Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
23 octobre 2011 7 23 /10 /octobre /2011 15:16
Samedi Clarence, le méchant trader, est venu faire un tour à Hiroshima. Ona passé la journée à papoter en migrant de terrasses en terrasses au bord des rivières. Et oui, Hiroshima est une ville connue pour ses nombreuses rivières qui la traversent.

jud à Hiroshima
On a d'abord été déjeûner au Cafe Beaux-Raisins où travaille Tanguy. C'est tout prêt du Parc de La Paix (2-5-18 Ootemachi), le long de la rivière Motoyasu 元安川. Le cadre est vraiment sympa, avec cette grande ouverture sur l'extérieur et ces plantes, cet intérieur très lumineux.

jud à Hiroshima
Les produits sont entièrement importés de France. On avait pris le plat du jour : rôti froid, tarte aux légumes, salade de béterave rouge, salade à base de poivrons, tomate séchée, cornichon, moutarde au lie de vin

jud à Hiroshima
salade, gratin de pommes de terre, baguette. Le tout pour 1500 yens et c'était délicieux.

jud à Hiroshima
J'y avais déjà été la semaine précédente et j'avais pris la brochette de boeuf avec tarte aux légumes, riz, soupe de champignon + perrier + dessert (au même prix : 1500 yens, soit un peu moins de 15 euros au cours actuel de l'euro qui n'est vraiment pas très avantageux en ce moment, quand je suis arrivée il y a 4 ans, 1500 yens équivalait à environ 8,50 €)

jud à Hiroshima
Tarte aux pommes et patate douce

jud à Hiroshima
A l'étage il y a un petit salon pour prendre les cours de français par exemple

jud à Hiroshima
On a pris le café sur la petite terrasse devant. Ce jour-là, il faisait très chaud et lourd (je suis arrivée en sueur !) même si on s'est pris quelques averses.

jud à Hiroshima
jud à Hiroshima
Ensuite on a traversé la ville en direction d'une autre rive. Un fleuriste assez impressionnant dans le quartier de Ginzan-machi.

jud à Hiroshima
Et s'est assis à la terrasse de la pâtisserie  Musim Panem, au bord de la rivière Kyôbashi 京橋川. Clarence était déjà au Mojito, pour moi un café au lait et une tarte au chocolat. (1-16 Ginzan-machi).

jud à Hiroshima
Après une bière en terrasse de New York New York, on a rejoint Shiho qui nous a emmené dans un Yakitori.

jud à Hiroshima
Le patron, bien rigolo, nous a impressionné avec tout le vocabulaire culinaire français, italien, anglais qu'il connaissait.

jud à Hiroshima
Des ginnan, graines de Gingko.

jud à Hiroshima
Avec Shiho et Clarence

jud à Hiroshima
Puis on a terminé à Koba, où Bom déguisé en C-3PO nous a servi un Kin Tonic, son nouveau cocktail à base de Zubrowska, Canelle, Tonic.

jud à Hiroshima
jud à Hiroshima
jud à Hiroshima
Repost 0
8 octobre 2011 6 08 /10 /octobre /2011 19:25
Ce matin, je suis allée participer à une cérémonie du thé donnée au Jardin Shukkeien. C'est Tanguy, un autre français qui vit à Hiroshima depuis environ 1 an avec sa femme japonaise, qui m'avait invitée. Il travaille depuis quelques temps au café Beaux Raisins (pas en tant que serveur, mais je ne sais pas exactement quel est l'intitulé de son poste) qui est aussi une association Franco-Japonaise. Du coup, c'était gratuit pour les français. (Le prix normal était de 3000 yens, environ 30 euros, mais ce type de cérémonie peut coûter beaucoup plus cher).
Je vous conseille de jeter un coup d'oeil à la page wiki (par exemple) de la Cérémonie du Thé pour mieux comprendre le déroulement. Je pensais qu'on nous expliquait sur place mais pas du tout, donc heureusement que Tanguy (qui lui s'était renseigné) m'expliquait au fur et à mesure..

jud à Hiroshima
Les carpes Koi

jud à Hiroshima
La cérémonie avait lieu dans une maison de thé du jardin. On s'assoit en "seiza" (oui oui, la position qui fait bien mal aux jambes et donne des fourmies) sur les tatami. La pièce n'a que 3 murs, donc on a une superbe vue sur le jardin. La cérémonie se fait avec un nombre d'invité particulier. Le thème de cette cérémonie était le Chrysanthème. Ca a duré à peu près 1 h.

jud à Hiroshima
Avant a peu près n'importe quel geste, on doit se courber avec les mains au sol. Quand on reçoit le bol de thé, avant d'observer un objet, etc.. avant de commencer à boire son thé on doit aussi se courber face à l'invité suivant.

jud à Hiroshima
Il faut venir soit en kimono soit en costume (j'étais pas du tout au courant.. heureusement que je suis pas venue en jean et en baskets.. je portais une robe assez classique, donc je pense que ça allait...)

jud à Hiroshima
Préparation du thé

jud à Hiroshima
Une friandise et des grains de sucre spécial (dont j'ai oublié le nom)

jud à Hiroshima
jud à Hiroshima
Chaque bol est différent. (Au Japon, contrairement  à chez nous, le raffinement c'est d'avoir de la vaisselle complètement dépareillée, ce qui me plaît bien comme concept). Les bols étaient signés par les artisants ou artistes.. Il y a eut 2 services de thé. Il paraît que les bols sont choisis selon la personnalité de l'invité. Moi j'ai eut 2 bols de type très naturel, couleurs organiques, sans déco et Tanguy, les 2 fois des bols avec plein de fleurs et de dorures... que doit-on en conclure ???

jud à Hiroshima
Avant de boire, on doit faire tourner son bol de 2 tours (c'est le même principe que lorsque l'on passe sous un portique Shinto, on ne marche pas au milieu parce que c'est le passage des Dieux) et on doit essuyer le bord où l'on a bu une fois qu'on a terminé de boire.

jud à Hiroshima
jud à Hiroshima
On fait aussi passer les ustensiles, les bols, des assiettes pour les admirer. Avant de les prendre et près les avoir reposé on doit se courber.

jud à Hiroshima
jud à Hiroshima
jud à Hiroshima
jud à Hiroshima
jud à Hiroshima
jud à Hiroshima
jud à Hiroshima
jud à Hiroshima
jud à Hiroshima
jud à Hiroshima
jud à Hiroshima
Je trouvais son Obi vraiment joli avec les feuilles d'érable. La maîtresse de cérémonie faisait la conversation avec les invités. A un moment, ils parlaient du temps puis elle se retourne vers moi et me fait "je sais que ça vous fait marrer les étrangers parce que nous les japonais on parle tout le temps de la pluie et du beau temps. Pour démarrer une conversation, pour se saluer. Parce que les saisons c'est très important pour nous bla bla" ... O_o Heu.. non mais ça va j'ai rien dit moi, allez y continuez.. J'ai eut comme une impression de déjà-vu parce que dans mes leçons de japonais à Kumon, y avait un texte qui parlait du fait que les américains se foutaient de la gueule des japonais parce qu'ils parlaient trop souvent du temps et du climat, et après y avait tout un paragraphe sur l'importance des saisons pour les Japonais.

jud à Hiroshima
Tanguy

jud à Hiroshima
Après la cérémonie, une invitée qui parlait de son kimono. Il y a avait une fille aussi qui parlait en donnant l'impression de pleurer (c'est assez fréquent au Japon), en s'excusant éternellement, presque de respirer, avec toutes les manières ad equat et tout. Et à voix basse je fais à Tanguy "c'est vraiment une nadeshiko" (la femme idéale japonaise) et je ne pensais pas qu'elle allait m'entendre, surtout que je parlais en français. Elle m'a directement répondu "mais nooon ! pas du tout !!!"

jud à Hiroshima
l'eau pour se purifier les mains et la bouche avant d'entrer dans la maison de thé

jud à Hiroshima
jud à Hiroshima
la maison de thé vue d'extérieur

jud à Hiroshima
jud à Hiroshima
Ce jardin est vraiment magnifique, relaxant. C'est dommage, j'ai l'impression que peu de touristes vont le visiter lorsqu'ils passent à Hiroshima.

jud à Hiroshima
jud à Hiroshima
jud à Hiroshima
jud à Hiroshima
jud à Hiroshima
jud à Hiroshima
jud à Hiroshima
Ces carpes sont énormes et affamées. Elles ouvrent tellement la bouche dans l'attente d'apat (qui sont vendus juste à côté du pont) qu'on voit presque jusque dans leur estomac. Je suis sûre que certaines pèsent plusieurs kilos.

jud à Hiroshima
jud à Hiroshima
jud à Hiroshima
jud à Hiroshima
jud à Hiroshima
jud à Hiroshima
jud à Hiroshima
jud à Hiroshima
jud à Hiroshima
jud à Hiroshima
jud à Hiroshima
jud à Hiroshima
Repost 0
5 août 2011 5 05 /08 /août /2011 18:40
Aujourd'hui pour le boulot, on a été visiter l'Aquarium de Miyajima qui vient de réouvrir après de longs travaux de rénovation.

jud à Hiroshima
jud à Hiroshima
jud à Hiroshima
jud à Hiroshima
C'est toujours un régal d'aller visiter des aquariums au Japon. Déjà les Japonais sont des FANS d'aquarium. C'est une vraie passion. Je crois que je n'avais jamais mis les pieds dans un aquarium en France, mais je me suis largement rattrapée depuis que je vis ici. Comme l'aquarium vient de réouvrir, il était bondé dès le matin, bien qu'on soit en semaine. Mais quand on est sorti vers midi, il y avait une queue d'une centaine de mètres devant l'entrée.
Mais c'est surtout un régal d'entendre leurs réactions. Là où nous, dirions, "whaaa il est beau celui-là !" eux n'arrêtent pas de crier des "OOuuuuwaa ! comme il a l'air bon celui-là !" "haaaa, ça me donne faim !!" "Mmmmh ! il me fait envie celui-là !".
Alors là devant ce bassin de crabes géants, y avait un papy et son petit fils en folie. Limite à se rouler parterre la bave aux lèvres. Le crabe est un plat plutôt luxueux et vraiment apprécié au Japon.
Quand on est arrivé devant l'aquarium de Tachiuo (poissons sabres), j'allais dire "Whaaa ! ils sont beaux ces poissons !!" mais ma collègue m'a devancé et demandé "ils ont l'air bon, hein, t'en as déjà mangé ?" O_o
J'en ai déjà mangé et en effet c'est un poisson délicieux mais là, à cet instant, je ne le voyais pas vraiment comme un plat...

jud à Hiroshima
jud à Hiroshima
jud à Hiroshima
jud à Hiroshima
jud à Hiroshima
jud à Hiroshima
jud à Hiroshima
Les huîtres de Miyajima, la spécialité locale. Elles sont réputées dans tout le Japon, comme les meilleurs du pays. Hiroshima est d'ailleurs le principal fournisseur national. En fait elles mangent un plancton de luxe : les nutriments qui s'écoulent de la forêt vierge primitive de Miyajima et les courants marin de la Mer Intérieure de Seto sont super favorables à leur croissance. J'ai bien rigolé sur le panneau explicatif : forcément, elles étaient représentées en petits personnages kawaii et jouflus, et dans les bulles, elles parlaient en dialecte d'Hiroshima, qui quand poussé à l'extrême fait  vraiment pâtois de campagne.

jud à Hiroshima
jud à Hiroshima
Alors celui-là, je suis sûre qu'il a joué dans Star Warz

jud à Hiroshima
le temple Daiganji, un temple dédié à Benzaiten (ou Sarasvati), déesse du savoir, de l'art et de la beauté, de l'éloquence, de la musique, de la littérature, des arts et des sciences, de la vertu et de la sagesse, de la prospérité et de la longévité.

jud à Hiroshima
jud à Hiroshima
jud à Hiroshima
Et à midi, on a été mangé à Mametanuki, le plat local : Anago Meshi. Du congre pêché dans la mer de Seto, badigeonné de sauce à base de sauce soja sur un lit de riz cuit à la vapeur. Le plat était acompagné de Soupe miso rouge aux clams, de tsukemono et de salade d'haricots. C'est un délice, le gras du poisson et la sauce coulent dans le riz, c'est moëlleux, mmmmhh

jud à Hiroshima
Repost 0
10 juin 2011 5 10 /06 /juin /2011 12:00
カラスが、盗んだマックをくわえて、木にとまって酔ってた。。。

jud à Hiroshima
jud à Hiroshima
jud à Hiroshima
Scène matinale habituelle... De bonne heure le matin, ce sont eux qui règnent sur la ville.
Repost 0
23 août 2010 1 23 /08 /août /2010 07:21
Il y a quelques temps, un soir alors qu'on cherchait un endroit qui change pour aller manger, des amis m'amènent dans un quartier dans lequel je n'avais jamais mis les pieds. Bien qu'en plein centre, l'ambiance du quartier était assez étrange et radicalement différente de celles des quartiers à l'entour, quelques rues avant ce quartier, de nombreux rabatteurs qui attendent debout au milieu de la rue, peu de commerces, à part des magasins de robe d'hôtesses, encore ouverts à minuit passée,  des rues assez désertes, quelques prostituées sur les parkings, des gueules de yakuzas... on passe alors devant une maison encerclée de caméras et un ami m'explique que c'est la maison du clan O****o (j'ai préféré ne pas écrire le nom) dont son grand-père (je l'ai appris un peu plus tard) fait partie O_o'


jud à Hiroshima
jud à Hiroshima
la déco change un peu de celle des lieux où l'on va habituellement....

jud à Hiroshima
jud à Hiroshima jud à Hiroshima
des petits crabes frits (avec la carapace et les pattes qu'on mange aussi), un délice

jud à Hiroshima

De retour à la maison, je raconte cette histoire de quartier et de cette fameuse "maison", et Daiji m'explique qu'il la connait bien : étant plus jeune, alors qu'il faisait un petit job d'été dans une pizzeria, il était le seul employé à oser aller y faire des livraisons et recevait de très gros pourboires (petit rappel : les pourboires n'existent habituellement pas au Japon). Il s'est alors lancé dans une discussion passionnante et sans fin sur l'époque où les yakuzas avaient encore vraiment la main sur la ville. (Je ne pourrai malheureusement pas tout raconter ici). Comment ils se débarassaient des personnes gênantes (en leur plaquant une poêle chinoise brûlante sur le torse, en les moulant dans du plâtre avant de les jeter à la mer, etc... ces faits ont été relatés dans les journaux), comment ils semaient la terreur dans le quartier de Nagarekawa (quartier des bars et des restos et anciennement des prostituées) en courant sur les toits des taxis qui font la file dans l'avenue, un sabre à la main, ...

Et c'est comme ça qu'on a fini par regarder ce fameux film de Kinji Fukasaku qui a fait la réputation d'Hiroshima et de son dialect : Combat sans code d'honneur 仁義なき戦い (Jingi naki tatakai) - 1973.
Ce célèbre film, suivit de 5 autres épisodes, est basée sur l'histoire vraie des guerres de clans de yakuzas qui ont sévit à Hiroshima et Kure à partir de la période chaotique d'après-guerre.
Le film est tiré d'un roman de Koichi Iiboshi, lui-même tiré des notes écrites en prison par Kozo Mino, chef du clan Mino de Kure (personnage d'Hirono). Ce dernier s'était d'abord opposé à l'adaptation de son histoire au cinéma avant de finir par céder.

Par peur des réactions des personnages réels et des autres personnes impliquées (à l'époque où le film est sorti, les faits étaient assez récents), la Toei, qui produisait ce film a décidé de modifier les noms, les lieux, et de brouiller un peu les pistes (par exemple l'histoire du personnage qui se coupe toute la main depuis le poignet au lieu d'une phalange pensant qu'un doigt serait trop peu pour se faire pardonner, est bien réelle mais elle a eut lieu dans un autre clan), malgré tout, les interessés se sont reconnus et certains se sont plaint des déformations que l'on avait fait subir à leur personnage, d'être présentés comme un traitre ou quelqu'un de trop faible, ou même de ne pas apparaître dans le film ! (les 3 derniers épisodes de la série ne sont que des fictions)

Les personnages étant très nombreux et les dialogues longs et omniprésents, j'avoue que j'ai eut un peu de mal à suivre (malgré les sous-titres en anglais, sans lesquels je n'aurais strictement rien pigé) mais j'ai cependant été frappée par l'originalité et la modernité des mouvements de caméra (le film utilisait alors de toutes nouvelles techniques) qui ont, paraît-il, fortement inspiré Quentin Tarantino entre autres. On retrouve d'ailleurs l'un des acteurs de ce film, Sonny Chiba, dans Kill Bill.

Au Japon, les références à ce film sont très fréquentes, notamment à sa musique (que vous avez sûrement déjà entendu) qui est utilisée à tout bout de champs à la télé, dès qu'il est question de yakuza, de violence, d'armes, quand un personnage est en colère, pour annoncer quelque chose d'angoissant, etc.. Le titre est également souvent utilisé dans la presse, et certaines répliques sont devenues cultes.

Repost 0
3 juillet 2010 6 03 /07 /juillet /2010 13:59
Bobby nous a recemment dégoté un  nouveau petit bar / resto tenu par un de ses anciens-potes-de-lycée-du-même âge ("dôkyusei", ça va plus vite à dire en japonais).
On peut y manger du fromage qui pue vraiment (trop), des chips ultra-pimentées, du cheval en BBQ ou cru en sashimi (en sashimi c'est pas mauvais, on pourrait facilement confondre avec du poisson, par contre cuit j'ai trouvé ça affreusement dégueulasse, impossible à mastiquer jusqu'au bout), mais on peut dégalement y déguster du vin pas trop mauvais, mais l'intérêt réside surtout en cette petite ruelle qui sert de terrasse, et qui permet aussi de discuter avec les clients du bar de la grand-mère d'à côté, de regarder un peu les gens passer dans la rue, et d'être un peu dehors parce que parfois ça manque l'été.
jud à Hiroshima
jud à Hiroshima
Miwa et Junn ont trouvé que cette petite terrasse en ruelle faisait penser à la Thaïlande ou à Taïwan (qu'elles ont déjà visité).
jud à Hiroshima
La fameuse mamie d'à côté, avec (non vous ne rêvez pas) des cheveux roses fluos sur lesquels tout le monde lui fait  des commentaires. Apparemment, elle a aussi eut une période "rouge flamboyant" (on a vu des photos sur les murs de son comptoir)
jud à Hiroshima
Et les fameux shashimi de cheval servis avec du gingembre rapé et de la sauce soja.
Repost 0
30 mai 2010 7 30 /05 /mai /2010 15:31
jud à Hiroshima jud à Hiroshima
Non, non, vous ne rêvez pas, c'est bien notre célèbre clochard 広島太郎 Tarô d'Hiroshima qui est affiché dans toute la ville sur des 4x3. C'est une affiche pour une expo qui a lieu au Musée d'Art Contemporain.
Si vous tapez son nom en japonais dans Google, vous verrez qu'on trouve de nombreuses photos de lui, des articles de blog qui lui sont consacrés et il est même mentionné dans la page Wikipédia d'Hiroshima.
J'ai juste un peu survolé, mais la légende urbaine dit qu'il vient en réalité d'un très riche famille et qu'il a lui même choisi ce mode de vie.
Lorsqu'il ne balade pas ses chats, ou ne parle pas à ses peluches Doraemon ou Ampaman, il passe son temps à écrire de grosses pancartes sur lesquelles il note les sommes d'argent qu'il a reçu de Fuji TV ou Hiroshima TV pour 5 min de passage à la télé... et parfois les sommes qu'il aimerait recevoir (en 兆円 ce qui fait des millions ou des milliards de yens..)
Je ne sais pas si ni comment il a été rémunéré pour cette photo....
Pour voir les autres photos dans Google : cliquez ici
Repost 0
5 janvier 2010 2 05 /01 /janvier /2010 09:47
On a quand même été s'aérer un peu au milieu de toutes ces fêtes. J'ai accompagné Ralph, Flo et Ryan à Miyajima, et suis monté pour la 1ère fois au sommet du Mont Misen.
On a fait la 1ère partie en téléphérique, puis on a grimpé le reste à pied, même en ne faisant que la dernière partie, c'est bien crevant (j'ai redécouvert le plaisir des courbatures aux mollets les jours suivant..)

jud à Hiroshima jud à Hiroshima jud à Hiroshima jud à Hiroshima jud à Hiroshima jud à Hiroshima
D'en haut, on a une vue à 380° sur toutes les îles qui entourent Miyajima.

jud à Hiroshima
Ambiance planète des singes, ça court et jacasse dans tous les sens, ça s'épouille...

jud à Hiroshima jud à Hiroshima jud à Hiroshima
Il faisait tellement froid que je n'ai pas eut le courage de prendre des photos sur le chemin et au sommet, mais de partout il y a de curieux petits monticules de cailloux (comme dans Blair Witch Project, bonjour les références..), je n'avais jamais vu ça auparavant au Japon. Avec la brume, le froid, les cris des singes et des corbeaux, le côté sacré de l'Ile, ça crée une drôle d'atmosphère (sans doute l'influence du film de sorcière encore..) je me suis demandé si c'était les hommes ou les singes qui montaient ces petits tas... on doit pouvoir trouver des renseignements quelque part (par contre on cherche chacun de son côté, excusez-moi, vous connaissez Google, Wikipédia..)
Repost 0
15 octobre 2009 4 15 /10 /octobre /2009 14:19
jud à HiroshimaOn avait pas les moyens de faire venir l'indien et le moustachu à casquette... oui, bon, elle était facile ok

jud à Hiroshima jud à Hiroshima jud à Hiroshima jud à Hiroshima jud à Hiroshima jud à Hiroshima jud à Hiroshima jud à Hiroshima jud à Hiroshima jud à Hiroshima jud à HiroshimaEt de Un

jud à HiroshimaEt de Deux !

jud à HiroshimaEt de Trois !

jud à Hiroshima jud à Hiroshima jud à HiroshimaEt....

jud à Hiroshima jud à HiroshimaEt de Quatre  ! Bobby, spécialiste en poissons-enfants, non là ce coup-ci ça allait

jud à Hiroshima jud à Hiroshima jud à HiroshimaA la pêche aux Tsubu, parce qu'on avait plus d'apats

jud à Hiroshima jud à Hiroshima jud à HiroshimaDans la voiture, sur le bateau pour le retour en terre ferme

jud à HiroshimaEt pour une fois, ben on les a même manger ! Grillés, en sashimi, bouillis
Repost 0
29 septembre 2009 2 29 /09 /septembre /2009 06:48
Voilà un temps typique de début d'Automne : ciel bleu pétant et température supportable, encore un peu chaude mais beaucoup moins humide et lourde, et accompagnée d'une légère brise.. bref voilà pour la section météo..

Nous avons donc profité de cette journée, avec Scarlett qui, en voyage au Japon, est venu me rendre visite 2 jours à Hiroshima, pour se ballader dans Peace Park et (re-)visiter le Musée de la Paix, qu'on appelle plus souvent Musée de la Bombe.

Je ne l'avais visité qu'une fois, en 2006 lors de ma 1ère venue au Japon, et n'ai finalement pas regretté de le revoir une 2e fois, en lisant cette fois-ci vraiment la totalité des infos.
L'angle de vue est vraiment intéressant, puisqu'en effet (comme l'avaient remarqué des amis en visite récemment), le Musée ne vise absolument pas à poser le Japon en victime totalement innocente : Avant d'en arriver au jour J, le rôle et la politique menée par le Japon sur le plan international depuis le siècle précédent sont bien expliqués : passé colonial, massacre de Nankin entre autre...
Ce musée tente donc surtout, à travers cet exemple, d'expliquer les risques et les méfaits de la possession d'armes nucléaires, et biensûr de conserver la mémoire de cet évènement, avec un message résolument positif de paix, plutôt que de simplement dénoncer un acte et de pousser le peuple japonais à s'en servir pour s'appitoyer éternellement sur son sort  avec rancune et haine des coupables et les  visiteurs de le percevoir ainsi.

jud à Hiroshima jud à Hiroshima jud à Hiroshima jud à Hiroshima jud à HiroshimaBien que Peace Park soit situé au coeur de cette ville très dense, on aperçoit depuis ce pont comme une "ouverture" sur les montagnes et la nature...

jud à Hiroshima jud à HiroshimaUn petit tour en barque aux abords du parc, depuis le Dôme de la Bombe.

jud à Hiroshima jud à HiroshimaScarlett avec sa cellule.

jud à Hiroshima jud à HiroshimaUn poisson qui a fait un bon dans la barque, ça surprend..

jud à Hiroshima jud à Hiroshima jud à Hiroshima jud à Hiroshima
Repost 0

Présentation

  • : Jud à Hiroshima
  • Jud à Hiroshima
  • : Ma vie quotidienne à Hiroshima depuis le 28 Juin 2007
  • Contact

C'est quoi ce blog ?

Ce blog n'est pas un site informatif sur le Japon, ce n'est pas un blog sur les mangas ni la J-Pop... C'est un roman-photo. Il s'adresse avant-tout à mes amis (la communauté Hiroshimarseille) et ma famille, c'est juste ma vie quotidienne à Hiroshima et quelques réflexions et anecdotes à propos de ce que j'observe ici mais WELCOME, ne vous gênez pas pour venir jeter un coup d'oeil ou laisser un commentaire.

Rechercher

LIENS

BLOGS / SITES HIROSHIMA


(JP) CARAT HIROSHIMA WEB MAGAZINE / BLOGS
(JP) Chapeaux SANSO (by Hide)
(EN / JP) DIRTY GENTLEMAN'S CLUB (by Susu)
(EN / JP) GET HIROSHIMA (Infos / Petites annonces)
(JP) HIROMAG (Mag / Portail / Blog)
(JP) KAIKO'S (By Eiji)
(EN) LITTLE FOREIGNER
(EN) WINDCHEATER
(JP) CHERRY

 

BLOGS JAPON


(Tokyo / FR) BAKAPULU
(Tokyo / EN) Benoa in Japan
(Japon / FR) Bulles de Japon
(FR) Clarence Boddicker's nasty diary
(Tokyo / FR) De peu pour faire un monde
(FR) DRINCK COLD
(Tokyo) FLO A TOKYO
(Tokyo - Fukuoka / FR) Fujijana
(Fukuoka / FR) Fuji la canaille

(Tokyo / FR) Issekinicho (BD/Photo)
(Tokyo / FR) Japan Through Blue Eyes
(Japon / FR) Japon : 2 ou 3 choses...
(Osaka / FR) JAPONWEIRD
(Tokyo / FR-JP) Julie Blanchin (BD)
(Tokyo / FR) KED-O-KILL
(Kyoto / FR) LA RIVIERE AUX CANARDS
(Tokyo / FR) L'écureuil volant dans l'espace
(Tokyo / FR) Le Japon
(Sapporo / FR) LE JAPON DE LA LICORNE
(FR) LE JAPON DE ROBERT PATRICK
(Japon / FR) Les autres japonais
Methodes de Japonais pour gaijins
(Nagoya / FR) Nagoya en français
(Shikoku / FR) OGI JIMA
(Tokyo / FR) PETIT QUOTIDIEN NIPPON Route 254
(Nagano / FR) Sakana
(Tokyo / FR) Sucre (BD)
(Tokyo / FR) Tokyo Blog
(Tokyo / FR) TOKYO MON AMOUR
(Tokyo / FR) Tokyo Obsession
(Kyoto / FR) Un bayashi au Japon
(Tokyo / FR) YOUR HERO DIES TODAY

BLOGS ECRITS PAR DES JAPONAIS


(Hiroshima / JP) CARAT HIROSHIMA WEB MAGAZINE
(Hiroshima /EN / JP) DIRTY GENTLEMAN'S CLUB (by Susu)
(Tokyo / JP) DUMB WITH YOU (by Yoshi)
(Japon / France / FR) France et Japon vus par une japonaise
(Hiroshima /JP) HIROMAG
(Hiroshima /JP) KAIKO'S (By Eiji)
(Nantes / Hiroshima) Rié Chocolat
(Algérie / FR) Réflexions sur le Japon
(Japon / FR) Tu m'empêches de dormir !

 

BLOGS COREE

 

Entre Tobu et Soju
Les petites coréanneries de Marie
Madame Choi
Valeuf Corée

 

DIVERS

 

Blogs expatriés (Portail) PAS POUR DES PRUNES
Delikts aka Dee JB (Music)
La Dame Noir (Music)
La revanche du site
Leslie Plée (BD)
Radio Grenouille 888 Marseille
VIRGO MUSIC (Music)
www.anaisetpedro.com (blog, bijoux, resto Marseille)
Dzzing (Alcaline / Marseille)
Disco Outcasts (Manchester)

 

 


MES AUTRES SITES


Ju-co.com, mon portfolio graphisme / webdesign
Hiroshimarseille (Mon 1er voyage au Japon, 2006)
Mon portfolio sur portfolio-graphiste.com

 

expatriation

Archives