lignes qu'on a empruntées.

jud à Hiroshima
jud à Hiroshima
jud à Hiroshima
Vue depuis les fenêtres du JNTO (Japan National Tourism Organization), sur la 42e rue et 5e avenue.

jud à Hiroshima
Ce jour-là, la fille du JNTO qui nous accueillait m'a dit que ma présentation était un peu ennuyeuse et qu'elle s'inquiétait pour les rdv du lendemain, ce qui a confirmé ce que je pensais. Elle m'a conseillé d'arrêter de faire comme si je devais représenter Hiroshima, et de parler plus naturellement, en tant que moi, Judith, française qui vit à Hiroshima et présente sa ville avec enthousiasme. Ca a été un peu le déclic.

Ce jour-là, on a beaucoup parlé de la catastrophe du Tohoku, de comment c'était perçu ici, comment c'était réellement sur place, et forcément, des répercussions sur le tourisme au Japon.


Pendant ces 3 jours, on a principalement rendu visite à des Tours Operators de luxe, j'ai beaucoup aimé la dernière agence à laquelle on a été rendre visite : ABSOLUTE TRAVEL. Des bureaux super classe, que des jeunes, on se serait plus cru dans une agence de design, de graphisme ou de pub que chez des voyagistes. ("On aurait dit des acteurs !" a dit ma collègue, une autre a ajouté "Ca se voit que c'est pas des gens du matin" = c'est des gros vrilleurs). Rien que le fait d'avoir choisi le nom d'une vodka pour appeler leur agence, ça en dit long...

Sinon, un truc qui m'a un peu fait soupirer intérieurement : le coup des cartes de visite.
Au Japon, je n'y vois pas d'inconvénient, c'est la coutume, c'est comme ça, tout le monde fait comme ça et ça a un sens : c'est-à-dire qu'avant une réunion, tous les participants font la queue-leu-leu pour se distribuer leur carte de visite et se présenter, même les sous-fifres sans importance.
Mais quand on va à l'étranger, il me semble qu'on s'adapte !

Alors là, on a eut différentes réactions : ceux qui rencontraient des japonais pour la 1ère fois et qui avaient l'air de se dire "mais qu'est-ce qu'ils fabriquent?? c'est quoi ce cirque ??", surtout que quand on est plusieurs de la même boîte ou qu'on est pas capable de dire autre chose que son nom en anglais, comme ma collègue, je vois pas bien l'intérêt. Puis on avait à faire à des gens super pressés, donc c'était vraiment une perte de temps pour rien. (Sachant qu'en plus on avait la liste des gens qu'on rencontrait avec toutes leurs coordonnées..).On a parfois eut des gens qui nous répondaient "Ha, désolé, j'ai pas de carte moi, je suis une simple secrétaire !"
Et la réaction des gens qui ont déjà eut affaire à des japonais, petit sourire amusé "Et ça y'est c'est parti! ils nous font le coup des cartes de viste, c'est la chenille qui redémarre".
Dans l'une des agences qu'on a visité, le big boss, spécialiste du Japon, est carrément arrivé (clope au bec, le truc improbable aux Etats-Unis) et a balancé un gros tas de cartes de visite sur la table, genre "petits, petits ! allez-y ! régalez-vous c'est gratuit".

jud à Hiroshima
Bryant Park

jud à Hiroshima
Repost 0
Published by jud3030 - dans USA
commenter cet article
23 avril 2011 6 23 /04 /avril /2011 06:34
Après cette 1ère journée de boulot, on a eut un petit quartier libre, et on est allé se ballader à Santa Monica, avant de rentrer à l'hôtel manger et repartir pour l'aéroport direction New York.

jud à Hiroshima
jud à Hiroshima
jud à Hiroshima
jud à Hiroshima
jud à Hiroshima
jud à Hiroshima
jud à Hiroshima
jud à Hiroshima
Ca m'a frappé, le prix des amendes pour tout et n'importe quoi est affiché de partout.

jud à Hiroshima
Santa Monica Downtown

jud à Hiroshima
jud à Hiroshima
jud à Hiroshima
jud à Hiroshima
Un espace pour essayer la Nintendo 3DS

jud à Hiroshima
J'adore, le vrai dinner typique.. comme dans les films (ben oui, c'est bateau mais on est tenté de se dire un peu ça toutes les 5 min aux Etats-Unis)

jud à Hiroshima
Je crois avoir entendu plus souvent parler espagnol qu'anglais en ce peu de temps pass à LA.

jud à Hiroshima
Repost 0
Published by jud3030 - dans USA
commenter cet article
23 avril 2011 6 23 /04 /avril /2011 03:24
Mi-mars, comme je vous l'avais dit, on m'a envoyé 1 semaine à L.A. et N.Y.C avec une collègue et la représentante de Kyoto.
Le voyage était au départ prévu pour 10 jours, avec vols directs sur la JAL et supers Hôtels, mais à cause de la catastrophe du 11 mars, le Japon a annulé sa participation au Travel Show de Los Angeles et à de nombreux autres évènements. On a failli complètement annuler notre voyage, puis 2 jours avant le départ on nous a annoncé qu'il était finalement maintenu, et on nous a réservé des vols en dernière minute.


Sur Delta Airlines... une compagnie américaine, que je vous déconseille FORTEMENT : appareil tout sauf confortable, pas de télé individuelle (pour un vol aussi long !), juste un mini écran en bout de salle, des écouteurs pourris avec lesquels on se détruit les tympans, bouffe VRAIMENT dégueu et servie en nano-portions, très petit choix de boissons (vin servi dans des goblets en plastic Coca-Cola..), les placards du haut sont à moité condammnés (un pauvre papier scocthé écrit à la main indique qu'ils sont occupés par le staff), donc faut aller trouver soit même de la place, là où on peut, 10 sièges plus loin... Tout ce qui leur reste, c'est que le staff est plutôt sympa, mais pas pro du tout, à la masse quoi. La moitié ne porte même pas d'uniforme ou des uniformes dépareillés, les cheveux en bataille..

Je sais pas mais quand je prends l'avion, j'aime bien cette fausse impression de faire un truc de privilégié, ambiance cinéma, et avoir des hôtesses classes et impec.. bon là j'ai plus eut l'impression d'avoir fait 20h de bus dans la cambrousse... et je comprends mieux pourquoi la Class Affair ne doit pas être un luxe quand on prend l'avion pour aller bosser ! (On a pris 5 fois l'avion, le taxi, le métro, le shinkansen, le bus, la voiture en 6 jours...)


Le dimanche matin, on a pris l'avion d'Hiroshima à Haneda, puis le bus jusqu'à Narita.  J'avais jamais vu des queues pareilles devant les guichets, la notre faisait le tour quasi-complet du grand hall de Narita. 98% d'étrangers, avec 7 ou 8 énormes valises chacun, les enfants, les animaux de compagnie en cage, des gens qui rentraient définitivement chez eux donc, ce qu'on a appelé après les "Flyjin" dans la presse. Ca aboyait et ça miaulait dans tous les sens, une drôle d'atmosphère. Quand l'agent de l'immigration a vu mon "re-entry permit" sur mon passeport, il m'a fait "Mais vous allez revenir ??!!!".


A ma droite, côté hublot, j'avais une jeune lycéenne japonaise de 16 ans (putain pile la moitié de mon âge! !) qui a pleuré comme une madeleine pendant toute la 1ère heure du vol. A chaque fois que les hôtesses passaient prendre commande, elle parlait à voix tellement basse que j'étais obligée de lui faire répéter dans mon oreille et de transmettre  au staff. Puis vient le moment de remplir le questionnaire, elle a sorti un stylo, puis... grand blanc de 20 min, à regarder autour d'elle à la recherche d'un homme en cape qui vienne la sauver. Avec mon voisin de gauche, un japonais, on a fini par lui demander ce qui n'allait pas et presqu'en sanglots, elle nous a expliqué qu'elle n'y comprenait rien. Nan mais c'était pas une interro surprise ! de simples questions type nom, adresse aux Etats-Unis, etc.. et le tout écrit en japonais en plus. Mon voisin lui a donc rempli sa fiche. On a appris qu'elle partait pour quelques mois d'immersion dans une famille à Santa-Barbara, je crois que ça va lui faire un grand bien. Elle nous a fait des courbettes à n'en plus finir à l'atterrissage.


jud à Hiroshima
jud à Hiroshima
On est arrivé épuisées, après avoir attendu 2h nos valises à l'aéroport et avec 16h de décalage horaire dans les pattes. Voilà ma chambre au Hilton Aeroport. Je sais pas si c'est parce qu'il y avait une tempête de pluie, que j'avais l'impression que notre hôtel était au milieu de nulle part, et qu'il y avait des grooms de partout, mais j'ai trouvé l'ambiance un peu glauque, lynchéenne. Un mélange d'ambiance Mulholland Drive, Shining..

jud à Hiroshima
L'après-m, mes 2 collègues sont allées faire un tour au Travel Show, moi j'ai préféré me reposer. Et le soir, on a mangé sagement au resto de l'Hôtel. un bon Steackhouse Burger des familles et une salade partagée à 3 qu'on a eut du mal à finir. Ca m'avait déjà fait rire ça la première fois aux Etats-Unis (y a 16 ans !), ces restos faussement guindés, lumière over-tamisée, longues napes blanches mais avec des gens qui mangent des hamburgers et boivent des sodas à la paille dessus.

jud à Hiroshima
A Los Angeles, j'ai trouvé où que ce soit, le staff particulièrement sympa et chaleureux, plein de blagues, du genre je me prends pas DU TOUT au sérieux. Partout des "how u doing today ?", habitude japonaise, je me demandais presque s'il fallait répondre ou le prendre comme les "Irrasshaimase" qu'on nous lance à l'entrée des magasins. Les "you guys"  à tout bout de champ (qui dans ma tête sonne comme "hé les mecs" alors qu'on est 3 filles).

jud à Hiroshima
Le lendemain matin, notre chauffeur et K-san la réprésentante de Kyoto à Los Angeles sont venus nous chercher pour la 1ère journée de boulot. Alors K-san c'est une sorte d'Amanda Lear japonaise americanisée. Elle devait sans doute avoir pas loin de 60 ans, mais le visage complètement refait : nez pointu à l'occidentale, pommettes exagérement remontées, un peu comme les personnages féminins censés être jolis dans les Simpsons.
Un moulin à parole et à rire inarrêtable, et alors qu'on était tous en manteaux, elle en manche courte nous lançait toute les 5 minutes "Holala, vous avez pas chaud vous? qu'est-ce qui fait chaud !" (Mouahahaha).
Elle nous a aussi fait le coup du botox je crois un matin : les petites rides au dessus de la lèvre supérieure avaient disparu comme par enchantement, et elle riait avec un air crispé tout en se tripotant au dessus de la bouche.
Mais enfin très rigolote et attachante comme femme, contrairement à tous les japonais vivant aux Etats-Unis que j'ai pu rencontrer et qui se prennent pour des parvenus. "Regardez comme je maîtrise bien l'anglais, comme je suis pas timide, comme je bois plein de Coca, regardez comme je rie plus fort que tout le monde quand quelqu'un sort une blague en anglais que j'ai comprise avant vous" "Regardez comme je jubile quand je vois un (plouc de) japonais resté au pays être gêné et faire son timide"

jud à Hiroshima
Notre voiture, petit arrêt visite de Redondo Beach

jud à Hiroshimajud à Hiroshima
jud à Hiroshima
jud à Hiroshima
jud à Hiroshima
jud à Hiroshima
jud à Hiroshima
jud à Hiroshima
jud à Hiroshima
A-san, K-san et J-san, ma collègue de la mairie d'Hatuskaichi

jud à Hiroshima

jud à Hiroshima
On a donc été faire des Sales Calls dans 4 agences de voyage / tout operators : nous devions tour à tour faire notre présentation Power Point et répondre ou poser des questions.
J'ai réalisé dès le 1er rendez-vous, que tout était à refaire pour la présentation d'Hiroshima/Miyajima, et qu'on était complètement à côté de la plaque. Déjà je lisais mon texte alors que les autres connaissaient leur truc par coeur.
Mon texte était d'un chiant pas croyable, pas du tout vendeur (j'ai juste repris le texte écrit par un mec de la Préfecture en le modifiant un peu, mais c'était complètement OUT), je voyais les gens bailler aux corneilles pendant mon intervention. Puis la représentante de Kyoto avait apporté des cadeaux pour les agents et de magnifiques brochures.
Ce qui nous a sauvé, c'est les images que j'avais préparées et qui ont fait bonne impression sur l'auditoire.

jud à Hiroshima
Des écureuils qui sont venus nous accueillir à l'entrée d'un immeuble. Les écureuils semblent être à LA, ce que sont les biches à Nara et Miyajima.

jud à Hiroshima
jud à Hiroshima
Voilà ce que j'ai principalement vu à Los Angeles : des kilomètres de route, des fast-foods et des zones commerciales, ça ressemble à un grand Plan de Campagne, les palmiers en plus.

jud à Hiroshima
Repost 0
Published by jud3030 - dans USA
commenter cet article
21 avril 2011 4 21 /04 /avril /2011 14:57

J'ai encore des tonnes de choses à poster, mais ces jours-ci pas du tout eut le temps le soir, en attendant, je vous propose de regarder les photos d'Eiji (bien meilleures que les miennes), des centaines de clichés des gens d'Hiroshima que vous connaissez déjà à travers mon blog :

 

sur son FlickR http://www.flickr.com/photos/kaikos-ag/

 

Voilà une petite sélection :

 

jud à Hiroshima
jud à Hiroshima
jud à Hiroshima
jud à Hiroshima
jud à Hiroshima
jud à Hiroshima
jud à Hiroshima
Repost 0
19 avril 2011 2 19 /04 /avril /2011 14:37
Comme les Boddickers (épisode 1, épisode 2), nous avons reçu notre réfugié franco-suisse barbu suite à la catastrophe du 11 Mars.
Rassurez-vous, il n'est pas venu nous enlever le pain de la bouche (bien au contraire, c'est lui qui était venu chargé de victuailles), il n'a pas violé nos enfants (on en a pas), n'a pas égorgé de poules, enfin il s'est bien tenu quoi.
Deux bonnes soirées, de longues discussions, des batailles de polochon.
Voilà quelques photos, pour le récit, mieux vaut lire le sien, ça sera mieux raconté puis j'avoue que j'ai une grosse flemme d'écrire en ce moment.

jud à Hiroshima
jud à Hiroshima
jud à Hiroshima
Ismaël
jud à Hiroshima
jud à Hiroshima
jud à Hiroshima
Pour le coup, c'était plus Marseille qu'Hiroshima ce soir-là, entre le fou-furieux qui pète les plombs et les poubelles étalées dans les rues...
Repost 0

Présentation

  • : Jud à Hiroshima
  • Jud à Hiroshima
  • : Ma vie quotidienne à Hiroshima depuis le 28 Juin 2007
  • Contact

C'est quoi ce blog ?

Ce blog n'est pas un site informatif sur le Japon, ce n'est pas un blog sur les mangas ni la J-Pop... C'est un roman-photo. Il s'adresse avant-tout à mes amis (la communauté Hiroshimarseille) et ma famille, c'est juste ma vie quotidienne à Hiroshima et quelques réflexions et anecdotes à propos de ce que j'observe ici mais WELCOME, ne vous gênez pas pour venir jeter un coup d'oeil ou laisser un commentaire.

Rechercher

LIENS

BLOGS / SITES HIROSHIMA


(JP) CARAT HIROSHIMA WEB MAGAZINE / BLOGS
(JP) Chapeaux SANSO (by Hide)
(EN / JP) DIRTY GENTLEMAN'S CLUB (by Susu)
(EN / JP) GET HIROSHIMA (Infos / Petites annonces)
(JP) HIROMAG (Mag / Portail / Blog)
(JP) KAIKO'S (By Eiji)
(EN) LITTLE FOREIGNER
(EN) WINDCHEATER
(JP) CHERRY

 

BLOGS JAPON


(Tokyo / FR) BAKAPULU
(Tokyo / EN) Benoa in Japan
(Japon / FR) Bulles de Japon
(FR) Clarence Boddicker's nasty diary
(Tokyo / FR) De peu pour faire un monde
(FR) DRINCK COLD
(Tokyo) FLO A TOKYO
(Tokyo - Fukuoka / FR) Fujijana
(Fukuoka / FR) Fuji la canaille

(Tokyo / FR) Issekinicho (BD/Photo)
(Tokyo / FR) Japan Through Blue Eyes
(Japon / FR) Japon : 2 ou 3 choses...
(Osaka / FR) JAPONWEIRD
(Tokyo / FR-JP) Julie Blanchin (BD)
(Tokyo / FR) KED-O-KILL
(Kyoto / FR) LA RIVIERE AUX CANARDS
(Tokyo / FR) L'écureuil volant dans l'espace
(Tokyo / FR) Le Japon
(Sapporo / FR) LE JAPON DE LA LICORNE
(FR) LE JAPON DE ROBERT PATRICK
(Japon / FR) Les autres japonais
Methodes de Japonais pour gaijins
(Nagoya / FR) Nagoya en français
(Shikoku / FR) OGI JIMA
(Tokyo / FR) PETIT QUOTIDIEN NIPPON Route 254
(Nagano / FR) Sakana
(Tokyo / FR) Sucre (BD)
(Tokyo / FR) Tokyo Blog
(Tokyo / FR) TOKYO MON AMOUR
(Tokyo / FR) Tokyo Obsession
(Kyoto / FR) Un bayashi au Japon
(Tokyo / FR) YOUR HERO DIES TODAY

BLOGS ECRITS PAR DES JAPONAIS


(Hiroshima / JP) CARAT HIROSHIMA WEB MAGAZINE
(Hiroshima /EN / JP) DIRTY GENTLEMAN'S CLUB (by Susu)
(Tokyo / JP) DUMB WITH YOU (by Yoshi)
(Japon / France / FR) France et Japon vus par une japonaise
(Hiroshima /JP) HIROMAG
(Hiroshima /JP) KAIKO'S (By Eiji)
(Nantes / Hiroshima) Rié Chocolat
(Algérie / FR) Réflexions sur le Japon
(Japon / FR) Tu m'empêches de dormir !

 

BLOGS COREE

 

Entre Tobu et Soju
Les petites coréanneries de Marie
Madame Choi
Valeuf Corée

 

DIVERS

 

Blogs expatriés (Portail) PAS POUR DES PRUNES
Delikts aka Dee JB (Music)
La Dame Noir (Music)
La revanche du site
Leslie Plée (BD)
Radio Grenouille 888 Marseille
VIRGO MUSIC (Music)
www.anaisetpedro.com (blog, bijoux, resto Marseille)
Dzzing (Alcaline / Marseille)
Disco Outcasts (Manchester)

 

 


MES AUTRES SITES


Ju-co.com, mon portfolio graphisme / webdesign
Hiroshimarseille (Mon 1er voyage au Japon, 2006)
Mon portfolio sur portfolio-graphiste.com

 

expatriation

Archives