Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
5 novembre 2010 5 05 /11 /novembre /2010 13:20

The Last Poets - Ho Chi Minh




jud à Hiroshima
jud à Hiroshima jud à Hiroshima jud à Hiroshima

Comme nous avions pris nos billets d'avion sur la Vietnam Airlines, ce qui nous obligeait à nous arrêter à l'aller et au retour à Ho Chi Minh et que l'attente y était très longue à chaque fois (environ 12h !), nous avons décidé d'en profiter pour faire un stop-over de 4 jours au retour.
Alors la Vietnam Airlines, pour des longs trajets (Ho Chi Minh - Paris 12h), je vous dis non direct !

L'intérieur de l'avion est sale et en piteux état. (A ce moment-là, surtout éviter de penser à l'état du réacteur..)
Des accessoires et du matériel cassés, la peinture écaillée, le sol recouvert de cochoneries, les toilettes crados...
Le service vraiment médiocre et lent (on vous laisse le plateau des heures avant de vous l'enlever, etc..), l'anglais des hôtesses aussi charmantes que des portes de prison limite compréhensible (et elles soupirent quand on les fait répéter) , la bouffe, bien qu'on sache un peu à quoi s'attendre dans un avion est infecte.
L'avion est équipé de télés personnelles mais qui marchent au petit bonheur la chance, le choix de film est très restreint et les films commencent à heures fixes ... Puis en venant du Japon, il fait rajouter 5h de trajet (Fukuoka - Ho Chi Min) + l'attente à l'aéroport.
J'ai l'air de faire ma chochotte et d'en rajouter un peu mais 36h de voyage avec 17h de vol dans ces conditions au milieu, non, c'est trop.

Seul avantage : droit à 30kg de bagages et le prix..., pas tellement puisqu'en s'y prenant plus à l'avance on peut avoir le même voire moins cher sur une compagnie européenne avec un trajet bien moins crevant.


Repost 0
5 novembre 2010 5 05 /11 /novembre /2010 13:10
Le seul moment où nous avons galéré un peu c'est à l'arrivée. Je n'avais pas vu le dernier mail que m'avait envoyé Edge, qui nous recevait à Ho Chi Minh, m'indiquant la compagnie de taxi à utiliser et le prix de la course jusqu'à chez lui.


N'ayant pas encore changé de monnaie locale et n'ayant presqu'aucune idée de la valeur de celle-ci, ignorant également la distance et le prix de la course jusqu'à notre destination, on s'est fait avoir comme des bleus, on a bondi dans le premier taxi qui nous a sauté dessus à l'aéroport. Celui-ci nous a demandé a peu près le double, nous assurant qu'il connaissait l'endroit où nous souhaitions aller, alors qu'il n'en savait rien du tout et que la communication était plutôt laborieuse.

Après de multiples coups de fil et des arrêts répétés pour demander notre route, on a fini par arriver, chargés comme des mules, crevés des 12h de voyage sans n'avoir quasiment dormi la veille et passé une semaine folle à Paris et par 33° avec un air aussi humide que pollué, pas trop loin de notre immeuble. Le taxi nous réclamait de l'argent supplémentaire mais on a refusé.

Donc pour ceux qui se rendraient à Ho Chi Minh, les 2 compagnies de taxi avec lesquelles il n'y a pas de souci à se faire sont VINASUN et MAILINH.

jud à Hiroshima jud à Hiroshima jud à Hiroshima
Notre chambre

jud à Hiroshima
On était censé passer les 4 jours à l'Hôtel et sans contact sur place, mais Jef, un ami de Paris nous à mis en contact avec Edge et Rebecca qui nous on proposé de nous héberger et de passer un peu de temps avec nous. Ils habitent dans ce luxueux appartement avec femme de ménage qui vient tous les matins, et à 5 min en taxi du centre ville, ce qui était du coup super agréable et vraiment gentil de leur part !

jud à Hiroshima jud à Hiroshima
La Saigon River

jud à Hiroshima
Au loin on peut apercvoir la Saigon Financial Tower, dont les travaux ont commencé il y a environ 3 ans et ne sont pas tout à fait terminés. Bien qu'étant la plus grande ville du Vietnam, Ho Chi Minh compte très peu de buildings et de tours de verre.

jud à Hiroshima jud à Hiroshima jud à Hiroshima jud à Hiroshima
La résidence était équipée d'une piscine mais nous n'avons malheureusement pas eut le temps de nous y tremper.

jud à Hiroshima
Rebecca est anglaise et travaille pour la marque de vêtements French Connection. Elle a finalement passé presque plus de temps en Asie qu'en Angleterre (Hong Kong, Vietnam, ..)

jud à Hiroshima
Edge est philippin. Il travaille maintenant pour la Yan TV, il est également DJ, l'un des premiers organisateurs de soirées electroniques aux Philippines, et sound architect pour des boutiques comme Levi's, etc.. il travaillait avant pour Fashion TV.

jud à Hiroshima jud à Hiroshima
Repost 0
5 novembre 2010 5 05 /11 /novembre /2010 13:00
Ce lieu est un buffet situé dans le District 3 et fréquenté aussi bien par des Vietnamiens que par des expats. J'avais hâte de goûter à la cuisine vietnamienne dont on m'avait fait tant de louanges et je n'ai pas été déçue. C'est vraiment des saveurs nouvelles et suprenantes, plus que lorsque l'on goûte la cuisine japonaise pour la première fois, qui suprend elle aussi mais pour d'autres raisons (textures, aliments crus, etc..)
Plan du lieu

jud à Hiroshima jud à Hiroshima jud à Hiroshima jud à Hiroshima jud à Hiroshima jud à Hiroshima
On ne sait pas toujours exactement ce que l'on mange ni comment s'y prendre mais heureusement le staff vient en général vous préparer quelques plats ou vous montrer. Le principe revient quand même souvent à rouler divers ingrédients dans la salade ou dans une feuille de riz. On mélange beaucoup fruits et légumes, et on utilise de nombreuses herbes. Certaines sauces sont particulièrement épicées. Je recommande l'espèce de crêpe jaune (Banh Xeo) aromatisée à la noix de coco et fourrée avec des légumes, des crevettes etc..

jud à Hiroshima jud à Hiroshima

Les jus de fruits exotiques sont également un délice, j'ai adoré le jus de mangue / mangue verte. On peut aussi goûter à ces jus de noix de coco servis dans la coque que l'on peut acheter n'importe où dans la rue à une marchande ambulante.
Repost 0
5 novembre 2010 5 05 /11 /novembre /2010 12:50
C'est toujours super excitant de découvrir un nouveau pays, et là ça faisait vraiment longtemps pour moi. Depuis 4 ans je n'ai fait que les aller-retour entre la France et le Japon. C'était également la 1ère fois que je visitais un pays d'Asie (Hors Japon, qui ne se considère d'ailleurs pas comme un pays d'Asie..).

Cette sensation d'être un enfant, de tout découvrir pour la 1ère fois : nouveaux paysages, nouvelle organisation de la ville, des rapports humains, nouvelle langue que l'on ne comprend pas, nouvelle écriture, nouvelle cuisine, nouveaux sons, nouvelles marques de produits dans les supermarchés, nouveaux visages.. on ne peut pas dire que l'on est vraiment "découvert" les Vietnamiens puisque nos rapports se sont limités à commerçant / client, mais on a eut une bonne dose de suprises tout de même...

C'était agréable de se retrouver dans un lieu aussi bordélique et qui semble n'avoir pas bougé depuis des décennies. Hormis le quartier des expats (avec ses bars et hôtels de luxe, ses Vuitton et Versace...) et un quartier de bagpackers, on a pas tellement l'impression d'être dans un coin à touristes.

jud à Hiroshima
jud à Hiroshima jud à Hiroshima jud à Hiroshima
La première chose que nous a expliqué Edge avant de repartir au boulot et de nous lâcher dans la nature, c'est comment traverser la route ! En effet, les rares feux de circulation ne sont quasiment pas respectés, on roule au klaxon, et cet énorme flot dense et chaotique de scooters et mobylettes ne se calme jamais ! Il faut donc se lancer au milieu et c'est aux scooters de vous contourner. Ca se complique un peu quand au milieu s'ajoutent des voitures ou des bus mais ils sont en très petit nombre. On reconnait d'ailleurs les expats ou touristes habitués qui traversent d'un air nonchalant mais assuré, sans se soucier.

L'air est particulièrement pollué, les yeux piquent, et comme vous pouvez le voir, la plupart des conducteurs de 2 roues portent d'énormes masques en tissu très épais sur le visage.
Les gens montent à 2, 3 même 4 sur les scooters, ils sont souvent chargés comme des mules (on en a vu transporter à mains nues d'enormes mirroirs ou plaques de verre ! ou des centaines de kilos de fruits et légumes) et les enfants ne portent pas de casque.


jud à Hiroshima jud à Hiroshima jud à Hiroshima jud à Hiroshima jud à Hiroshima jud à Hiroshima jud à Hiroshima jud à Hiroshima jud à Hiroshima
On a vraiment retrouvé ces petites chaises et tabourets rouges de partout. Les habitants y boivent leur café, y jouent à des jeux de société, y mangent, y lisent leur journal, bricolent je ne sais quoi... j'y ai aussi vu un vieux se curer les ongles de doigt de pieds avec un gros couteau !

jud à Hiroshima jud à Hiroshima jud à Hiroshima jud à Hiroshima jud à Hiroshima jud à Hiroshima jud à Hiroshima jud à Hiroshima jud à Hiroshima jud à Hiroshima
Repost 0
5 novembre 2010 5 05 /11 /novembre /2010 12:40


L'espèce de mélodie bizarre que l'on entend est celle du marchand de glace à vélo.


jud à Hiroshima jud à Hiroshima jud à Hiroshima jud à Hiroshima jud à Hiroshima jud à Hiroshima jud à Hiroshima jud à Hiroshima jud à Hiroshima jud à Hiroshima jud à Hiroshima
Pas de chats et de corbeaux comme au Japon, mais de magnifiques coqs en liberté dont on entend régulièrement les cocoricos, des chiens et même un gros cochon rose à taches noires qui se dandinait autour de la résidence Saigon Pearl !

jud à Hiroshima jud à Hiroshima jud à Hiroshima jud à Hiroshima
Repost 0
5 novembre 2010 5 05 /11 /novembre /2010 12:30
jud à Hiroshima jud à Hiroshima jud à Hiroshima
Le café vietnamien est réputé, et un peu partout on peut boire du ice milk coffee, mais attention à la surprise : comme la plupart des boissons que j'ai goûtées, c'est tellement sucré que s'en est infâme (en rajoutant un peu d'eau ça passe), un coup à finir à l'hôpital dès la 1ère gorgée si on est diabétique.

jud à Hiroshima jud à Hiroshima jud à Hiroshima jud à Hiroshima jud à Hiroshima jud à Hiroshima

Je n'ai pas pris de photos à l'intérieur de ce fameux marché couvert parce que c'est assez pénible de se déplacer dans les allées ultra étroites en se faisant harcelé tous les 2 pas "Miss ! Madame ! Nani ga hoshii desu ka ? What are you looking for ?!! Yasui !  yasui !" tout en se faisant tirer par le bras (écarteler). C'est certes un peu comme ça sur tous les marchés du monde, mais ça ne donne pas tellement envie de s'arrêter pour regarder les babioles à 3 cents qu'on essaie de vous vendre 5 dollars et qui sont toutes les mêmes d'un étal à l'autre.(Cedi-dit je trouve bien normal qu'on paie plus cher sachant que notre capacité de dépense journalière est égale à au moins 2 fois le salaire mensuel des gens du pays, mais parfois ça en devient ridicule tellement ils éxagèrent et ça finit par donner l'impression qu'ils n'ont que de la camelotte à refourguer)
Après même si marchander c'est rigolo, encore faut-il vraiment avoir envie d'acheter quelque chose... et des contrefaçons de Lacoste et de Ray Ban, ouai bof... Bon je dis ça, au final on a quand même ramené quelques omiyage (petits bijoux etc..) et quelques ustensiles de cuisine.
Sinon un conseil, si vous vous baladez avec un japonais et que vous avez vraiment l'intention d'acheter quelque chose, SEMEZ-LE(la) un instant, les prix sont encore bien plus gonflés pour eux que pour les touristes occidentaux, c'est en tout cas ce qu'on m'a expliqué.
Repost 0
5 novembre 2010 5 05 /11 /novembre /2010 12:20
Après nos très longues journées à errer dans les rues d'Ho Chi Minh, le soir on se laissait guider par nos hôtes. On a eut plusieurs fois l'occasion de retourner dans cette ancienne manufacture d'Opium qui s'appelle maintenant "The Refinery" et regroupe plusieurs restaurants et bars, principalement fréquentés par les expats de la ville, notamment "Vasco's". Comme on n'avait absolument pas préparé ce voyage, ça nous allait très bien, même si j'aurais aimé voir ce que donnaient des lieux un peu plus fréquentés par les locaux.
J'ai cependant la nette impression que les Vietnamiens sont loins d'être les alcooliques notoires que sont les Japonais. Pas de gens emméchés dans la rue, pas de vomi sur les trottoirs...
The Refinery - 74 Hai Ba Trung, District 1, Ho Chi Minh City, Viêt Nam

jud à Hiroshima jud à Hiroshima jud à Hiroshima jud à Hiroshima
Ce soir-là, on n'a pas mangé spécialement vietnamien mais plutôt fusion asiatique / occidental. Pour moi c'était une salade thaï aux boeuf  et wok de légumes, et pour Daiji un curry malaysien.  Même dans ce type de resto ça ne revient vraiment pas cher : boisson et repas pour 4 personnes : 25 euros !

On est ensuite allé de bars en bars pour finir dans un club fréquenté principalement par des Vietnamiens et devant lequel virevoletaient des chauves-souris grosses comme des pigeons !
Le concept est assez spécial : musique à fond, lights et lasers dans tous les sens, Dj booth énorme mais pas de dancefloor à proprement parler. Les gens sont debout autour de tables hautes et mangent d'énormes plateaux de fruits exotiques en picolant et se dandinant un peu...

jud à Hiroshima jud à Hiroshima jud à Hiroshima jud à Hiroshima jud à Hiroshima jud à Hiroshima jud à Hiroshima jud à Hiroshima jud à Hiroshima jud à Hiroshima jud à Hiroshima jud à Hiroshima jud à Hiroshima

Ce bar se transforme le week-end en club gay bien que l'homosexualité soit illégale au Vietnam. La déco de ce type de lieu dont on n'a pas l'équivalent à Hiroshima par exemple, tranche vraiment avec la pauvreté et la simplicité des rues, mais j'avais fait un peu le même constat en Turquie par exemple.
Repost 0
5 novembre 2010 5 05 /11 /novembre /2010 12:10
jud à Hiroshima jud à Hiroshima jud à Hiroshima jud à Hiroshima

Quand on s'enfile dans ses petites ruelles labyrinthiques, on se croirait dans les films de Wong Kar Wai, les ruelles deviennent de plus en plus étroites et sombres et on voit directement l'intéreur des maisons des gens, sans murs, juste de grosses télés allumées, quelques loupiottes rouges et les gens affalés sur le sol, ou en train de manger, de préparer de la nourriture pour des restos. On y a même vu un travestit en train de rouler des nems. Evidemment ç'aurait été un peu délicat de prendre des photos de ces lieux.

jud à Hiroshima jud à Hiroshima jud à Hiroshima jud à Hiroshima jud à Hiroshima jud à Hiroshima jud à Hiroshima jud à Hiroshima jud à Hiroshima jud à Hiroshima jud à Hiroshima jud à Hiroshima jud à Hiroshima jud à Hiroshima jud à Hiroshima jud à Hiroshima jud à Hiroshima jud à Hiroshima jud à Hiroshima jud à Hiroshima jud à Hiroshima jud à Hiroshima

Un temple

jud à Hiroshima jud à Hiroshima

On trouve aussi dans ce coin de nombreuses guest houses et maisons pour faire du home-stay.
Repost 0
5 novembre 2010 5 05 /11 /novembre /2010 12:00
Le quartier dans lequel se trouve le Musée des Beaux-Arts (Rues Yersin, Ky Con, Calmette..) semble assez pauvre et délabré. On y trouve principalement des quincailleries, magasins de réparation et d'articles pour 2 roues et sur une rue, des antiquaires (bijoux, montres, appareils photos et zippos de soldats americains, artisanat vietnamien).
Rien de très folichon mais c'est le Saigon un peu plus roots, sans touristes et où l'on voit les gens travailler.

jud à Hiroshima jud à Hiroshima jud à Hiroshima jud à Hiroshima jud à Hiroshima jud à Hiroshima jud à Hiroshima
Pause jus de fruits, obligatoire par cette chaleur étouffante. J'ai attendu un très looooooong moment pour accéder aux toilettes alors que j'entendais de grand ricanements et que la patronne venait régulièrement tambouriner à la porte tout en hurlant sur les adolescentes qui se trouvaient derrière. J'ai découvert, 20 min après, lorsqu'elles ont enfin daigné sortir, après m'avoir nargué une fois en ouvrant et refermant la porte à grands éclats de rires, qu'elles faisaient en fait la lessive. Oui, curieux, mais dans les toilettes de boui boui il y a toujours un pommeau de douche.. je ne sais pas si c'est fait exprès pour la lessive ?

jud à Hiroshima
Le Musée des Beaux-Arts dans lequel nous ne sommes pas rentrés.
Repost 0
5 novembre 2010 5 05 /11 /novembre /2010 11:50
jud à Hiroshima jud à Hiroshima jud à Hiroshima jud à Hiroshima
Edge nous avait conseillé d'essayer de manger dans la rue parce qu'on y mangeait très bien et pour très peu cher. On s'est donc installé à cette terrasse qui nous semblait sympathique sur l'avenue Ly Tu Trong. On a pris 2 bières Saigon (je préfère la Tiger en fait, moins fade) et un riz au boeuf et légumes, accompagné d'une sauce épicée.
25.000 dong la bière = 0,90 euros et 34.000 dong le plat = 1,25 euros... (Oui, je sais, ça fait un peu Tata Gilberte qui compte ses sous ces détails mais c'est pour vous donner un ordre d'idée)

jud à Hiroshima
C'est un peu le seul moment où l'on a eut l'impression "d'entrer en contact" ("avoir un moment de complicité" serait éxagére) avec des Vietnamiens (forcément, on parle pas la langue, pas évident), on s'est échangé regards et rires lorsque j'essayais de prendre en photo ce famélique petit chaton qu'ils nous ont déposé sur la table. C'est dire...

jud à Hiroshima jud à Hiroshima jud à Hiroshima
A partir de 18-19h, tout autour du marché de Ben Thanh, des stands de nourriture; de vêtements et autres babioles se montent un peu partout et cela devient très animé. Des terrasses sont installées et on peut manger dehors.

jud à Hiroshima jud à Hiroshima jud à Hiroshima
Un centre de massage dont nous avions gardé le prospectus mais où nous n'avons eut le temps de retourner. Il paraît qu'à partir de 22h les massages et les coiffeurs, barbiers se tranforment en "hey hey  ou boom boom massage" comme en Thaïlande ou certainement d'autres pays de l'Asie du Sud Est. ("Hey Hey" est le nom donné aux prostituées parce qu'elles interpellaient les soldats américains en leur criant "hey hey !")

jud à Hiroshima
Repost 0

Présentation

  • : Jud à Hiroshima
  • Jud à Hiroshima
  • : Ma vie quotidienne à Hiroshima depuis le 28 Juin 2007
  • Contact

C'est quoi ce blog ?

Ce blog n'est pas un site informatif sur le Japon, ce n'est pas un blog sur les mangas ni la J-Pop... C'est un roman-photo. Il s'adresse avant-tout à mes amis (la communauté Hiroshimarseille) et ma famille, c'est juste ma vie quotidienne à Hiroshima et quelques réflexions et anecdotes à propos de ce que j'observe ici mais WELCOME, ne vous gênez pas pour venir jeter un coup d'oeil ou laisser un commentaire.

Rechercher

LIENS

BLOGS / SITES HIROSHIMA


(JP) CARAT HIROSHIMA WEB MAGAZINE / BLOGS
(JP) Chapeaux SANSO (by Hide)
(EN / JP) DIRTY GENTLEMAN'S CLUB (by Susu)
(EN / JP) GET HIROSHIMA (Infos / Petites annonces)
(JP) HIROMAG (Mag / Portail / Blog)
(JP) KAIKO'S (By Eiji)
(EN) LITTLE FOREIGNER
(EN) WINDCHEATER
(JP) CHERRY

 

BLOGS JAPON


(Tokyo / FR) BAKAPULU
(Tokyo / EN) Benoa in Japan
(Japon / FR) Bulles de Japon
(FR) Clarence Boddicker's nasty diary
(Tokyo / FR) De peu pour faire un monde
(FR) DRINCK COLD
(Tokyo) FLO A TOKYO
(Tokyo - Fukuoka / FR) Fujijana
(Fukuoka / FR) Fuji la canaille

(Tokyo / FR) Issekinicho (BD/Photo)
(Tokyo / FR) Japan Through Blue Eyes
(Japon / FR) Japon : 2 ou 3 choses...
(Osaka / FR) JAPONWEIRD
(Tokyo / FR-JP) Julie Blanchin (BD)
(Tokyo / FR) KED-O-KILL
(Kyoto / FR) LA RIVIERE AUX CANARDS
(Tokyo / FR) L'écureuil volant dans l'espace
(Tokyo / FR) Le Japon
(Sapporo / FR) LE JAPON DE LA LICORNE
(FR) LE JAPON DE ROBERT PATRICK
(Japon / FR) Les autres japonais
Methodes de Japonais pour gaijins
(Nagoya / FR) Nagoya en français
(Shikoku / FR) OGI JIMA
(Tokyo / FR) PETIT QUOTIDIEN NIPPON Route 254
(Nagano / FR) Sakana
(Tokyo / FR) Sucre (BD)
(Tokyo / FR) Tokyo Blog
(Tokyo / FR) TOKYO MON AMOUR
(Tokyo / FR) Tokyo Obsession
(Kyoto / FR) Un bayashi au Japon
(Tokyo / FR) YOUR HERO DIES TODAY

BLOGS ECRITS PAR DES JAPONAIS


(Hiroshima / JP) CARAT HIROSHIMA WEB MAGAZINE
(Hiroshima /EN / JP) DIRTY GENTLEMAN'S CLUB (by Susu)
(Tokyo / JP) DUMB WITH YOU (by Yoshi)
(Japon / France / FR) France et Japon vus par une japonaise
(Hiroshima /JP) HIROMAG
(Hiroshima /JP) KAIKO'S (By Eiji)
(Nantes / Hiroshima) Rié Chocolat
(Algérie / FR) Réflexions sur le Japon
(Japon / FR) Tu m'empêches de dormir !

 

BLOGS COREE

 

Entre Tobu et Soju
Les petites coréanneries de Marie
Madame Choi
Valeuf Corée

 

DIVERS

 

Blogs expatriés (Portail) PAS POUR DES PRUNES
Delikts aka Dee JB (Music)
La Dame Noir (Music)
La revanche du site
Leslie Plée (BD)
Radio Grenouille 888 Marseille
VIRGO MUSIC (Music)
www.anaisetpedro.com (blog, bijoux, resto Marseille)
Dzzing (Alcaline / Marseille)
Disco Outcasts (Manchester)

 

 


MES AUTRES SITES


Ju-co.com, mon portfolio graphisme / webdesign
Hiroshimarseille (Mon 1er voyage au Japon, 2006)
Mon portfolio sur portfolio-graphiste.com

 

expatriation

Archives