Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
14 janvier 2011 5 14 /01 /janvier /2011 12:55

 

Repost 0
Published by jud3030 - dans Télévision
commenter cet article
12 janvier 2011 3 12 /01 /janvier /2011 15:56
jud à Hiroshima
jud à Hiroshima
jud à Hiroshima
jud à Hiroshima
jud à Hiroshima
jud à Hiroshima
jud à Hiroshima
jud à Hiroshima
C'est beau toutes ces petites boîtes de bijoux (o-sechi), mais honnêtement, je ne trouve pas que ce soit ce qui a de plus facile à manger en cuisine japonaise...

jud à Hiroshima
On a eut droit au spectacle de danse Hip-Hop de Neiro (moi aussi à son âge, j'en ai fait subir des spectacles de danse, magie avec la boîte Garcimore, chant, poésie, expo de dessin..). A 8 ans seulement, et en plus de l'école, elle fait déjà 3 activités par semaine : anglais (depuis l'âge de 3 ans), piano et danse Hip-Hop.

jud à Hiroshima
Cette année, c'était un peu moins mouvementé que l'année dernière (pas de potes en forme comme une équipe de rugbymen à la 3ème mi-temps qui débarquent) du fait de la présence de la petite Mayuri, qui a peine plus d'1 mois.

jud à Hiroshima
Repost 0
Published by jud3030 - dans A la maison
commenter cet article
12 janvier 2011 3 12 /01 /janvier /2011 15:23
jud à Hiroshima

Le 31 à midi, comme le veut la tradition (et mon beau-père qui nous a appelé exprès le matin pour s'assurer qu'on ne manquerait pas de le faire), nous avons mangé les 年越し蕎麦 (toshikoshi soba), plat censé nous faire traverser l'année suivante dans la prospérité, la santé et le bonheur. Si c'est pas le cas, je n'oublierai pas de passer un coup de fil à mon beau-père... J'ai demandé à Daiji si son père était croyant à ce point, il m'a répondu que non, ça n'avait rien à voir, mais qu'il respectait les traditions, point. Au final c'est un peu comme notre agneau pascal...
D'ailleurs, je n'ai pas regretté parce qu'elles étaient délicieuses : au boeuf, poireau et tempura de crevette qui reste croustillant même en baignant dans la soupe.

jud à Hiroshima
Et le soir, nous sommes allés à Edge.

jud à Hiroshima
Comme 2011, c'est l'année du lapin, on s'est paré de ces magnifiques oreilles de Roger Rabbit. Je sais pas pourquoi, mais après l'année du Tigre, Lapin ça fait un peu choupinet, m'enfin on va pas s'amuser à refaire l'horoscope chinois non plus...

jud à Hiroshima
Miwa

jud à Hiroshima
Sakuma, notre fournisseur d'oreilles de lapin et Manabu.

jud à Hiroshima
jud à Hiroshima
Shin-chan

jud à Hiroshima
jud à Hiroshima
Mari

jud à Hiroshima
Haut les mains, peau de lapin, Damio en maillot-de-bain !

jud à Hiroshima
Alex, à qui ces oreilles vont à merveille

jud à Hiroshima
Junn-chan

jud à Hiroshima
Une inconnue qui s'est trompée d'année dans l'horoscope, la vache c'était y a 2 ans...

jud à Hiroshima
Susu

jud à Hiroshima
Mito (ça me démange toujours d'écrire Mytho)

jud à Hiroshima
jud à Hiroshima
jud à Hiroshima
Akira

jud à Hiroshima
Eiji & Naoki

jud à Hiroshima
Et alors lui, c'est le top du top du lapin, le Roi des Lapins, en fait ça fait des années qu'il déballe ce déguisement pour n'importe quelle occasion. Je pourrais même organiser un jeu "retrouvez Charlie" sur mon blog, parce qu'il ne passe tellement pas inaperçu que je l'ai déjà pris un paquet de fois en photo, même sans le vouloir.

jud à Hiroshima
Je suppose qu'il devait attendre cette année avec impatience après toutes ces années de répétition, je le soupçonne aussi de lire des mangas pas très catholiques seul chez lui, ou d'avoir des partiques sexuelles un peu particulières devant des documentaires animaliers...

jud à Hiroshima
jud à Hiroshima

Cette année, je n'ai pas suivi toute la troupe au Temple parce que j'étais un peu trop fatiguée.

Repost 0
12 janvier 2011 3 12 /01 /janvier /2011 14:55
Ca en fait, c'était début décembre. J'ai reçu un mail d'Elizabeth, une copine américaine, rencontrée 2 années de suite à Barcelone où elle a vécu pendant 9 ans, et où elle nous a fait découvrir ses supers coins sercets pour manger. Elle m'expliquait qu'elle terminait son tour du monde en solitaire et allait sûrement venir faire un petit tour à Hiroshima. Quand je pense qu'on avait parlé de ça y'a 4 ans !!

jud à Hiroshima

Pas eut besoin d'aller la chercher à la gare, ni de lui donner un rdv dans un lieu facile, elle s'est débrouillée comme une grande avec mon adresse et m'a rejoint chez moi à midi. Je l'ai emmené dans un Okonomiyaki. Mori, celui qui arrivait en tête du ranking sur www.hiromag.com, un portail de blog auquel je participe. C'est tout petit, remplit de mangas et de vieilles affiches et autographes des Carps (l'équipe de baseball locale, d'ailleurs vu le nombre de lieux où l'on peut voir leurs signatures, je me dis qu'ils doivent passer leur temps à béqueter..), on mange sur le teppan, à la spatule (j'ai oublié le nom) et c'est très bon. La patronne est très accueillante. (Ca se trouve sur Jizo-Dori, à côté du 7eleven)

jud à Hiroshima
jud à Hiroshima

Le soir avec Bobby, Daiji et Susu, on a été mangé quelques sushis.

jud à Hiroshima
jud à Hiroshima
jud à Hiroshima
jud à Hiroshima
jud à Hiroshima
jud à Hiroshima
Et un peu plus tard, on a fini à Blackout, notre karaoké attitré. Autant dire que le lendemain la randonnée à Miyajima et la visite du musée de la bombe ont été repoussées à plus tard.

jud à Hiroshima

Le lendemain soir, on s'est fait une soirée entre filles à Shaburan, un resto de Shabu-shabu que je vous recommande. (pour localiser, c'est là). C'était l'instant "confidences intenses entre filles de 3 continents", très sympa comme soirée.

jud à Hiroshima

Puis un verre à Choi-Choi...

jud à Hiroshima

Puis de fil en aiguille, on s'est retrouvées à Edge, à la soirée de Yuki et Akira.

jud à Hiroshima
jud à Hiroshima
jud à Hiroshima
jud à Hiroshima
jud à Hiroshima
jud à Hiroshima

Et pis finalement, on a laissé tombé les projets de visite en tout genre, parce qu'elle en avait suffisamment fait pendant 1 an et que de toute façon, elle reviendra c'est sûr. Ca a été 3 jours de grosse rigolade !
Repost 0
12 janvier 2011 3 12 /01 /janvier /2011 14:10
jud à Hiroshima

Je sais pas ce qui m'a pris cette année, si c'est pour prendre la revanche sur le KFC ou parce qu'une copine installée à Londres et fan hystérique de Noël m'a fait envie avec ses préparatifs, mais, alors que je n'avais rien fait de spécial ce jour-là depuis plusieurs années, j'ai décidé de faire un "ressemblant" de "vrai" Noël à la maison. Oui, oui, avec le sapin et tout, mais sans la crêche parce que là je vois pas où j'aurais pu trouver le matos...

jud à Hiroshima
jud à Hiroshima

J'ai réussi à trouver des assiettes et serviettes en papier sur le thème, des petites décos pour la table. Pas très chic mais c'était pour qu'on s'y croie un peu...

jud à Hiroshima

J'ai cuisiné l'entrée : rillettes de truite saumonée et saumon fumé aux baies roses et graines d'aneth.

jud à Hiroshima

Le poulet rôti (qui n'était pas terrible d'ailleurs, la peau n'était pas croustillante), je l'ai commandé chez Andersen, une chaîne de traiteur / boulangerie / pâtisserie / épicerie étrangère / vins, d'origine danoise mais qui vend aussi des produits d'autres pays occidentaux. Si j'avais su qu'on était maintenant en plein boom de la viande de canard, j'aurais plus opté pour ça qu'un simple poulet, mais c'est aussi que j'avais peur de me réveiller tard et d'avoir la flemme de cuisiner.
Pour le pain, vu que je suis toujours déçue par les immitations baguettes, je préfère des choses un peu plus exotiques, genre pain au céréal, pain scandinave, etc..

jud à Hiroshima
jud à Hiroshima

Pour les pommes de terre rôties, j'ai suivi une recette anglaise, qu'on trouve ici et c'était délicieux.

jud à Hiroshima

Pour le fromage, j'ai hesité entre un seul (qui coûte cher) et un assortiment. Bon c'était un mauvais choix au final, ça ressemblait plus à des rebus d'immitation de fromages hollandais en conserve qu'à du vrai fromage. C'est que 20 euros ou plus pour un bon fromage ça fait réfléchir mais j'aurais dü aller jusqu'au bout de mon soyons-fou-c'est-Noël-isme...

jud à Hiroshima

Pour le vin, j'avais choisi un bon Bourgogne blanc Viré-Clessé, et vu la piquette acide-sucrée jaune fluo qu'on boit dans les bars quand c'est juste vendu au verre et sans précision sur la provenance, je ne pouvais de toute façon pas être déçue.
Y a un truc qui m'énerve à ce propos au Japon, c'est que dans les restos qui ont une carte de vin, seul la couleur, le nom, et parfois le cépage, sont précisés mais la région ou l'année, jamais. Alors à moins d'être sommelier de père en fils ou que la carte ne propose des vins ultra-connus et chers, ce qui n'est pas le cas dans ce type de resto, je vois vraiment pas comment on peut se décider juste avec le nom !!

jud à Hiroshima
jud à Hiroshima

Pour le champagne du Piper-Heidsieck, il est au même prix que le Moët (soit les premiers prix au Japon, sachant que maintenant avec le cours du yen, ça fait le double du prix français), mais je le préfère. Et pour les desserts, j'avais choisi un Mont-blanc, et un dessert à la gelée de café et caramel, également achetés chez Andersen.
Repost 0
Published by jud3030 - dans A la maison
commenter cet article
12 janvier 2011 3 12 /01 /janvier /2011 13:18
jud à Hiroshima
Miwa & Eiji

jud à Hiroshima
Sleepyeye

jud à Hiroshima
On dirait des filles qu'ont vient de laisser s'échapper de leur cage...

jud à Hiroshima
jud à Hiroshima
Taishô

jud à Hiroshima
jud à Hiroshima
jud à Hiroshima
jud à Hiroshima

Il existe de nombreuses façons de fêter Noël au Japon :
- un peu comme chez nous, en famille avec les enfants, le sapin et les cadeaux, et l'oncle qui se déguise en Père Noël, et c'est pas si récent : Daiji le fêtait déjà de cette manière avec son frère et sa soeur à la fin des années 70. Ils ont même la version en japonais de Vive le vent, Douce Nuit et compagnie.
- En couple, genre St Valentin bis
- Entre potes
- Rien du tout

Mais il est une tradition bien encrée au Japon qui surprend vraiment, c'est celle de manger ce jour-là du poulet frit acheté et commandé longtemps à l'avance chez KFC (Kentucky Fried Chicken, un fast-food genre MacDo version poulet)...
Quand je pense que du côté de chez nous on se remplit la panse de foie gras, saumon fumé, huîtres, crustacés et chapon, bref de choses plutôt luxueuses, ça fait vraiment un choc que la même journée soit consacrée ici à la junk-food, d'ailleurs comme chaque année Daiji et Eiji avaient prévu le stock de poulet KFC à Lotus.

Je me suis demandé comment ils avaient pu en arriver là, et d'après mes recherches sur Internet, ça remonterait aux années 70. A cette époque, on trouvait encore très difficilement de la nourriture occidentale, et les pauvres américains résidant sur le sol nippon, en manque de dinde, n'avaient d'autres choix que s'en procurer un erzats chez Kentucky.
Les franchises locales du fast-food ont donc flairé le bon coup et sauté sur l'occasion pour en faire une tradition de Noël américaine made in Japan, et les Japonais ne sachant pas encore bien comment fêter Christmas sont tombés dans le panneau et se sont mis à faire la queue comme leurs collègues americains.

Moi j'ai une idée, je vais importer la fête d'Obon ou Shôgatsu, ou peu importe, ouvrir dans la foulée un fast-food chinois qui vend du canard laqué en boîte de 6 et déclarer que c'est le plat traditionnel de la fête en question, on y verra que du feu...
Repost 0
12 janvier 2011 3 12 /01 /janvier /2011 12:55
Fin décembre, Mamako, la maman de Shiho a organisé pour nous une bônenkai dans son restaurant, qui se trouve au rez-de-chaussée de sa propre maison. On était un peu plus d'une vingtaine d'adultes et 6 ou 7 enfants. Ce fut un repas interminable qui a commencé vers 15h et s'est terminé vers minuit !

jud à Hiroshima
jud à Hiroshima
jud à Hiroshima
Elle prend grand soin de la déco de son lieu, des objets typiquements japonais comme d'autres ramenés de ses voyages en Europe, où elle a reçu un diplôme de sommelier.

jud à Hiroshima
jud à Hiroshima
L'Oden maison

jud à Hiroshima
jud à Hiroshima
jud à Hiroshima
jud à Hiroshima
jud à Hiroshima
Mai et Makiko avec leurs enfants. La petite avec la frange arrondie commence d'ailleurs à envoir ras le bonbon de cette coupe que tout le monde trouve si "kawaii"...

jud à Hiroshima
jud à Hiroshima
jud à Hiroshima
jud à Hiroshima
jud à Hiroshima
jud à Hiroshima
Les gars d'Istukaichi

jud à Hiroshima
Je ne me souviens pas du nom de celui du milieu, en revanche Bobby ne se gênait pas pour le surnommer sans le moindre effort de discretion "l'autre avec le grand menton en avant"... (par contre je vous déconseille vivement d'appeler Bobby "le court sur pattes avec le front dégarni" !!!!)

jud à Hiroshima
jud à Hiroshima
jud à Hiroshima
Et ça, c'est le petit qui avait fini la soirée bourré lors d'un mariage alors qu'il portait encore des couches, pour ceux qui se souviennent... je suis contente de voir qu'il se porte bien du coup.

jud à Hiroshima
jud à Hiroshima
jud à Hiroshima
jud à Hiroshima
Je trouve ces marionnettes super flippantes...

jud à Hiroshima
Usshi et Shiho agrippés à un camion d'éboueur, au retour en ville...

jud à Hiroshima
Ils savent se marrer les éboueurs d'Hiroshima, je comprends mieux pourquoi certains matins ils oublient de passer...
Repost 0
12 janvier 2011 3 12 /01 /janvier /2011 11:42
C'est Ko-kun qui s'y colle pour Sound bar Kaname, ouvert à peu près tous les soirs, jusqu'à très tard dans la nuit. L'adresse : Dai 2 Ono Building (4ème étage), Yagenbori 3-6 (à côté de Ganko Yatai). Le comptoir est assez long, il y a aussi une table pour environ 6 personnes. Décor boisé et étagères à vinyles sur les murs.

jud à Hiroshima
jud à Hiroshima
jud à Hiroshima
jud à Hiroshima



De son côté, Emoto, qui tient la journée une boutique de sous-vêtements pour hommes et articles de boxe, appelée KING, vient d'ouvrir le pub NEW KING. Avec ses murs rose flashy et ses meubles "design contemporain" tout en rondeurs, le lieu plaît beaucoup aux filles.

jud à Hiroshima

Le lieu se divise en 2 espaces : le comptoir avec de hauts tabourets, et une rangée de petites tables basses derrière, et la salle avec un coin canapé très confortables et quelques petites tables basses pour 2 ou 3 personnes.

jud à Hiroshima
jud à Hiroshima
jud à Hiroshima
jud à Hiroshima

L'adresse : Nagarekawa 6-5, au 2ème étage (comptage japonais, donc 1er pour nous), au-dessus d'un resto de ramens.

Je suis bien contente que ce type d'article serve à quelque chose, puisqu'il arrive souvent que des touristes français de passage à Hiroshima s'en servent comme guide touristique nocturne. Quand mes amis demandent aux clients français comment ils ont trouvé le lieu, la réponse est souvent "le blog de Judith !", d'ailleurs pas plus tard que dimanche dernier, j'ai eut l'occasion de rencontré un couple de parisiens à Kaiko's, et ils avaient aussi passé leur samedi soir dans des bars et restos conseillés ici !
Repost 0
12 janvier 2011 3 12 /01 /janvier /2011 11:03
Tous les 2èmes jeudis du mois, depuis Novembre, Tama organise la soirée "Sunshine" à Kaiko's, le bar d'Eiji.

jud à HiroshimaTama (un peu de tout : YMO, Stevie Wonder, ...)

jud à Hiroshima
Damio (Hip-Hop old school ou Black Music), c'est une vraie furie derrière les platines : elle danse, chante en playback, fait des bons...

jud à Hiroshima
Akira aka Chef (80's, New Wave, House...)

Et moi même, bon vu que je n'ai ramené qu'une 20aine de vinyles au Japon et qu'ils datent un peu, c'est pas très varié du coup (house, minimal...). Sinon on aussi Susu au comptoir, les quelques piliers habituels et les 3 pelés 2 tondus qui viennent là par hasard. (Je sais vendre ma marchandise moi...). La prochaine a lieu demain soir, alors si vous êtes dans le coin..



L'image est pourrie mais pour vous donner un petit aperçu de l'ambiance musicale, voilà un extrait du passage de Damio. (Lyn Collins - Rock me again and again)

Et pour se remettre de ces émotions la dernière fois, on a enchaîné sur une petite soirée sushi avec Manabu (en vicomte rock n'roll cette fois-ci), Susu et Damio.

jud à Hiroshima
jud à Hiroshima
jud à Hiroshima

D'ailleurs, vous pouvez constatez que les sushis sont bien servis sur une geta usagée et désinfectée, comme c'et expliqué dans le documentaire "Sushis, The Japanese Tradition".
Repost 0
12 janvier 2011 3 12 /01 /janvier /2011 09:51
jud à Hiroshima
jud à Hiroshima

Le 4 Décembre avait lieu dans la salle ALSOK, le concert de Ryuichi Sakamoto, accompagné de la chanteuse Taeko Onuki, pour sa tournée "Utau" (chanter). Notre vicomte Manabu avait 10 invitations pour ce concert, c'est pourquoi on s'y est déplacé en troupe.

jud à Hiroshima
jud à Hiroshima

Miwa portait la tenue ad equat, manquait plus que la paire de mini-jumelles.

jud à Hiroshima

Même si le nom de Ryuichi Sakamoto ne parle pas à certains d'entre vous, vous connaissez obligatoirement quelques uns de ses morceaux puisqu'il a composé pour de nombreux films (Furyo, avec David Bowie, Le Dernier Empereur; Talons Aiguilles...) et que ses morceaux sont assez souvent repris dans les pubs ou documentaires. Sa tête aussi puisqu'il a également joué dans certains des films dont il a composé la musique (les 2 premiers de la liste précédente).




Il est aussi connu pour son groupe electro Yellow Magic Orchestra ou YMO (fin 70 début 80). J'adore tout particulièrement la vidéo suivante, tirée de l'émission américaine Soul Train (1980). Ce morceau est plutôt disco / funk d'ailleurs, mais si vous farfouillez sur YouTube, y a des choses beaucoup plus electro / techno...


Ce morceau par exemple, c'est presque du pré Daft Punk, époque Homework :


Sinon, au niveau du concert qu'on a été voir, j'ai beaucoup aimé les parties où il jouait en solo, mais les passages avec la chanteuse, vraiment bof bof.. j'étais pas du tout sensible à sa voix puis comme en plus je ne faisais pas l'effort d'écouter et comprendre les paroles...
Repost 0

Présentation

  • : Jud à Hiroshima
  • Jud à Hiroshima
  • : Ma vie quotidienne à Hiroshima depuis le 28 Juin 2007
  • Contact

C'est quoi ce blog ?

Ce blog n'est pas un site informatif sur le Japon, ce n'est pas un blog sur les mangas ni la J-Pop... C'est un roman-photo. Il s'adresse avant-tout à mes amis (la communauté Hiroshimarseille) et ma famille, c'est juste ma vie quotidienne à Hiroshima et quelques réflexions et anecdotes à propos de ce que j'observe ici mais WELCOME, ne vous gênez pas pour venir jeter un coup d'oeil ou laisser un commentaire.

Rechercher

LIENS

BLOGS / SITES HIROSHIMA


(JP) CARAT HIROSHIMA WEB MAGAZINE / BLOGS
(JP) Chapeaux SANSO (by Hide)
(EN / JP) DIRTY GENTLEMAN'S CLUB (by Susu)
(EN / JP) GET HIROSHIMA (Infos / Petites annonces)
(JP) HIROMAG (Mag / Portail / Blog)
(JP) KAIKO'S (By Eiji)
(EN) LITTLE FOREIGNER
(EN) WINDCHEATER
(JP) CHERRY

 

BLOGS JAPON


(Tokyo / FR) BAKAPULU
(Tokyo / EN) Benoa in Japan
(Japon / FR) Bulles de Japon
(FR) Clarence Boddicker's nasty diary
(Tokyo / FR) De peu pour faire un monde
(FR) DRINCK COLD
(Tokyo) FLO A TOKYO
(Tokyo - Fukuoka / FR) Fujijana
(Fukuoka / FR) Fuji la canaille

(Tokyo / FR) Issekinicho (BD/Photo)
(Tokyo / FR) Japan Through Blue Eyes
(Japon / FR) Japon : 2 ou 3 choses...
(Osaka / FR) JAPONWEIRD
(Tokyo / FR-JP) Julie Blanchin (BD)
(Tokyo / FR) KED-O-KILL
(Kyoto / FR) LA RIVIERE AUX CANARDS
(Tokyo / FR) L'écureuil volant dans l'espace
(Tokyo / FR) Le Japon
(Sapporo / FR) LE JAPON DE LA LICORNE
(FR) LE JAPON DE ROBERT PATRICK
(Japon / FR) Les autres japonais
Methodes de Japonais pour gaijins
(Nagoya / FR) Nagoya en français
(Shikoku / FR) OGI JIMA
(Tokyo / FR) PETIT QUOTIDIEN NIPPON Route 254
(Nagano / FR) Sakana
(Tokyo / FR) Sucre (BD)
(Tokyo / FR) Tokyo Blog
(Tokyo / FR) TOKYO MON AMOUR
(Tokyo / FR) Tokyo Obsession
(Kyoto / FR) Un bayashi au Japon
(Tokyo / FR) YOUR HERO DIES TODAY

BLOGS ECRITS PAR DES JAPONAIS


(Hiroshima / JP) CARAT HIROSHIMA WEB MAGAZINE
(Hiroshima /EN / JP) DIRTY GENTLEMAN'S CLUB (by Susu)
(Tokyo / JP) DUMB WITH YOU (by Yoshi)
(Japon / France / FR) France et Japon vus par une japonaise
(Hiroshima /JP) HIROMAG
(Hiroshima /JP) KAIKO'S (By Eiji)
(Nantes / Hiroshima) Rié Chocolat
(Algérie / FR) Réflexions sur le Japon
(Japon / FR) Tu m'empêches de dormir !

 

BLOGS COREE

 

Entre Tobu et Soju
Les petites coréanneries de Marie
Madame Choi
Valeuf Corée

 

DIVERS

 

Blogs expatriés (Portail) PAS POUR DES PRUNES
Delikts aka Dee JB (Music)
La Dame Noir (Music)
La revanche du site
Leslie Plée (BD)
Radio Grenouille 888 Marseille
VIRGO MUSIC (Music)
www.anaisetpedro.com (blog, bijoux, resto Marseille)
Dzzing (Alcaline / Marseille)
Disco Outcasts (Manchester)

 

 


MES AUTRES SITES


Ju-co.com, mon portfolio graphisme / webdesign
Hiroshimarseille (Mon 1er voyage au Japon, 2006)
Mon portfolio sur portfolio-graphiste.com

 

expatriation

Archives